Posté par le dans Test matériel et clubs de golf

Test du Driver XXIO Eleven Lady 2021

Le nouveau driver XXIO Eleven Lady promet aux golfeuses « une distance sans effort ». La marque le présente comme un drive rapide, tolérant et facile à jouer. Nous l’avons justement reçu au studio JeudeGolf à Caluire, pour lui faire passer une batterie d’essais, sous le contrôle de notre consultant clubmaker, Xavier Bretin (Golf Optimizer) et avec la participation de notre journaliste féminine, Laura Kaslin. Nous vous proposons ci-après nos premières constatations sur les réelles performances de club, et pour quel type de profil, il nous paraît réellement adapté.

Découvrez nos formules d'abonnements

Quelques mots sur ce nouveau driver pour les golfeuses

La structure de la Cup Face a été associée à un manche léger, ce qui permettrait de faciliter le swing, selon le discours de la marque, et accompagnant la sortie de ce produit.

Ce driver est d’ailleurs doté d’une structure nervurée dite Star Frame, pour supporter une épaisseur de semelle de 45mm, ce qui permettrait selon la marque de redistribuer le poids pour un meilleur lancé et une plus grande tolérance.

Ce driver est conçu pour les golfeuses avec une vitesse de swing modérée, afin de frapper des balles plus longues, mais surtout plus droites.

Si vous drivez à 90 mph ou moins, ce driver permettrait, selon XXIO, d’améliorer votre vitesse, votre précision ainsi que votre cohérence.

Il convient de préciser que 90 mph pour une golfeuse au niveau amateur, c’est déjà une vitesse très élevée.

Le shaft est un MP1100L 35 grammes, et le grip est « weight plus ».

Le grip weight plus est un grip incluant un poids en plomb au bout du manche, afin de contrebalancer le poids du driver.

A ce stade, même si nous apprécions les informations fournies par la marque, nous sommes un peu sur notre faim, et avions besoin de creuser sur ce club, pour mieux en comprendre l’usage.

C’est pourquoi, nous nous sommes tournés vers Xavier Bretin (Golf Optimizer) pour lui demander de faire « parler ce club » sur ces arguments techniques.

A l’aide du Gears, et du Trackman entre autres technologies dont nous disposons, nous avons inspecté et testé ce nouveau driver sous toutes les coutures.

Tient-il les promesses annoncées par la marque ?

Dans un premier temps, avons-nous pu vérifier les valeurs données par la marque ? 

Le club présente un loft de 12,5 degrés qui correspond à des vitesses de swing plutôt lentes ou modérées, et pose donc une première question par rapport à la vitesse de swing annoncée, soit 90 mph…

Ce loft risque de ne pas être cohérent avec cette vitesse.

S’agissant du poids, il paraît bien très léger avec un poids mesuré par le clubmaker à seulement 259 grammes.

Le manche présente une longueur raisonnable de 43.5 inches (loin des longueurs standards des hommes avec 45.5 inches). Un choix qui nous paraît d’ailleurs bien judicieux, car même si un manche plus court défavorise la création de vitesse de swing, il permet au contraire de centrer plus facilement les balles dans la face du driver, de réduire la dispersion, et d’optimiser la vitesse de balle.

La perte de distance n’est donc pas du tout automatique, et bien au contraire…

Toujours en passant le club au « banc d’essai », le clubmaker a pu constater qu’il présentait un équilibre (swing weight) en C0, ce qui indique un équilibre du club plus proche du grip que de la tête.

C’est aussi révélateur d’un club qui sera perçu comme extrêmement léger.

Du point de vue du clubmaker, cette « légèreté » pourrait permettre à la golfeuse de corriger plus facilement ses défauts de swing, sentant moins la tête du club pendant le swing.

S’agissant du lie, Xavier a mesuré 58 degrés.

Après cette étape incontournable de prises de mesures dans l’atelier, le clubmaker nous propose de réaliser un test du driver avec le système GEARS GOLF, système qui est le seul à pouvoir nous permettre de constater la réaction du club dans l’espace, et en dynamique (pendant le mouvement).

Notre test dans notre studio

Ainsi, nous pouvons mesurer la déflection du shaft (déformation) pendant tout le swing, idem pour le droop de la tête (manière dont elle tombe vers le sol), et donc constater comment le club réagit par rapport à une vitesse de swing donnée.

