Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test hybride Callaway XR 16

Test hybride Callaway XR 16

Tolérance et puissance, ce sont les maîtres mots de Callaway pour ce nouvel opus de l’hybride XR version 16. Nous avons demandé à trois testeurs aux profils distincts (dont un senior) de tester ce nouveau club pour en mesurer le smash factor, le degré d’efficacité, la dispersion et la distance. Allons-nous trouver comme le suggère Callaway un hybride parfait pour golfeurs qui cherchent à élever leur niveau de jeu ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Ce qu’il faut savoir à propos de l’hybride 3 XR 16

Pour Callaway, c’est très simple ! L’hybride XR 16 peut se résumer en trois points : vitesse de balle, tolérance extrême, et polyvalence.

Pour la vitesse de balle, la marque mise toujours sur la face cup hyper speed forgée qui selon elle a redéfini les notions de distance et de vitesse de balle pour la catégorie des hybrides !

Concrètement pour le modèle XR 16, cela se traduit par une zone de frappe élargie pour optimiser chaque coup.

Effectivement sans aller plus loin, il suffit de poser côte à côte, un hybride XR 16 et un hybride Apex pour constater la différence de taille de la tête. On se doute au premier coup d’œil du club qui va être le plus tolérant…

C’est d’ailleurs le deuxième point mis en avant par Callaway : une tolérance extrême avec une conception plus large.

Objectif : Créer un moment d’inertie plus élevé !

Outre l’aspect visuel, l’hybride XR 16 a pour attrait d’augmenter l’angle de décollage afin de favoriser des trajectoires plus hautes, et en fait plus de carry.

Pour ce point précis, nous pourrons comparer l’angle de lancement de cet hybride avec les autres hybrides déjà testés, sachant que l’angle moyen de lancement constaté pour un hybride 3 a été de 18.25° jusqu’à présent (loft dynamique de 21°), et pour une vitesse de swing de 88 mph.

Sauf qu’il y a un petit piège !

D’une marque à une autre, un hybride 3 ou même 4 ne propose jamais le même loft !

Chez Callaway et Srixon, le XR 16 et le Z45 proposent des lofts de 19°, tandis que le Nike Vapor est à 20° ou le Titleist 915h à 21°.

Toujours dans ce registre, le 3H Cleveland 588 custom est quant à lui à 20,5°, et les autres hybrides 4 que nous avons précédemment testés, se trouvent entre 21 et 23°.

Ainsi, vous pouvez tout à fait trouver un hybride 3 dans une marque ayant le même loft qu’un hybride 4 dans une autre marque.

D’un point de vue angle de lancement, ce n’est pas du tout anecdotique. Nous y reviendrons.

Troisième argument, la polyvalence, ce qui est en fait un élément clé pour un hybride surtout que depuis l’avènement de ce type de produits, les marques n’ont cessé de mettre en avant un usage tout terrain, ou plutôt tout lie !

Pour le XR 16, et afin de coller à cet objectif, la semelle a été lestée.

Pour Callaway, c’est sûr ! Vous allez adorer ces clubs aussi bien pour vos coups de départs que sur le fairway ou mieux, pour sortir du rough !

Les conditions du test hybride 3 Callaway XR 16

Cet essai a été réalisé début janvier au magasin US Golf de Champagne-Au-Mont-D’or où nous accédons à un radar trackman pour recueillir vitesse de swing, vitesse de balle, distance au carry, distance totale, et taux de spin.

Données qui nous permettent de calculer des ratios comme le smash factor (indicateur de tolérance) ou le degré d’efficacité (indicateur de puissance).

Le shaft testé : Mitsubishi Rayon Fubuki at 55x5 ct en graphite regular d'une longueur effective de 40.5 inches et d'un poids de 63 grammes (mesuré dans notre atelier).

Par rapport aux autres clubs du panel, et notamment les autres hybrides 3, cette longueur est moyenne (l’échantillon va de 40,1 à 40,75 inches) alors que le poids moyen est de 67.5 grammes.

Les testeurs

Pour ce nouvel essai, trois testeurs ont été mis à contribution : un senior (66 ans) swinguant à 70 mph de moyenne avec un hybride, un amateur avec une vitesse de swing élevée à 90 mph, et un golfeur haut niveau amateur avec une vitesse de swing de 100 mph.

Les enjeux du test

Plus de tolérance ? Plus de vitesse de balle ? Plus de hauteur de trajectoire ? Quels résultats en fonction des profils de testeurs ?

