Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test du driver XXIO Prime 2019 par un senior

Test du driver XXIO Prime 2019 par un senior

En complément des précédents articles réalisés sur le driver et le bois 3 XXIO Prime 2019, nous vous proposons ci-après le test par un senior, Jean, 70 ans, du driver prêté par XXIO pour l’occasion. Quelles performances pour un golfeur qui ne joue pas tous les jours, ni peut-être toutes les semaines, et manque de vitesse de swing ? Peut-il espérer gagner de la distance par l’allongement et l’allègement du manche ? Quels sont les facteurs qui rentrent en ligne de compte ? Le test a été réalisé dans notre studio d’essai avec notre Trackman 4.

Découvrez nos formules d'abonnements

Les conditions du test

Jean, 70 ans, joueur de golf depuis une bonne vingtaine d’années, profil sportif, amateur de vélo et de randonnée, se dit relativement en forme.

Il joue au golf dans la période des beaux jours, le plus souvent à Annonay ou à l’occasion de voyages de golfs d’une semaine avec des amis.

Il n’est pas régulier dans sa pratique, et peut rester plusieurs semaines sans taper une balle de golf.

Joueur classé autour de 28, sur le parcours, il est relativement régulier dans ses trajectoires, mais manque la plupart du temps de distance.

Avec le driver, et selon les statistiques que nous avons collectés ensemble depuis 2014, et sa collaboration aux tests avec JeudeGolf.org, sa distance moyenne est de 150 mètres.

Sa vitesse de swing est inférieure à 73 mp/h, et selon les années, il connait des variations.

Il ne perd pas vraiment en vitesse de swing au fil du temps, en revanche, le fait qu’il ne pratique pas toutes les semaines, fait qu’il ne progresse pas réellement dans sa capacité à centrer la balle.

Jean est le profil du golfeur loisir, ce qui ne l’empêche pas d’apprécier le matériel de golf, et de vouloir se faire plaisir avec de nouveaux clubs, de temps en temps.

Plus précisément sur son swing, depuis nos premiers essais, Jean a toujours eu une tendance à swinguer extérieur-intérieur dans une proportion élevée, couplé avec une forte tendance à fermer la face. Résultat, naturellement ses balles partent directement à gauche de la cible.

Pour les besoins de l’essai, à l’aide d’une baguette au sol pointant sur un chemin intérieur-extérieur assez prononcé, finalement, nous redressons sa trajectoire dans l’axe…

Le test du driver XXIO Prime 2019

Dans les faits, nous avons commencé par la série de fers XXIO Prime 2019 pour graduellement monter jusqu’au driver. Les fers et les autres clubs de la gamme feront l’objet d’un autre article.

Pour l’analyse, je n’ai gardé que les balles tapées dans un périmètre acceptable, et enlevé des balles trop anormales, sous l’effet d’un mauvais contact.

Pour ce test du driver XXIO Prime en loft 10,5 degrés sur un manche graphite regular long de 46,5 inches, et pesant 36 grammes, soit à la fois le manche le plus long, et le plus léger testé sur jeudegolf.org, Jean a délivré une vitesse de swing de 73,3 mp/h pour atteindre une moyenne de distance avec la roule de 139 mètres.

Sa balle la plus longue, et donc son potentiel avec un peu plus d’entraînement serait supérieure à 160 mètres avec ce XXIO Prime.

Au cours de ce test, c’est surtout la qualité du centrage dans la face qui lui a fait défaut.

Comme illustré ci-dessus, en vitesse de swing, le XXIO Prime plus long et plus léger, lui a essentiellement permis de maintenir sa vitesse, mais pas forcément de l’améliorer, comme on a pu le vérifier avec mon test où celui d’autres profils plus assidus.

Jean rentre dans le cas de figure de beaucoup de golfeurs où le manque de pratique entraîne peu à peu une petite érosion du swing, et malgré une bonne condition physique.

Dans son cas, le XXIO Prime permet essentiellement de limiter le phénomène.

En revanche, Jean ne centre plus forcément très bien la balle dans la face. Son smash factor est franchement en train de baisser, et par conséquent, la vitesse donnée à la balle.

Sans swinguer franchement beaucoup plus vite quatre ans auparavant, il a perdu en vitesse de balle. Je réfute l’argument de l’âge dans ce cas. C’est vraiment la pratique qui est en cause.

On peut le voir à travers sa balle la plus longue qui atteint avec le XXIO Prime 164 mètres, soit la même distance qu’il atteignait déjà en 2014/2015 lors de nos premiers essais.

Malheureusement, à la moyenne, sa distance baisse de 6 mètres, passant de 155 à 149 mètres.

Le XXIO peut lui permettre sur quelques balles de rester à son potentiel sur une durée de 6 ans, mais ne fait pas de miracles.

Si Jean ne pratique pas plus régulièrement, club de golf plus long ou plus léger, sa distance moyenne pourrait continuer de s’éroder légèrement.

Comme toujours, le test a été réalisé avec une Srixon Z-Star, ce qui me permet de ne jamais faire entrer la variable balle dans l’analyse. Cependant, Jean gagnerait à utiliser une autre balle, moins difficile à compresser, pour optimiser sa distance.

Tous les tests qu’il a réalisés jusqu’à présent ont donc toujours été réalisés avec la même balle, ce qui permet les comparaisons.

Bilan du test driver XXIO Prime 2019

Sur le driver, on peut encore dire deux choses : L’angle de lancement est légèrement plus élevé, et le taux de spin donné à la balle est très/trop important.

Si l’angle de lancement favorise la portée de balle, le taux de spin amenuise la distance, surtout quand on compare plus de 3500 tours avec une moyenne autour de 3000 tours.

Le XXIO Prime est clairement un driver avec un moment d’inertie élevée pour favoriser plus de stabilité à l’impact, et donc en théorie un smash factor plus important.

La contrepartie est un niveau de spin élevé.

Dans le cas de Jean, le spin est très élevé, mais le smash factor ne l’est pas assez.

On pourrait penser qu’un fitting, et l’ajustement du manche pourrait améliorer les choses.

Personnellement, j’en doute, et je pense plutôt que Jean aurait besoin de taper plus de balles au practice.

Il est néanmoins un bon exemple de beaucoup de golfeurs.

Le matériel peut aider mais ne fait pas tout (Jean a d’ailleurs apprécié la légèreté et la facilité du XXIO Prime), à mon inverse, il n’a pas été du tout gêné par la longueur du manche. Je ne suis même pas certain qu’il y aurait prêté attention, sans que j’y fasse référence.

En conclusion, dans le cadre de ce test, le driver XXIO Prime 2019 a essentiellement limité les effets de baisse de vitesse de swing, et de baisse de la vitesse de balle moyenne, plus qu’apporter un gain de distance substantiel.

XXIO a sans doute créé cette gamme, en pensant à ce type de joueurs qui aiment jouer au golf, mais pas au point de jouer tous les jours, et voudraient essentiellement maintenir de la distance.

Pour le cas de Jean, le pari est en bonne voie d’être atteint, mais il y a quand même un compromis qui pourrait être meilleur : Plus de smash factor pour moins de spin.

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 0 sur votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.