Vous l’aurez compris, le point clé d’un test de driver XXIO Lady Eleven, est de s’assurer du rendement de ce produit pour la vitesse de swing maximum énoncée par la marque, à savoir 90 mph… et de répéter le test pour des vitesses inférieures, et voir ce qui se passe.

C’est cette information qui vous sera utile au moment de faire votre choix, et à défaut d’avoir autant d’outils de mesures que notre studio.

Une fois le driver équipé par tous les capteurs nécessaires au Gears, afin d’aller plus loin dans l’analyse des données de ce club, nous avons pu commencer nos tests plus approfondis.

En réalisant un test à 91 mph, nous avons observé factuellement une déflection du shaft de 55 millimètres, et en même temps un droop de la tête vers le sol de 70 millimètres.

Du point de vue de l’expert, ces données sont bien trop fortes pour pouvoir jouer pleinement ce club, et correctement sur le parcours.

A une telle vitesse de swing, en raison de la trop forte flexibilité du shaft, il se déformera trop pour pouvoir contrôler pleinement son coup, et en fait, centrer la balle.

Le club n’est pas optimisé pour cette vitesse de club.

A partir de ce premier constat, nous avons décidé de pousser le test plus loin, et dans le but de voir à quelle vitesse maximum le club peut être utilisé de la manière la plus performante.

Nous avons finalement découvert que ce driver donne son plein potentiel à une vitesse bien plus basse de 71 mph, ce qui nous paraît d’ailleurs bien mieux convenir à un plus grand champ de joueuses, au niveau amateur, et notamment senior.

A 71 mph, la déflection du manche n’est plus que de 20 millimètres, soit pratiquement divisé par deux par rapport à la vitesse de 91mph.

Le manche se déforme donc beaucoup moins. Nous nous rapprochons en fait de la bonne valeur à rechercher pour la déformation d’un manche pendant un swing.

Même constat pour le droop de la tête vers le sol qui n’est plus que de 31 millimètres, là encore plus que divisé par deux par rapport à la vitesse de 91 mph.

Selon le clubmaker, il s’agit donc bien là des bonnes valeurs à rechercher pour optimiser ce club, mieux le contrôler, et centre la balle.

Pour rappel, le fait de centrer la balle dans la face va permettre d’optimiser pleinement la vitesse de balle, et donc de maximiser le potentiel de distance… de la joueuse avec ce club.

En résumé, la joueuse va non seulement mieux contrôler la trajectoire de la balle, et optimiser sa distance, ce qui va finalement de pair.

Au-delà de cette vitesse de swing, il y a un risque de dégrader progressivement les résultats, aussi bien en dispersion qu’en distance.

Bilan du test du driver XXIO Eleven Lady

 

En conclusion, et du point de vue de notre journaliste Laura Kaslin, au niveau esthétique, il s’agit d’un club très féminin, avec de belles couleurs et travaillé au niveau des finitions.

Le son n’est pas désagréable, ce qui est un élément tout aussi important pour le plaisir du jeu.

A la question, le driver XXIO Eleven Lady promet-il vraiment une distance sans effort, nous sommes amenés à nuancer le propos ou tout du moins apporter une réponse moins marketing, et plus précise.

Dans l’état des caractéristiques qui nous ont été fournies, ce driver ne peut correspondre qu’à une joueuse ayant une vitesse de swing inférieure ou égale à 70 mph.

Cependant, 70 mph, cela peut être une vitesse sans effort pour une golfeuse athlétique, et à l’inverse, beaucoup d’effort pour une golfeuse peu athlétique.

Quelque part, cette affirmation ne veut rien dire. Ce qui est important, c’est quelle est votre vitesse de « croisière », pour justement déterminer votre adéquation avec ce produit.

Rapide, tolérant et facile à jouer ?

Nous retiendrons facile à jouer.

Effectivement, la souplesse du manche favorise un tempo plutôt lent, et au contraire, pénalisera les swings trop agressifs. 

En ce sens, oui, on peut affirmer qu’il est plutôt facile à jouer à l’inverse d’un manche qui pèserait le double de poids, et serait beaucoup plus rigide.

Restez informé

Recevez notre newsletter

(Note moyenne de 5 sur 1 votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.