Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test des balles TaylorMade TP5x au Kingdom

Le test des balles TaylorMade TP5x au Kingdom

Suite du sujet en deux parties consacrées à la visite du centre d’essai des clubs et des balles TaylorMade, le Kingdom à Carlsbad en Californie, un reportage exceptionnel que j’ai pu faire en février 2017 pour jeudegolf.org. Ci-après, j’approfondis le test des balles TaylorMade TP5x qui arrivent très prochainement en France, et que j’ai pu comparer à des balles Titleist Pro V1x.

Découvrez nos formules d'abonnements

La TP5x : un des produits stars de mon reportage de 10 jours aux Etats-Unis

Première précision, au-delà du fait que l’on m’a fait tester les balles avec plusieurs clubs : fer 7, fer 4 et driver. On m’a proposé de comparer la TP5x versus la Pro V1x modèle… 2015.

Sur ce test, et avec beaucoup de respect pour TaylorMade, avant de vous présenter les résultats, attention, je n’ai pas choisi les balles.

Sans passer pour un esprit retord, il sera sans doute utile que je reproduise le test seul de mon côté, en choisissant les balles, et surtout une Pro V1x modèle… 2017 pour être parfaitement équitable.

En attendant, les résultats que je vais vous présenter mon bluffé ! Il s’agit aussi bien de vous faire partager mon expérience que de vous présenter les résultats de cet essai.

Avant de parler de chiffres, les sensations en mains étaient tout bonnement impressionnantes. L’impression que la balle TP5x explosait de la face, en particulier au driver.

Encore une précision, sur le practice, je n’ai pas fait attention que j’étais autant aligné à gauche par rapport au trackman, d’où les trajectoires toutes en direction de la gauche, et non pas le centre du practice virtuel illustré par les graphiques issus du trackman.

Ci-dessous, le premier graphique illustre la distance au carry en yards pour driver, fer 4, et fer 7 entre TP5x et Pro V1x.

Mon orientation involontairement trop à gauche est encore plus visible sur le graphique suivant, notamment au driver, et au fer 4. Ce n’est pas censé avoir de conséquences sur les distances ou le contact de balle. C’est donc purement anecdotique.

Le test ayant finalement été synchronisé par TaylorMade, je note qu’ils ont été plutôt fair-play, en prenant le soin d’illustrer des données comparables.

Par exemple, ils n’ont pas laissé dans le rapport les meilleures balles tapées avec une balle TaylorMade contre les moins bonnes avec les Pro V1. Les données paraissent vraiment comparables.

Je me suis permis de reprendre les données trackman pour les formater dans un tableau plus explicite, où je pourrai notamment faire apparaître le smash factor, et le degré d’efficacité pour baser mon analyse.

En résumé, quel que soit le club, la balle part systématiquement plus vite de la face quand il s’agit d’une TP5x.

Non seulement, la vitesse de balle est supérieure, mais comme par enchantement, elle donne moins de spin au drive, et plus sur les coups de fers, qui justement en nécessitent. Enfin, la balle TP5x est systématiquement plus longue, et toujours plus efficace.

Cependant, n’étant pas un robot, je n’ai pas toujours swingué de manière égale. C’est ce qui est démontré par la vitesse de swing, mais aussi les trois dernières colonnes : club path (chemin du club), face to path (relation entre la face et le chemin), et Attack angle (l’angle d’attaque qui doit être positif avec un driver, et négatif avec tous les autres clubs).

C’est pour ces raisons de très légères différences de swings que les ratios prennent leur importance.

Le smash factor ramène la vitesse de balle à la relation avec la vitesse de swing. Le degré d’efficacité ramène la distance au carry à la vitesse de swing générée.

Au drive, j’ai créé un écart de près de 16 yards en swinguant 1,5 mph plus vite, ce qui a généré un écart de 3 mph en vitesse de balle, un smash factor 0,01 plus performant, alors qu’en parallèle à angle de lancement constant, le taux de spin a baissé de 140 tours.

L’écart est encore plus sensible avec le fer 4. La différence de smash factor est encore plus forte alors que pour le coup, j’ai plutôt swingué à la même vitesse.

Point très favorable pour la balle, j’ai non seulement obtenu une bien meilleure vitesse de balle, mais en plus, dans ce cas, le spin est monté de 500 tours, ce qui favorise le contrôle de profondeur sur un coup de fer.

D’ailleurs, on observe deux tendances distinctes entre driver et fers.

Avec le bois numéro un, la trajectoire de balle est plus tendue et moins spinnante avec la TP5x.

Avec les fers 4 et 7, les trajectoires de balles sont plus bombées, et plus spinnantes avec la TP5x.

