Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test driver XXIO10

Jamais nous n’avions testé un driver monté sur un manche aussi léger (seulement 40 grammes). Que peut donner le driver XXIO 10 quand on perd régulièrement en distance ? Driver clairement typé senior, la marque nous a mis à disposition un 10,5 degrés sur manche regular, pour le faire essayer par trois golfeurs, dont un senior, et le pro, Xavier Bretin. Tous les golfeurs peuvent-ils vraiment bénéficier d’un club super léger ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Le driver XXIO 10 testé

Test en complément de l’article sur la présentation du driver XXIO10 déjà publié avec la revue des principales caractéristiques de ce nouveau driver.

Proposé sur un manche XXIO MP1000 en regular, le driver XXIO10 présente un swing weight étonnant en D5 avec un grammage de seulement 40 grammes contre 55 grammes en moyenne pour les drivers sur manches regulars testés en 2017-2018.

Le shaft MP1000 conçu avec le carbone de Toray Industrie doit donc être aussi consistant que ses rivaux tout en étant beaucoup plus léger.

Autre fait notable, le manche est relativement long (45,75 inches) alors que pour cette catégorie, la moyenne est plus fréquemment 45,5 inches.

Plus léger, plus long, le driver XXIO 10 doit donc en théorie favoriser un accroissement de la vitesse de swing.

A qualité de centrage égale, cela pourrait signifier une augmentation de la vitesse de balle à l’impact, à condition que le taux de spin reste contenu…

Les principaux chiffres pour évaluer la performance d’un club

La distance totale n’est pas un élément suffisant pour juger de la réelle performance d’un club de golf.

Il faut prendre en compte principalement les paramètres que sont la vitesse de swing, la vitesse de balle, l’angle de lancement, et le taux de spin donné à la balle.

Nous ajoutons en plus le smash factor qui est le ratio entre la vitesse de swing et la vitesse de balle, ce qui traduit l’optimisation du set-up club/joueur.

Nous allons plus loin avec le degré d’efficacité qui est un ratio que nous avons créé, entre la vitesse de swing, et la distance produite au carry. Cela résume l’énergie déployée pour produire une distance.

Et enfin, nous utilisons en plus le ratio spin sur angle de lancement, qui traduit la performance balistique d’un club.

Le bénéfice d’utiliser des ratios permet de neutraliser des effets extérieurs comme les variations de vitesses de swings entre plusieurs essais.

Ainsi, nous estimons que nous pouvons passer derrière le discours marketing, pour distinguer ce qui est de la performance du « blabla », et pour quelles raisons.

Les données pour 3 testeurs avec le XXIO10

Ce premier tableau illustre les données pour 3 testeurs, et une comparaison avec les drivers déjà testés cette année dans des conditions similaires. Il s’agit à chaque fois de drivers 10,5 degrés montés sur des manches en regular.

Pour un senior

Pour Jean, testeur senior de 69 ans, le test du driver XXIO10 a produit plusieurs résultats favorables.

Comme déjà évoqué dans une étude sur le swing des seniors, Jean est complètement concerné par le problème de la réduction de sa vitesse de swing d’année en année.

Test réalisé malheureusement sans trucages. Depuis que Jean nous aide dans les tests, en près de 4 ans, sa vitesse de swing naturelle a chuté de 74 mph à 69 mph.

Pour rappel, Jean n’est pas un golfeur professionnel. Même s’il joue régulièrement, ce n’est pas un stakhanoviste de l’entraînement. Il a un profil de Monsieur Tout le Monde.

Avec une préparation physique adaptée, et un entraînement soutenu, il pourrait limiter les effets de l’âge.

Cependant, en l’état, il a bien perdu 16 mètres de moyenne au drive. Sa qualité de centrage de balle n’est pas non plus en amélioration, à en juger par le taux de spin qui grimpe, et le smash factor qui baisse.

Avec le XXIO 10, Jean a « récupéré » 2 mph de vitesse de swing par rapport à sa moyenne 2017, soit 69 mph. Sachant que sur certains clubs, cette moyenne était même descendue à 67 mph.

Le gain de vitesse est sans conteste, à la faveur d’un manche plus léger, et plus long.

Résultat, il a récupéré 3 mph de vitesse de balle pour revenir au-dessus des 100 mph, moyenne qu’il n’avait plus vu de toute l’année 2017, sauf avec un ovni, le Callaway EPIC, qu’il avait swingué dans sa vitesse de swing la plus haute de 2013 (75 mph).

Pour l’avoir vu swingué toute l’année, Jean n’a plus été en mesure de swinguer à une telle vitesse. Certain que si Jean intensifiait son entraînement, il pourrait revenir à une valeur plu haute, mais ce n’est pas ici le sujet.

Entre le test EPIC et le test XXIO 10, il s’est passé 11 mois.

Le smash factor constaté avec le XXIO 10 est aussi en progression par rapport à sa moyenne (1.41 versus 1.39). Non seulement, Jean a swingué plus vite, mais il aussi mieux tiré parti de la face du club. Les 2 mph de gains de vitesses se traduisent par un gain de vitesse de balle de 3 mph. Il y a bien un double effet kiss kool !

Résultat : Jean reprend de l’efficacité ! Son taux remonte à 1.85 contre 1.83 en moyenne.