Les 4 paramètres clés d’un test de club

Pour nous, un test doit aborder quatre thématiques :

  • la tolérance ou maniabilité exprimée par le smash factor, rapport entre la vitesse de club produite par le golfeur avec le club, et la vitesse de balle produite à l’impact.
  • la puissance ou distance exprimée par le degré d’efficacité du club, rapport entre la vitesse de swing, et la distance finalement générée au carry.
  • l’optimisation du vol de balle, croisement de l’angle de lancement et du taux de spin.
  • la précision ou dispersion des balles tapées avec le club, exprimé en écart horizontal et vertical par rapport au centre du fairway.

En plus de ces paramètres, nous pouvons expliquer les résultats par le taux de spin donné à la balle, l’angle de décollage et d’atterrissage, et in fine, la distance parcourue en moyenne au carry (portée avant la roule).

1-Tolérance et puissance

Ce graphique représente le croisement du smash factor et du degré d’efficacité pour déterminer le rapport entre tolérance et puissance.

Ce tableau illustre le ratio tolérance sur puissance pour les trois testeurs.

Pour chaque joueur, nous avons illustré la performance du Callaway XR 16 (bleu), et la comparaison avec la moyenne réalisée par le testeur avec l’ensemble des hybrides qu’il a déjà testé (rouge).

Pour les trois testeurs, le Callaway XR 16 a proposé une progression aussi bien du smash factor que du degré d’efficacité par rapport aux autres clubs déjà testés en moyenne.

Cependant pas de miracle, comme n’importe quel autre club, le XR 16 ne transforme pas un golfeur qui swingue à 70 mph en un golfeur qui gagne 40 mètres !

Toutefois, entre un hybride trop pointu et un hybride très tolérant, notre testeur sénior a vu sa moyenne s’écarter positivement de 26 mètres !

Entre le test du Callaway Apex avec une tête plus petite et plus exigeante, son smash factor a été de seulement 1.08 contre 1.21 pour le Callaway XR 16.

Pour le deuxième testeur, swinguant à 90 mph, d’autres clubs se sont avérés plus tolérant. Le XR 16 a été mesuré à 1.42 de smash factor (sa moyenne est à 1.41), toutefois le XXIO8 est toujours « son » club le plus tolérant à 1.458, un poil devant le TaylorMade Aeroburner à 1.454, et le Callaway XR de 2015 à 1.44 !

De ce point de vue, et sur ce testeur, pas de gain en tolérance avec le XR 16, même si c’est à un niveau très convenable.

En revanche, concernant le degré d’efficacité, le XR 16 a été mesuré à 2.47, soit le score le plus élevé du panel pour ce testeur, et juste devant l’ancien leader, le TaylorMade Aeroburner à 2.45. A venir dans quelques jours, le test du nouveau TaylorMade M2….

Comment le XR 16 gagne en efficacité par rapport au précédent XR sans gagner en tolérance ?

Simple : le shaft est plus long (40.5 inches contre 39.8) et plus lourd (63 grammes contre 58). L’an passé, Callaway nous avait passé un Project X 5.5 en tête hybride…4 !

Entre les deux clubs, la différence s’est faite au niveau de l’angle de lancement (logique au vue de l’écart de loft de 3°) mais surtout du taux de spin plus bas de 1200 tours.

Enfin, pour le troisième testeur, le plus rapide, et le plus puissant, le gain s’est matérialisé au niveau du smash factor et du degré d’efficacité, et s’explique aussi par la taille de la tête.

En définitive, c’est le point technique que vous devrez retenir de ce test.

Pour un hybride, plus la tête est importante, et effectivement plus le moment d’inertie a de chances d’être élevé.

Toutefois, tout se paie ! Oui le XR 16 va être plus puissant et tolérant pratiquement pour cette seule caractéristique, mais il conviendra moins à des joueurs qui justement recherchent des têtes plus petites pour un confort visuel, et une certaine précision. Enfin, dans un rough épais, quid d’une tête plus grosse par rapport à une petite tête ? Un bon thème pour un prochain test !

Pour le coup de départ ou pour le fairway, et pour un senior ou un joueur à vitesse de swing modéré, le XR 16 a plus de chances de vous convenir que certains clubs hyper exigeants, et par exemple, l’Apex !

2-Distance au carry

Finalement un indicateur assez simple et assez fiable concernant la performance d’un club de golf.

Un élément intéressant à noter : l’écart entre la meilleure et la moins bonne balle en distance !

