Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test hybride Ping G

Test hybride Ping G

Plus de vitesse de balle à l’impact, moins de spin, et plus de distance au carry ? Telle est la promesse du dernier hybride PING G ! Nous l’avons soumis au test de trois golfeurs de vitesse de swing allant de 70 à 100 mph pour en vérifier la teneur. L’hybride PING G surpasse-t-il le Ping G30 ? Quel est son véritable point fort ?

1.LE CLUB TESTE : hybride PING G

Pour cet essai, nous avons utilisé un club standard. L’hybride PING G utilisé a été monté sur le nouveau shaft Ping Alta de longueur équivalente au Ping Tfc 419 déjà monté sur le G30.

Seule différence, le poids du shaft est légèrement supérieur. 5 grammes de plus alors que le point d’équilibre est annoncé pour être plus haut. Il s’agit bien du club proposé dans la plupart des magasins.

Précisons que le club testé, un hybride 4 d’un loft de 22 degrés présentait un lie de 59° et un swing weight en D1.

2. Les conditions du test

Pour ce test, nous avons fait appel à trois testeurs au magasin US Golf de Champagne-Au-Mont-d’Or, structure équipé d’un radar trackman.

Ci-dessous, les données moyennes de nos testeurs par rapport à tous les hybrides déjà testés en 2015 et 2016.

Ces données permettent de fournir un étalonnage.

Le smash factor est l’indicateur de la tolérance (capacité à ramener régulièrement la balle au centre de la face), tandis que le degré d’efficacité est le ratio entre la distance générée au carry (avant la roule), et la vitesse de swing déployée pour générer cette distance.

Ces deux indicateurs sont les plus importants dans nos tests.

Précision : Le profil (20 à 29 d’index) est un senior de 65 ans. Tous sont des golfeurs très expérimentés avec plus de 20 ans de pratique.

3. Ce qu’il faut savoir à propos de l’hybride PING G

Présentation plus détaillée à retrouver sur la page dédiée hybride PING G

4. Les enjeux du test

A vitesse de swing équivalente, l’hybride PING G doit proposer une meilleure vitesse de balle, moins de spin et plus de distance au carry par rapport au G30.

5. Les paramètres clés d’un test de club

Pour nous, un test doit aborder quatre thématiques :

  • La tolérance ou maniabilité exprimée par le smash factor, rapport entre la vitesse de club produite par le golfeur avec le club, et la vitesse de balle produite à l’impact.
  • La puissance ou distance exprimée par le degré d’efficacité du club, rapport entre la vitesse de swing, et la distance finalement générée au carry.
  • L’optimisation du vol de balle, croisement de l’angle de lancement et du taux de spin.
  • La précision ou dispersion des balles tapées avec le club, exprimé en écart horizontal et vertical par rapport au centre du fairway.

5.1 Tolérance & puissance

Ce graphique représente le croisement du smash factor et du degré d’efficacité pour déterminer le rapport entre tolérance et puissance.

Selon les profils, l’hybride G dans sa configuration standard n’a pas toujours apporté les mêmes réponses.

Plus tolérant et plus efficace pour un golfeur à faible vitesse de swing (ce pour quoi il a été conçu), ce principe ne s’est pas retrouvé pour les deux autres profils.

Si pour le meilleur joueur, le G est dans la moyenne du panel pour l’efficacité et un soupçon plus tolérant mais sans faire une grande différence, pour le second profil, cela n’a pas été le cas, et ce dernier ayant déjà testé le G30 à iso-conditions, n’a pas démontré un gain de tolérance et d’efficacité.

Comme quoi, un club ne convient pas à tous les profils. Ceci dit, comme déjà écrit pour un swing relativement lent, le design de la tête apporte la tolérance recherchée par la majorité des amateurs.

5.2 Distance (carry) en mètres

Veuillez trouver ci-dessous les données brutes du test.

A noter, le premier testeur, celui à la vitesse de swing la plus rapide, a créé des trajectoires très bombées avec un angle d’atterrissage particulièrement élevé, et cumulé à un haut taux de spin, très défavorable à la roule.

A l’inverse, le testeur disposant de la vitesse de swing la moins rapide a produit l’exact inverse.

5.3 Comparatif G30 vs G

Pour le testeur de vitesse de swing intermédiaire, nous disposons d’un comparatif à iso-conditions.

Cependant, à plus d’un an d’intervalle, et dans ce cas précis, les données ne sont pas pertinentes pour établir un ratio permettant une analyse pertinente.

Les données de swings du testeur ont trop changé pour discerner ce qui est de l’avantage produit de ce qui est de l’évolution du joueur.

Nous allons prochainement mettre à jour ce tableau pour vérifier le gain de vitesse de balle, et de distance entre G30 et G.

5.4 Optimisation du vol de balle et dispersion

En théorie, plus l’angle de lancement est élevé, et plus le taux de spin est bas, et plus la balle a des chances de parcourir une distance importante.

La dispersion est bien entendu plus le fait du testeur que du club !

Pour le golfeur 0-9

Comme vu plus haut, la confirmation d’une tendance à porter la balle haut et loin avec un angle d’atterrissage très prononcé pour un bon contrôle de profondeur, mais en contrepartie très peu de roule. Un effet qui peut être recherché par un bon joueur désireux d’aller chercher des greens à plus de 180 mètres.

Pour le golfeur 10-19

Des trajectoires beaucoup moins hautes (10 mètres de différences en hauteur maximum par rapport au profil précédent) et plus de dispersion…somme toute, un résultat assez logique par rapport à la différence d’index pour une golfeur qui va obtenir plus de roule mais moins de contrôle.

Pour le golfeur 20-29

Encore plus d’irrégularité en conformité avec la vitesse de swing, et la maturité du swing du testeur avec une coexistence de bons et de mauvais coups. A nouveau, un écart de hauteur de trajectoire de près de 10 mètres avec le testeur précédent, soit 20 mètres par rapport au premier testeur.

6. Comparaison au panel

Pour établir ce tableau, nous avons fusionné les données de nos testeurs, et comparé des hybrides pour lesquels nous avions eu les mêmes lofts à tester de la part des marques.

En synthèse, le PING G est légèrement plus tolérant mais pas nécessairement le plus efficace du fait d’un taux de spin encore assez élevé à la moyenne des profils.

La tolérance…le vrai point fort de ce club !

7. Données ramenées à un swing de vitesse moyenne amateur

Pour apporter un résultat comparatif à vitesse de swing totalement identique, et dans la vitesse de swing moyenne des golfeurs amateurs français.

Nous avons appliqué un ratio par rapport à la vitesse réellement produite par nos testeurs, et afin de la ramener à une vitesse médiane de 80 mph.

8. BILAN DU TEST

Par rapport au PING G30, nous allons devoir reprocesser notre test à iso-conditions pour vous confirmer ou pas le gain de vitesse de balle, et la baisse du taux de spin.

Cette page sera donc mise à jour très prochainement. Nous considérons qu’en l’état de nos données, un doute subsiste.

En attendant, nous produisons ci-dessous un dernier comparatif à vitesse de swing moyenne qui démontre que le PING G est bien comme déjà illustré, plus tolérant que le moyenne et un soupçon moins efficace par le fait d’un taux de spin encore trop élevé.

Ce phénomène a tendance à diminuer la roule, et donc la distance totale, alors qu’au carry, les performances sont plutôt bonnes.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.