Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test comparatif drivers PING G20 et G25

Très peu de différences entre les drivers PING G20 et G25

Notre consultant Matériel – Clément Morelle - nous propose un essai entre les drivers PING G20 et G25, soit l’un des meilleurs drivers de l’année 2012 contre son successeur dans la même marque. Comme pour nos essais précédents, nous avons réalisé nos mesures à l’aide d’un trackman au sein du magasin US Golf de Champagne-Au-Mont-d’Or, sous le contrôle de notre consultant matériel.

Ce test au trackman permet de sortir du subjectif, et de ne délivrer que des résultats objectifs, sans à priori, sans le concours de la marque, ni pour encenser, ni pour enfoncer, simplement pour aller à l’essentiel, soit un résultat vérifiable qui n’est pas le fruit d’un simple avis personnel.

L’organisation d’un test comparatif G20 contre G25 :

Les deux drivers testés sont donc des produits que l’on peut retrouver en rayon dans un magasin de golf.

Pour le test, nous avons utilisé un driver G20 de loft 10.5° avec un shaft standard PING TFC 169 regular, et un driver G25 de loft 10.5° monté sur un shaft standard PING TFC 189 regular.

Et comme pour les tests précédents, nous avons fait appel à deux golfeurs d’index inférieurs à 10 et 20.

Résumé du test G20 vs G25:

De l’aveu même de notre consultant, le G20 avait été un des meilleurs drivers de l’année précédente, avec notamment un très bon compromis puissance/tolérance.

Et effectivement, dès les premières balles, nos testeurs ont apprécié son touché et le son produit à l’impact.

De l’autre côté, le G25, successeur du G20 en 2013 confirme la tendance de la marque PING a continuellement chercher des évolutions, plutôt que des révolutions d’année en année.

Les deux clubs PING posés l'un à côté de l'autreLe G25 présente comme principal trait de nouveauté, le fait qu’il soit ajustable, ce qui n’était effectivement pas le cas de son prédécesseur.

Pour nos testeurs, là-aussi, en mains, le club reproduit a peu de choses près les mêmes sensations, en plus de présenter un forme général très similaire.

Pour la marque PING, le principal argument autour du nouveau modèle consiste dans le fait que les ingénieurs ont voulu mettre plus l’accent sur le contrôle des distances, plus que la puissance en elle-même, sans doute déjà satisfait du G20 dans ce domaine...

A la différence d’autres drivers, PING ne cherche pas à vous vendre un club qui va plus loin que plus loin, mais bien un club qui permettra à tous les golfeurs de l’apprécier, et aux meilleurs d’avoir plus de régularité dans les plages de distances effectués avec ce club.

Comme vous pourrez le constater dans les essais ci-dessous, le G20 permet les distances les plus importantes et aussi les moins bonnes par rapport au G25, qui lui rend des distances présentant moins d’écarts entre la moins bonne et la meilleure balle.

Remarques techniques sur les deux drivers testés :

D’un point de vue forme, le G20 et le G25 sont très comparables. En revanche, côté look, le G25 est dans la tendance actuelle des drivers, où la face est sombre et de même couleur que la couronne. Visuellement, la face du G20 paraît plus large que celle du G25. Côte semelle, le G25 est beaucoup plus joli et racé que le modèle G20.

La semelle du G25 beaucoup plus esthétique que celle du G20

Premier driver ajustable de la série G, la plage de réglage des lofts du G25 se règlent de 0,5 en 0,5, soit une plage totale de loft possible comprise entre 8,5° et 12°.

Pour chercher des différences entre les deux clubs, nous nous sommes rendus à l’atelier pour contrôler longueur, poids, et swingweight.

Verdict : les deux clubs sont de longueurs identiques, à savoir 45,5 inches.

Pour le G25, on a mesuré un swingweight de D3,6 pour un poids total de 313 grammes, alors que pour le G20, on a trouvé des valeurs de D3,0 et 300 grammes. Des données qui confirment que globalement, ces deux drivers sont extrêmement proches.

En réalité, pour trouver des écarts notables entre des drivers PING, il aurait fallu tester par exemple, le G15 et le G25.

Les résultats quantifiés du test effectués par nos deux golfeurs-testeurs :

Résultats du test comparatif G20 vs G25

Cliquez sur le tableau pour agrandir l'affichage des données mesurées au trackman

Pour comprendre le tableau ci-dessus, les deux premières lignes correspondent aux coups tapés par le golfeur numéro 1 (index 10), et les deux suivantes au golfeur numéro 2 (index 20).

Pour comprendre les tableaux des essais driversA noter : Il s’agit d’un résumé et une moyenne des coups joués par les deux testeurs, et non pas les meilleurs coups ou les moins bons coups.

Légende des graphiques : Le blanc et le bleu représentent les coups joués par le testeur numéro un, et jaune et rose correspondent aux coups du joueur numéro deux.