Bien que les trois golfeurs présentent des vitesses de swings bien différentes, et donc des portées de balles tout autant différentes, l’écart entre leurs meilleurs et moins bonnes balles a globalement été de 28 mètres pour les trois testeurs !

Etant donné la récence de notre panel hybride 3, nous n’allons pas trop prendre d’engagements sur les conclusions. Seulement, un élément peut être commenté : la roule !

Pour le testeur vitesse de swing 90 mph, et pour lequel nous avons le plus de données, la roule est en moyenne de 13 mètres avec un hybride 3.

Avec le XR 16, elle a été de 24 mètres.

En cause ? L’angle de lancement a été de seulement 15° contre en moyenne 19.5° !

Souvenez-vous notre préambule et une question concernant l’angle de lancement plus élevé du XR 16. Sur ce point, nous trouvons plutôt l’inverse de ce qui est avancé.

Au contraire, avec 19° de loft contre 20° de moyenne pour les autres hybrides 3, le XR 16 lance plus tendu, et la roule s’en trouve favorisé.

Le temps de vol de la balle a même été mesuré plus court avec cet hybride qui en fait privilégie une trajectoire tendue…pour plus de distance totale.

Autrement dit, en hiver, sur un sol souple, un éventuel gain pourra être amenuisé…

3-Optimisation du vol de balle

En théorie, plus l’angle de lancement est élevé, et plus le taux de spin est bas, et plus la balle a des chances de parcourir une distance importante.

Selon les ingénieurs, pour optimiser le vol d’une balle de golf au maximum dans le but de faire de la distance, l’angle de lancement idéal est de 17°, et le taux de spin de 1700 tours, en-dessous ou au-dessus de ces valeurs, la balle perd en performance.

Sur ce paramètre de pure optimisation, le XR 16 a été mesuré assez bas en angle de lancement, beaucoup plus bas que la moyenne des autres hybrides, et en dessous de l’angle idéal, et ce quel que soit le testeur.

Ce n’est clairement pas un club qui lève la balle outre mesure !

En revanche, et pour des données comparables, c’est un club peu spinnant, et même l’un des moins spinnant de sa catégorie.

4-Précision & Dispersion

La dispersion est bien entendu plus le fait du testeur que du club ! Cependant, certains clubs ou certaines opérations de fitting permettent d’en atténuer les effets.

Tester des clubs de golf est un exercice de recherche authentique et juste, mais aussi un exercice d’humilité où il faut savoir admettre des limites.

La dispersion est un élément qui doit être réduit à une analyse du type binaire : plutôt peu dispersant ou plutôt très dispersant.

Sachant que les clubs qui permettent les plus longues distances sont naturellement ceux qui sont susceptibles de générer le plus de dispersion.

Passé ces remarques préventives, force a été de constater que le XR 16 a été peu dispersé ! C’est flagrant chez le golfeur vitesse de swing 100 mph et chez le senior à 70 mph. C’est d’ailleurs ce dernier qui a été le moins dispersant.

Dispersion à 100 mph

Dispersion à 90 mph

Dispersion à 70 mph

Concernant le contrôle de profondeur, pour les trois testeurs, la plage d’écart entre les trois testeurs a été identique, à savoir 28 mètres.

Bilan du test bois 3 Callaway XR16

Avant de livrer un bilan, nous devons préciser que notre panel de test d’hybrides 3 est plus récent, et qu’il nous faudra encore plusieurs tests pour calibrer la moyenne de notre panel.

Sans compter que d’une marque à une autre, le loft des hybrides changent !

Pour établir un bilan sur une base comparable, nous avons illustré le XR 16 face au Srixon Z F45, un autre hybride 3 de 19° de loft préalablement testé.

Ceci dit, la dimension de la tête n’est pas comparable puisque la dimension de la Callaway est là-aussi plus importante. Bref, c’est un vrai casse-tête pour comparer.

Le fait qui ressort en faveur du Callaway XR 16, c’est principalement le taux de spin qui est réduit par rapport à la moyenne des autres hybrides, et par rapport au Srixon Z 45.

A la question, est-ce un hybride plutôt tolérant, la réponse est oui, en particulier à cause de la dimension de la tête.

A la question, est-ce un hybride plutôt puissant, la réponse est aussi oui, toujours à cause de cette dimension de tête, et sans doute la face cup.

Enfin, est-ce un club qui projette plus haut, la réponse est plutôt l’inverse…

Pour un senior en recherche de distance, c’est un gros avantage. Pour un golfeur haut niveau amateur à la recherche de plus de contrôle de profondeur, c’est l’inverse…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.