Ce taux n’est pas plus important car en contrepartie des bénéfices vues, Jean a donné un peu plus de spin par rapport à un angle de décollage, qui paradoxalement est resté plus tendu (seulement 14 degrés).

Dans ce cas, comme déjà vu avec le précédent test du driver XXIO Prime, Jean pourrait bénéficier d’un loft plus élevé pour augmenter la hauteur de trajectoire.

Comme toujours un ajustement fin des paramètres peut permettre d’optimiser les performances, et dans le cadre d’un test, ce n’est pas tout fait ce que nous faisons.

Conclusion, pour Jean, le XXIO 10 a apporté des résultats positifs et concrets. Il a repris 4 mètres de moyenne au carry, et 5 mètres en ajoutant la roule.

Malgré tout ce qui a été écrit précédemment, l’écart final n’est pas spectaculaire, car ce n’est pas 2 ou 3 mph de plus qu’il faut prendre pour gagner 20 mètres.

C’est valable pour Jean, pour moi ou même pour Xavier…

La bonne surprise avec le XXIO 10 vient du fait que Jean n’a pas vu son taux de spin grimpé en flèche. Avec 3100 tours, c’est même légèrement inférieur à sa moyenne. Le concernant, c’est juste la question de l’angle de lancement (14 degrés) qui doit être optimisé, soit par le choix d’un loft plus important, et/ou, une balle qui contribue à augmenter la hauteur de trajectoire.

Pour un amateur à vitesse de swing rapide

Pour ma part, deuxième testeur, je ne suis pas aussi enthousiaste sur ce test. Clairement, XXIO m’avait prévenu. La cible client est clairement les seniors.

Je n’ai pas réellement gagné en vitesse de swing. Au contraire, j’ai perdu 1 mph. Mon hypothèse tient dans le fait que je préfère les shafts plus lourds, et dans ce cas, la baisse du poids a peut-être contribué à l’inverse de l’effet recherché.

Pour être tout à fait juste, je dirai qu’entre le début de l’année, et la fin de l’année, j’ai naturellement perdu en vitesse de swing. Pas pour des raisons physiques, mais plutôt technique…c’est pourquoi dans mon cas, il faut plutôt surveiller les ratios.

En la matière, smash factor, efficacité ou spin par angle de lancement, avec le XXIO 10, je suis simplement dans ma moyenne.

Ma surprise se situe aussi au niveau du spin qui ne grimpe pas en flèche (2645 tours) alors que je m’attendais au contraire à une hausse.

Pour avoir reçu l’avis de notre consultant clubfitting, Alexandre d’Incau, pour mon profil, il faut un shaft avec moins de rigidité en tip pour donner de l’accélération.

Là-aussi, ce test n’est pas un fitting.

Le manche, dans ses propriétés de torsions, n’est pas le plus adapté à mon geste. Les résultats sont globalement cohérents, mais je ne me sens moins concerné par l’argument de légèreté.

Pour un pro

Pour le pro Xavier Bretin, on trouve encore un troisième comportement par rapport au test. Cette fois, Xavier a bien bénéficié de l’augmentation de la vitesse de swing, et de la vitesse de balle. C’est moins spectaculaire que Jean puisque le gain n’est que de 1 mph en vitesse de balle.

Il a bien gagné 2 mph de vitesse de swing à la faveur du manche plus long, mais légèrement perdu ce gain avec un centrage de balle moins bon (smash factor à 1.45 contre 1.48 en moyenne).

Pour Xavier, ce smash factor à 1.45 n’est pas suffisant.

Son efficacité a aussi baissé et c’est en fait le résultat d’un taux de spin qui a trop augmenté (2890 tours contre 2436 en moyenne).

Xavier a rencontré deux problèmes qui peuvent d’ailleurs se corriger en fitting (l’angle de lancement est tombé trop bas combiné avec un moins bon smash factor).

Au lieu de tirer parti du gain notable de vitesse de swing qui à son niveau pourrait être crucial, il a perdu en distance. Soit 7 mètres de moins en moyenne…

Bilan du test driver XXIO10

Nos tests sont une « photographie à un moment donné, et avec des configurations figées », qui peuvent être remis en cause par un fitting, ou un changement de set-up au niveau des clubs.

Néanmoins, avec le concours de trois testeurs distincts, on retrouve des tendances qui méritent d’être relevées.

En conclusion, seul Jean a réellement expérimenté un bénéfice avec le nouveau driver XXIO 10, et c’est tant mieux pour XXIO puisque Jean est le client espéré pour ce club très particulier.

Très particulier, car il détonne avec son grammage très bas par rapport à la moyenne du marché. Un golfeur senior appréciera ce gain de poids pour son endurance sur 18 trous.

Pour des profils avec des vitesses de swings plus élevés, le XXIO 10 peut effectivement permettre une hausse de vitesse de swing puisque les paramètres sont les mêmes pour tout le monde (manche plus long et plus léger), cependant, cela ne traduit pas automatiquement un gain de distance, si l’angle de lancement ou le taux de spin ne suivent pas.

Comme toujours, le diable est dans les détails. Avec ce XXIO 10, il faut rentrer dans une logique de fitting pour choisir le bon loft, le bon torque de driver, et peut-être même une balle plus adaptée.

Sur le papier, le bénéfice de distance peut exister. Dans la pratique, il faut que toutes les planètes soient alignées.

Si vous achetez un driver avec un prix supérieur, il faut aller jusqu’au bout de la logique.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.