Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test hybride Cleveland 588 H3

Pas forcément fan à l’origine des clubs Hybrides, le Cleveland 588 H3 a changé notre vision sur ces clubs. A la suite du test au trackman, et sur le parcours, nous en faisons un de nos "clubs à avoir absolument dans son sac". Découvrez le test le plus surprenant de la saison 2014 !

Préambule sur le test de l'hybride Cleveland 588 H3

Pour ce test réalisé au sein du magasin US Golf de Champagne au Mont d’Or, sous le contrôle de notre consultant matériel, Clément Morelle, qui a mis à notre disposition un simulateur trackman*, nous avons testé un hybride Cleveland 588 H3 aimablement fourni par la marque.

En plus du test traditionnel au trackman, nous avons testé ce club sur le practice outdoor du golf de Miribel, et sur le parcours du Lyon Salvagny Golf Club.

Cet hybride nous a été proposé en loft 20.5° sur un shaft Matrix Ozik Altus Stiff en graphite.

Un shaft dont le poids est de 59 grammes pour un torque de 5.0° avec un swing weight en D4. Le point de flexion est au milieu du shaft.

Pour les tests de clubs de golf, nous veillons à utiliser le même type de balle, afin de ne pas fausser les mesures entre les différents produits essayés.

L’essai a été mené par un golfeur amateur masculin d’1m83, disposant d’une vitesse moyenne de swing au driver de 92 mph (148 kmh).

Nous lui avons demandé de taper une dizaine de balles avec ce driver pour comparer les données avec les autres clubs de notre panel.

*Le trackman a été réglé pour des conditions estivales (température de l’air et dureté du sol).

Quelques mots sur cet hybride 588

D’un point de vue purement esthétique, ce club n’a rien de particulièrement singulier. Il est « propre » avec une couronne noire brillante, un shaft noir avec quelques légers motifs dorés.

Classique, cet hybride nous a pourtant surpris au point d’en faire un des clubs qui nous a le plus marqué en 2014.

Vous vous en doutez, un club n’est pas nécessairement impactant pour son look, mais bien pour les sensations en mains, avec pour conséquences les performances sur le parcours.

Sans tomber dans le commentaire facile, ce club procure une excellente sensation de confiance. Celle qui permet de penser que nous ne ratez jamais un coup en sortant CE club de votre sac.

Quelque part avec le 588, nous comprenons mieux le sens du mot Rescue (sauvetage).

D’abord testé au practice en outdoor, les premières balles tapées ont surprises pour au moins une raison : la facilité pour produire des trajectoires régulières droites, et longues.

Que demander de plus à un club censé remplacer un fer 3 parfois plus aléatoire pour un golfeur amateur ?

Comment expliquer un tel feeling ?

Est-ce le système de Gliderail situé sous la semelle qui donne cette impression de ne jamais quitter le bon chemin au contact avec le sol ?

Parmi les points techniques à noter, la face à technologie d'épaisseur variable qui optimise la trajectoire sur les frappes centrées, et offre une très bonne tolérance.

Le système Gliderail est en fait une combinaison de deux rails, avec une quille centrale subtile sous la semelle, qui diminue notablement le contact avec le gazon pour plus de lift et de vitesse à l'impact.

Parmi les points techniques à noter, la face à technologie d'épaisseur variable qui optimise la trajectoire sur les frappes centrées, et offre une très bonne tolérance.

Enfin, avec la masselote située à l'arrière de la semelle, la paroi avancée permet de placer un poids accru en bas de la tête pour un angle de départ plus important.

Au-delà des sensations, comme toujours nous avons vérifié le discours de la marque par les mesures au trackman.

Pour statuer sur ce test, les questions qu’il convient de se poser sont :

  • Est-ce que cet hybride est tolérant ?
  • Est-ce que cet hybride est puissant ?
  • Est-ce que cet hybride donne une meilleure précision entre la dispersion, et la plage d’atterrissage

Tolérance ?

Précisons que pour nos tests, nous n’avons pas fitté les clubs ou changé les shafts, mais bien testé ce qui nous était proposé par la marque.

Indicateur de la tolérance et de la restitution

Pour déterminer la tolérance d’un club de golf, nous utilisons la mesure du smash factor, qui est le rapport entre la vitesse de swing du golfeur, et la vitesse de balle générée après l’impact.

Ce ratio peut aussi bien témoigner de la tolérance du club que de la restitution d’énergie de la face.

Le smash factor idéal se situe autour de 1,50. En-dessous de 1,30, ce ratio indique une sous-utilisation du club par le joueur, d’où un besoin de fitting ou tout simplement de changer de club.

Avec un ratio d’1,35, l’hybride 588 est correct, mais quelque part, nous nous attendions à une note plus élevée.

Dans le détail, sur les dix balles testées, notre testeur a monté le club jusqu’à 1,42 pour la meilleure, et 1,30 pour la moins bonne.

