Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Test matériel et clubs de golf

Test de la balle de golf Callaway Chrome Soft Truvis

Développées depuis quelques mois par Callaway, les balles dites Truvis ont connu un certain succès aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. A l’occasion de l’été 2018, Callaway étend sa gamme de balles de couleurs semblables à des ballons de football, et espère convaincre plus de golfeurs français. J’ai récemment eu l’occasion de tester trois coloris différents sur le parcours, pour me faire une première opinion. Quelques semaines plus tôt, j’avais déjà eu l’occasion de tester les balles Chrome Soft et Chrome Soft X au Trackman. Est-ce que l’on joue mieux au golf avec des balles Truvis ?

Découvrez nos formules d'abonnements

TRUVIS : Une vision du PDG de Callaway

Quand Chip Brewer, pd-g de Callaway est entré dans un bureau d’ingénieurs et commerciaux Callaway pour annoncer la mise en production des balles Truvis, c’est peu dire qu’il n’a pas suscité un enthousiasme débordant avec ce nouveau projet.

Ceci dit, Brewer semble avoir une certaine réussite dans les projets qu’il lance depuis son arrivée à la tête de la société Callaway en 2012.

Si en France, les balles Truvis n’ont pas encore connu un certain succès, il semblerait bien que nos amis anglo-saxons les aient déjà plébiscités.

A en juger par le développement récent des balles Volvik dans l’hexagone, il semble que les choses évoluent.

Il faut admettre que la performance n’est plus le seul critère de choix des golfeurs amateurs. Le coloris fun ou la fantaisie devient un élément de choix. Les balles de couleurs sont en plein développement.

On peut comprendre qu’un golfeur amateur qui ne contrôle pas ses frappes tous les jours avec un radar ne fasse pas la différence entre un coup d’approche à 50 mètres tapé avec 6000 tours de spin ou 3500 !

Ramené à un temps de vol de balle de moins de 5 secondes, cela ne représente en réalité qu’un écart réel de 350 à 400 tours.

A 50 mètres, comment voir qu’une balle a pris suffisamment de spin pour s’arrêter un mètre ou 50 centimètres plus court ?

En proposant le coloris TRUVIS sur une balle Chrome Soft ou une Chrome Soft X, il faut reconnaître sans parti pris, que Callaway ne fait pas de concession entre performance et fantaisie.

A l’occasion de la publication du guide de choix des balles en 2018, j’avais déjà eu l’occasion d’être surpris par le niveau de performance des balles Callaway Premium.

Sur des coups tapés à environ 50 mètres, j’avais noté que les deux balles Callaway (Chrome Soft et Chrome Soft X) donnaient les niveaux de spin les plus élevés de l’expérience, et devant les équivalents chez Titleist, Srixon ou TaylorMade.

Ce n’était pas uniquement le spin qui était plus élevé, mais aussi la vitesse de balle.

Ce test n’ayant pas été fait avec un robot, il pourrait être contesté par les marques.

Cependant, cela sert juste mon argumentation pour constater que les nouvelles Chrome Soft avec le noyau en graphène sont au moins aussi performantes que les rivales du même segment.

En tout cas dans le petit jeu, elles sont au niveau, si ce n’est même légèrement meilleures.

Attention, dans les autres compartiments du jeu comme le jeu de fers, et le driving, on a pu voir qu’une balle de golf qui prend trop de spin finit par perdre en efficacité à plus haute vitesse.

Au driving en particulier, les Chrome Soft m’ont semblé prendre plus de spin.

Les balles Callaway sont donc d’excellentes balles pour soigner les approches.

On peut largement comprendre qu’un golfeur professionnel à l’image de Phil Mickelson puisse les utiliser sur le tour.

Quel est l’intérêt d’une balle de golf Callaway Truvis ?

Jusqu’à présent, je n’avais pas réellement compris l’intérêt des Truvis. Je n’ai pas non plus senti l’évolution récente pour les balles de couleurs.