Les mesures réellement intéressantes à ce stade sont :

  • le « club speed » (vitesse du club pendant le swing),
  • le « ball speed » (vitesse de la balle à l’impact),
  • le « smash factor » (une mesure de l’efficacité entre la transmission de la vitesse de club vers la vitesse de la balle, qui indique à quel degré vous prenez bien la balle*),
  • le « spin rate » (nombre de rotations que la balle effectue sur elle-même pendant le vol), le « carry » (portée de la balle en vol exprimé en mètres),
  • et le « lengt » (qui indique une estimation de la distance totale vol + roule de la balle de golf).

Les données mesurées pour le premier testeur (index 10) :

Pour notre consultant et analyste matériel, Clément Morelle, les données retrouvées entre les deux clubs ne sont pas assez significatives pour donner un avantage notable d’un club par rapport à l’autre.

Non, le G25 n’est pas meilleur que le G20, mais ce n’est pas non plus l’argument défendu par la marque.

Interrogé sur les deux clubs, notre premier testeur admet avoir une préférence pour le G20 au niveau des sensations, et une préférence pour le look du G25, considéré comme plus esthétique.

Concernant le test à l’utilisation, notre golfeur-testeur trouve le G25 plus facile à taper (confirmer par le fait que le smash factor est 0,1 plus élevé avec le G25 à 1,48), et les données chiffrées confirment qu’il trouve plus de régularité dans ses distances, et légèrement moins de dispersions qu’avec le G20.

En revanche, et contrairement à ce qu'annonce PING, au cours de nos tests, nous n'avons pas démontré que le driver G25 produit plus de spin que le driver G20 à la moyenne des coups frappés, et d'ailleurs, ces deux drivers ne produisent pas plus de spins que d'autres drivers sur le marché.

En fait, il faut comparer deux coups tapés sensiblement de la même façon avec des données statistiques proches, pour trouver cet écart de taux de spin plus élevé.

Test comparatif sur un coup très similaire

Si, on prend un coup tapé au meilleur rendement de smash factor, soit la meilleure balle tapée avec le G25 à 1,50, et la meilleure avec le G20, soit 1,49, on trouve alors effectivement un très léger écart supplémentaire de taux de spin pour le G25 ( 2947 tours par minute contre 2813 pour le G20), soit un taux de spin plus élevé de 4,8%.

Est-ce que le golfeur amateur va sentir la différence ? Pas sûr !

En revanche, le smash factor indique clairement que le golfeur amateur va gagner légèrement en contrôle en passant du G20 au G25.

Comparaison des trajectoires entre le driver PING G20 et le G25

Au final, pour le testeur index 10, « Si j’ai déjà un G20, je ne change pas pour le G25. En revanche, si en 2013, je cherche un bon driver, je peux assurément mettre le PING dans ma short-list. »

Les données mesurées pour le second testeur (index 20) :

Comme pour le premier testeur, notre deuxième golfeur-testeur produit des résultats du même ordre ! A savoir, légèrement plus de régularité dans les distances, et un peu moins de distance, mais toujours pas de taux de spin plus élevés avec le G25.

Toutefois, les écarts sont très peu significatifs, confirmant que les deux clubs sont extrêmement proches en performances.

En revanche, côté sensations, le verdict est unanime : « Je préfère nettement les sensations en mains avec le G20, alors que pourtant les deux clubs semblent très similaires. Sans doute, une question de feeling personnel ! Cependant, en look, le G25 est nettement plus sympa à l’image du RAZR Fit de Callaway ou du Cleveland Classic XL, trois très beaux drivers. »

Comparaison dispersion entre les drivers PING G20 et G25

Avant de poursuivre par un petit comparatif : « Pour avoir essayé d’autres drivers, j’ai vraiment aimé le contact de balle, et la sensation de traversée à l’impact du G20. »

Bilan du test comparatif drivers PING G20 vs G25

Comme pour chacun de nos tests, avant de fournir une conclusion, nous devons ajouter qu’il s’agit de test sans fitting sur-mesure, et que les données que nous affichons peuvent être différentes après un réglage approprié à chaque joueur.

Cependant, nous réalisons nos tests rigoureusement de la même façon entre tous les clubs, et notamment les modèles standards que l’on peut trouver dans les rayons d’un magasin de golf ou sur un site e-commerce de matériel de golf, ce qui concerne 80% des clubs vendus en France.

Dans ce contexte, on peut considérer qu’il s’agit de deux bons drivers, et que les évolutions apportées au G25 ne sont pas suffisamment significatives pour inciter un propriétaire de G20 de passer au modèle suivant, mis à part, le souhait d’avoir un driver ajustable, ce qui n’est effectivement pas le cas du G20 !

Nous prévoyons de publier une synthèse récapitulative de tous nos tests quand nous aurons terminé de les passer tous en revue, mais à ce stade, on trouverait en tête du classement, le TaylorMade R1, le Cleveland Classic XL Custom, et le PING G25.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.