Sur le tableau ci-dessus, vous pouvez constater que lors de nos précédents tests d’hybrides, nous avons obtenu de meilleures moyennes pour le smash factor.

Alors pourquoi continuons-nous de penser qu’il s’agit d’un très bon club ?

Regardez les vitesses de swing, de balles, et le loft dynamique !

Alors soit notre testeur a gagné 6 mph de vitesse de swing en l’espace de 4 mois, soit le club a permis ce gain.

Autrement dit, le 588 ne restitue pas autant qu’un hybride SLDR et JetSpeed, mais il en a tellement sous la semelle, que cela suffit pour aller nettement plus loin.

Vous me direz, cela mérite d’être retesté, mais à ce stade, en restant sur les chiffres en notre possession, le 588 projette plus vite et plus haut.

Précision un hybride 4 fait généralement 22° de loft contre 20,5° pour un hybride H3.

Puissance ?

Indicateur de l'efficacité

Concernant la puissance, pour isoler celle qui peut être imputée au golfeur, nous prenons en compte un rapport que nous appelons le degré d’efficacité.

Ce rapport est un calcul entre la vitesse de swing produite par le testeur, et la distance parcourue au carry en yards par le coup tapé avec le club.

Plus ce taux est élevé, et plus cela signifie que le club est en moyenne efficace ou puissant.

Alors que le smash factor était légèrement inférieur à nos croyances, le degré d’efficacité ne trompe pas.

A 2,31 d’efficiency, nous retrouvons bien ce qui nous avait semblé observé en termes de sensations.

Seul bémol, le taux de spin à 4300 tours de moyenne trahit un club facile à jouer, et qui avec un taux plus réduit aurait pu permettre d’aller encore plus loin !

Comme nous l’écrivons semaine après semaine, le club idéal n’existe pas, il n’existe que des compromis.

En l’occurrence, cet hybride a été pensé pour lancer vite et haut, le spin étant relégué au second plan.

Le seul inconvénient que nous pouvons y voir concerne la régularité des balles en termes de plage de distance. (voir plus bas)

Résultat ! Concernant la distance, nous avons bien confirmé notre impression du practice outdoor avec le trackman, l’Hybride 588 permet une distance moyenne de 186 mètres pour une vitesse de swing de 88 mph (142 kmh).

A noter, la meilleure balle a été tapée à 198 mètres !

Dernier point à noter : le temps de vol ! Pratiquement une seconde d’écart en plus par rapport aux autres hybrides testés !

Précision et dispersion ?

Indicateurs de précision et de dispersion

Cette question vous intéresse généralement tout autant que la distance, et pourtant, c’est l’une des plus difficiles à trancher de manière objective.

Quelle est la part de performance imputable au testeur, quelle est la part imputable au club ?

Nous publions une réponse, car nous considérons qu’à testeur égal, le seul paramètre qui change est bien le club.

Cependant, les résultats publiés ci-dessus peuvent être différents pour d’autres joueurs de golf.

De manière objective, nous prenons en considération deux paramètres : la dispersion latérale moyenne, et la dispersion entre la balle la plus courte et la plus longue.

En plus de ce paramètre, pour ne pas tomber dans le piège des moyennes entre un coup tapé 10 mètres à gauche, et un coup tapé 10 mètres à droite qui donne une moyenne de…0 (au centre du fairway).

Nous prenons en compte le nombre de balles tapées le plus près du centre du fairway, soit 6 sur 10 pour cet hybride, soit un excellent résultat, d’autant que pour les 4 autres, l’écart n’est pas non plus très éloigné du centre du fairway.

Mesure de la dispersion

Comme écrit plus haut, si on cherche la petite bête, le seul hic, se situe au niveau de la répétition des longueurs.

Avec 22 mètres d’écarts entre la balle la plus longue et la plus courte, il peut y avoir un doute au moment de jouer un coup de fer 2/3 ou hybride 3H sur un par-3 à 190 mètres où on a besoin d’être certain du point d’atterrissage.

Par contre, pas de doute entre un fer 2 ou 3 et cet hybride sur le fairway d’un par 5 pour se rapprocher du green ou même tenter le green !

Bilan du test :

Le graphique ci-dessous pourrait se suffire pour traduire notre très bonne impression concernant ce club.

Bilan du test hybride 588

Beaucoup de points forts, peu de points faibles pour une agréable surprise car nous n’attendions pas un hybride Cleveland à ce niveau.

Pour tout vous dire, et c’est très rare, au vue de ses performances, nous avons remplacé sans regrets notre précédent hybride avec ce club dans le sac.

Ce qui ne disent pas non plus les chiffres, c’est l’impression que nous avons eu sur le parcours de ne pas pouvoir rater de coup en jouant ce club, et c’est bien ce que l’on demande à un rescue.

Prochain club prévu en test, l’hybride Mizuno JPX-EZ 4…Aurons-nous une meilleure impression ? Affaire à suivre…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.