En 2017, la part de marché de Volvik était encore confidentielle.

En 2018, Volvik a pris une plus grande part de marché en France, sous l’impulsion de la balle Vivid devenue quatrième balle la plus vendue dans l’hexagone.

Les balles TRUVIS correspondent donc à une mode du moment.

Pour Callaway, c’est peut-être l’occasion d’enfin réussir à exister commercialement sur le créneau des balles Premiums.

Si on regarde les dix balles les plus vendues en France, on ne trouve pas les Chrome Soft.

Callaway occupe en fait le troisième rang avec la Supersoft, mais en matière de premium, c’est toujours Titleist qui sort en premier avec les Pro V1.

Pourtant, la Chrome Soft est légèrement moins coûteuse. Au tarif de 49 euros la douzaine, on peut la trouver à environ 39 euros la douzaine sur Internet.

La définition de Truvis n’est pas simplement une balle de couleur pour égayer une partie de golf.

Techniquement, il s’agirait d’une conception donnant une véritable (True) vision du mouvement d’une balle de golf par l’application de marques symétriques.

Plus simplement, le principe Truvis donnerait une apparence plus grande de la balle, ce qui en conséquence apporterait plus de confiance à l’adresse.

Tout est question d’illusion d’optique puisque la balle présente exactement la même taille qu’une balle normale.

Pour Jason Finley, directeur des balles de golf chez Callaway « Elle est plus facile à voir, et plus facile à suivre dans les airs. Enfin, elle est plus facile à différencier quand vous jouez avec d’autres golfeurs. »

Il ajoute « Elle aide aussi sur l’alignement. Nous avons fait des tonnes d’essais avec différentes couleurs pour finir par découvrir que les couleurs les plus lumineuses se voyaient le plus, comme par exemple Le contraste rouge et blanc original de la Chrome Soft. En plus, vous pouvez réellement voir la balle spinner, ce qui donne un feedback sur la performance du coup. »

En plus des couleurs d’origines, rouge et blanc, ou jaune et noir, Callaway vient donc d’ajouter d’autres coloris : bleu et blanc, noir et bleu, rouge et bleu.

Si je n’avais pas de doute s’agissant de la performance des Chrome Soft, il me restait à tester la Truvis sur le parcours.

J’ai testé une rose et blanche (série limitée), une rouge et blanche, et une bleu et blanche. Pour l’anecdote, j’ai perdu les deux premières, et fini la partie avec la troisième…

Est-ce que l’on ressent plus de confiance à l’adresse ? Je n’ai pas vraiment prêté attention à cela. Je n’ai pas ressenti quelque chose de particulier. Je n’ai pas non plus eu le sentiment de mieux m’aligner.

S’agissant du vol de balle, sur les 50 premiers mètres en l’air, effectivement, on discerne un petit peu plus la balle, par contre, je ne sais pas comment on la voit prendre plus de spin.

Au moment de la chercher sur le parcours ou dans le rough, effectivement, les motifs dessinés sur la balle favorisent sa visibilité, notamment quand la balle est bien enfoncée.

En conclusion, ce n’est pas tant l’aspect Truvis que je trouve concluant mais bien plus la Chrome Soft en elle-même.

Autour des greens, le touché et le contrôle sont vraiment appréciables, et le score s’en ressent.

Si je ne trouve pas un bénéfice technique évident aux motifs en formes de ballons de football, le taux de spin donné sur les approches est un gros bénéfice.

En revanche, il faut accepter de perdre un peu en distance au drive versus des balles « moins soft ».

Avec une balle Truvis, hasard ou pas, le sort a voulu que je signe une de mes meilleures performances de l’année en matière de score…Je ne sais pas si je peux l’attribuer seulement à la balle…

Chrome Soft et Chrome Soft X méritent d’être plus considérées par le marché, surtout à un prix raisonnable pour une balle Premium… Pour les amateurs de balles de couleurs, l’option Truvis pourra apporter un peu de variété, sans rien n’enlever au touché.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.