Posté par le dans Test matériel et clubs de golf

Test hybrides TaylorMade SLDR vs Jetspeed

Fin 2013, TaylorMade a lancé de manière anticipée deux nouvelles lignes d’hybrides : les gammes SLDR et JetSpeed. Que penser de ces deux clubs et quelles différences ? Notre test comparatif sous forme de match donne la réponse.

Match comparatif entre Hybrides TaylorMade SLDR et Jetspeed

Découvrez l'offre US GOLF pour votre prochain bois de parcours, cliquez ici

L’organisation du test hybrides TaylorMade

Nous avons utilisé pour l’essai deux hybrides 4 de loft 22° sans modifier les réglages au niveau du hosel.

Pour le JetSpeed , le shaft monté en série est un Velox T de 65 grammes en regular.

Pour le SLDR , le shaft est un Fujikura Speeder 82 h de 82 grammes en regular.

Pour les tests au trackman , nous n’avons pas modifié le loft, ni les trajectoires pour rester en position neutre.

Nous avons réalisé nos mesures au magasin US Golf de Champagne-Au-Mont-d’Or , sous le contrôle de notre consultant matériel, Clément Morelle.

Nous avons utilisé la même balle pour tous nos tests de bois de parcours, à savoir une Callaway HEX Chrome.

La difficulté d’un test est de fournir des données comparables et réellement révélatrices de tendances.

C’est pourquoi, de toutes les données que nous analysons, trois sont réellement indiscutables : le smash factor (relation entre la vitesse de swing, et la vitesse de balle générée), le degré d’efficacité (relation entre la vitesse de swing et la distance générée), et enfin le taux de spin (nombre de rotations de la balle).

Le smash factor permet d’identifier la bonne utilisation du club par le joueur.

Précisons que pour ce test, nous avons fait appel à un seul testeur d’index 15.

Plus le smash factor s’approche de 1,50, et plus cela signifie que le club est à l’optimum de son utilisation par le joueur.

A l’inverse, un smash factor faible (inférieur à 1,30) révèle que le

Avis de la rédaction :

Sur ces deux clubs, TaylorMade nous réconcilie avec son offre de bois et hybrides de parcours, qui là se situe incontestablement au rang de numéro un, ce qui n’est pas toujours le cas concernant les drivers.

Même si notre préférence va en faveur du JetSpeed, le SLDR se justifie pour les golfeurs qui chercheront à compenser un manque de vitesse par plus de hauteur de balle.

Ils vous reste 90% de l'article à lire...

Contenu exclusif JeudeGolf.org

Le reste de l'article est protégé, connectez-vous pour lire 100% de toutes nos pages.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Paiement sécurisé

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 0 sur votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.