Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test balles de golf VICE Pro Soft

Test balles de golf VICE Pro Soft

La VICE Pro Soft est une trois pièce avec une coque externe en uréthane. Il est difficile de la distinguer de la Pro + puisqu’elle affiche le même nombre d’alvéoles (336). Elle est surtout annoncée pour une compression plus douce par rapport aux balles VICE Pro + et Pro. A quoi peut-on s’attendre avec cette balle ? Plus de contrôle ? Plus de touché ? Ou seulement plus de marketing ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Préambule du test balles de golf VICE Pro Soft

Selon la marque, il s’agit d’une balle adaptée aux vitesses de swings moyennes de la part des joueurs ambitieux. Il faudra que l’on m’explique ce qu’est un golfeur ambitieux ! Toujours est-il que ce golfeur serait à la recherche d’un touché plus doux…

En testant avec le trackman, j’ai trouvé des éléments bien plus compréhensibles sur le comportement de cette balle, qui se voudrait un équivalent à une Callaway Super Soft ou une Titleist Tour Soft.

Pour ce test, je vais utiliser les notions de vitesse de club, vitesse de balle, smash factor (ratio entre vitesse de swing et vitesse de balle), efficacité (distance au carry par rapport à la vitesse de swing), distance au carry (avant la roule), distance totale, roule, taux de roule par rapport à la distance, hauteur de balle au sommet de la trajectoire, taux de spin (rotation de la balle sur elle-même), et enfin, la note de A à G que j'attribue à chaque balle pour sa performance dans un des trois compartiments du jeu mesurés (wedging, driving, et les fers).

Test Wedging

Effectivement, de toute la gamme, c’est la balle la plus facile à compresser, et certainement la plus douce au toucher, notamment sur des coups de wedges tapés à 50 mètres du green. Le smash factor est notablement plus élevé en comparaison des autres balles VICE.

En revanche, la vitesse de balle ne se distingue pas (51 mph), sauf en comparaison des autres balles PRO. La distance parcourue est alors légèrement supérieure, sans que le pouvoir stoppant conféré à la balle soit réellement moins important.

Balle « High-spin », c’est même celle qui prend le plus de spin autour du green avec 7400 tours de moyenne contre 7000 pour la Pro + ou 7200 pour la Pro.

On retrouve là un crantage logique des balles de la « série Pro » à 200 tours de spin près.

Pas sûr que sans Trackman pour le mesurer, un amateur puisse sentir cette différence subtile.

Ci-dessus, le résumé des balle « A » dans le domaine du wedging, illustré par le précédent guide de choix 2018 des balles de golf déjà publié.

La VICE Pro Soft se classe très haut dans le domaine des balles Premium.

Pour ce type de coup, et ce test, le taux de roule n’excède pas 10% de la distance parcourue.

La Pro Soft est une excellente balle pour le petit-jeu.

En matière de consistance du spin, je note un écart type d’environ 340 tours, ce qui est tout de même assez régulier, et par exemple, beaucoup plus régulier qu’une balle VICE TOUR.

C’est plus difficile à mesurer par un être humain, mais la qualité d’une balle peut aussi se juger sur cet argument de la régularité d’un coup à l’autre, et notamment avec un écart type réduit.

Test avec un fer 7

Bien compresser une balle de golf avec un fer 7 type lame Cavity Back est quelque chose de plus compliqué à réussir par un amateur en comparaison avec un club plus tolérant.

Néanmoins, pour un test de balle, c’est plus opportun, car le loft plus « traditionnel » va permettre de retrouver une valeur justement plus « conventionnelle ».

En gros, un fer 7 qui restitue un taux de spin de 5000 tours est en fait un fer 5 déguisé, alors qu’usuellement, il faudrait trouver entre 6500 et 7500 tours.

A la différence d’un club plus fermé, je ne peux pas non plus prétendre à donner un smash factor très supérieur à 1.30 en moyenne, car le loft du club est justement plus ouvert (34 degrés).

La moyenne de smash factor que j’arrive à atteindre dans cet exercice est le plus souvent de 1.25 (ratio entre vitesse de swing et vitesse de balle).

Paradoxalement, sur un coup de fer, la Pro Soft ne présente plus un si grand intérêt, ni en compression (smash factor), ni en niveau de spin, et par rapport aux autres balles VICE.

La balle Soft est finalement surtout pertinente dans le domaine du petit jeu.

Avec le fer 7, le smash factor est moindre par rapport aux autres VICE, même si en termes d’efficacité pour faire de la distance, la note s’élève légèrement à la faveur d’un taux de spin qui décroit fortement par rapport aux deux autres modèles Pro et Pro +. Un résultat qui m’a surpris.

La Pro Soft passe sous la barre des 6000 tours de spin de moyenne sur un coup tapé à 135 mètres.

Plus que le bla-bla marketing, c’est bien la combinaison d’un taux de spin proche de 6000 tours et un angle de descente de 49,6 degrés qui permet d’arrêter la balle environ sur 6 mètres à une distance de 135 mètres, avec un fer 7 « classique ».

La VICE Pro Soft est cependant compétitive versus les autres balles « premiums » du marché, à la fois pour la vitesse de balle donnée (distance) et le taux de spin (contrôle).

Pourtant, à choisir, je préfère largement la VICE Pro.

En comparaison d’autres balles dites « Soft », la Pro Soft est très intéressante pour la compression (smash factor à 1.27), mais moins pour le spin (seulement 5900 tours).

Le taux de roule reste très contenu (seulement 5%), ce qui en fait plutôt une balle « contrôle » que « distance ».

Test Driving

Le plus souvent, une balle qui prend beaucoup de spin avec un wedge aura tendance à toujours en prendre relativement beaucoup au drive.

L’impossible équation à résoudre pour une marque de balles consiste à créer beaucoup de spin avec un wedge, et à réduire ce même spin sur les coups longues distances. C’est le fameux compromis.

Dans le cas de la Pro Soft, on retrouve dans une moindre mesure le problème vu avec la VICE Pro +.

Au drive, la Pro Soft prend trop de spin pour optimiser la distance (2900 tours). Avec seulement 18 mètres de roule au sol, la Pro Soft est la deuxième balle la moins performante de la gamme VICE sur ce critère.

Si la Pro + est trop ferme, la Pro Soft est peut-être trop soft.

Pour une balle « High Spin », la VICE Pro Soft ne me semble pas la meilleure solution au drive. Le taux de roule paraît très faible (seulement 8%).

Conclusion du test

La VICE Pro soft est effectivement la balle la plus SOFT de la gamme VICE.

Cependant, ce qui est gagné en toucher, et notamment dans le petit jeu est perdu au driving. Sur un coup de fer, pas sûr que vous sentiez vraiment la différence par rapport aux autres balles VICE.

Je ne suis pas certain qu’un golfeur qui swinguerait moins vite par rapport à ce test trouve des résultats radicalement différents.

Le mot Soft pour une balle de golf est un peu la tarte à la crème des responsables marketing pour vendre des balles.

Dans un environnement où toutes les balles sont « soft », je ne suis pas certain qu’il faille sélectionner une balle avec un taux de spin trop important au drive…

La VICE Pro me paraît un bien meilleur compromis.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.