Au drive, je maximise la distance avec la TP5x d’où l’écart notable de distance par rapport à la Pro V1x.

Aux fers, non seulement, je tape plus loin, mais en plus, je spinne plus la balle, ce qui lui confère plus de pouvoir stoppant une fois tombée au sol.

C’est très visible avec le fer 7.

Dans ce cas, je porte la TP5x à 150 yards au lieu de 145 au carry pour la Pro V1x, par contre, comme elle spinne plus et tombe sur un angle d’atterrissage plus prononcé (plus bombé), elle freine plus. Les 5 yards de carry en plus se transforment en seulement 1,4 yards de distance en plus après la roule…

Le phénomène est encore plus amplifié avec le fer 4, mais toujours similaire.

Ce que je retiens de ce test :

Le fait qu’on voit très nettement les deux fonctionnements distincts des balles de golf premium selon que l’on joue un driver ou un fer.

La TP5x donne une meilleure vitesse de balle sur chaque club. Il y a un gain de distance très intéressant, en plus d’un gain de spin.

Si d’autres tests confirment ce phénomène, cette balle pourrait-être la prochaine grosse révolution du secteur.

Elle expliquerait aussi au passage la propension des golfeurs TaylorMade a gagné légèrement plus de tournois en ce moment, et notamment la première victoire de Jon Rahm à Torrey Pines.

Ceci dit, il est aussi possible que les ingénieurs de Titleist me disent « C’est très bien ! Tu as parfaitement fitté un driver TaylorMade avec une balle TaylorMade ! »

Chose que j’ai aussi faite à l’inverse chez Titleist, deux jours plus tard, en fittant le driver Titleist 917 D2 à la nouvelle Pro V1.

Est-il possible que les ingénieurs conçoivent des clubs et des balles qui fonctionnent mieux ensemble, et moins bien avec les produits de la concurrence ? A vérifier…

Jusqu’au prochain test, le bénéfice du doute va pour l’instant en faveur de TaylorMade et de la TP5x, car dans ce cas, il y a eu comparaison frontale…

Ceci étant, vous pouvez aussi faire le test, et me rapporter ce que vous trouvez.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Commentaires   

Avec
 
admin
0 #4 RE: Test des balles TaylorMade TP5x au Kingdomadmin 14-03-2017 08:00
Bonjour, Ok, je comprends mieux la question. Regardez le test fer 4 où la vitesse de swing est encore plus comparable.
Ceci dit, comme déclaré dans cet article, le test va être complété dans notre centre d'essai avec cette fois des Pro V1 2017. Nous verrons bien si on confirme les écarts ou pas.
 
 
jmvitiello@gmail.com
0 #3 RE: Test des balles TaylorMade TP5x au Kingdomjmvitiello@gmail.com 12-03-2017 21:11
Je précise ma question, les quelques tours par minutes de différence sont ils les seuls à pouvoir entrainer cette différence dans le test ?
Il y a, comme vous le signalez très honnêtement, 1.5 miles/heure de différence entre votre frappe avec le taylor et celle avec le titlest
Selon TomWishon, (http://33golflab.com/wp/2014/02/les-parametres-cles-distance) 1mph de différence de vitesse de club donne 2.5m d'écart sur le drive. Ceci donnerait ici une différence entre 4 et 5 yards
Si on rajoute un Smash factor de 1.5 avec le taylor contre 1.48 avec le titlest , je me posais la question de l'origine des différences...balle ou frappe?
Au prix de ce type de balle , les préféreriez-vous aux ad333tour mises en avant dans vos essais multi marques?
Merci de votre retour
jm
 
 
admin
0 #2 ???admin 12-03-2017 08:57
Bonjour,
Pas sur de comprendre votre commentaire. Il semble que le tableau des résultats du test parle de lui-même. 16 yards de différence au drive, c'est loin d'être un effet minoritaire.
Cordialement,
 
 
jmvitiello@gmail.com
0 #1 RE: Le test des balles TaylorMade TP5x au Kingdomjmvitiello@gmail.com 09-03-2017 07:10
Bonjour
En statistique on parle de la taille de l'effet. Prenons un médicament contre la fièvre. Si j'ai 40° de température et que le médicament l'abaisse de 3°, je valide la taille de l'effet. S'il se limite systématiquement à 0.2° il fonctionne mais la taille de l'effet est inutile.
140 et 500 tours par minute avec un vol disons de 6 secondes... ça nous fera14 et 50 tours de différence sur la frappe.
Est-ce vraiment une différence?merci pour votre avis
Jm
 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.