Test du driver XXIO Eleven

En 2020, XXIO segmente son offre de drivers selon deux produits : Le driver X-EKS et le driver ELEVEN. Entre les deux clubs, les différences sont très prononcées, et dépassent la seule question du poids (20 grammes de différences pour le poids total). Au premier, la mission de conquérir les quinquas, et au second, de conserver la clientèle des seniors.  Au-delà du marketing, et des questions de positionnement, les nouveaux drivers présentent une idée intéressante, avec un poids de 13 grammes placés directement dans le grip, et ce pour changer le point d’équilibre général. Est-ce que pour autant les golfeurs vont s’y retrouver ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Le driver XXIO ELEVEN testé

Par rapport au modèle EKS déjà testé, le driver ELEVEN envoyé par XXIO présente aussi un loft de 10.5 degrés.

Si le lie est aussi comparable (59 degrés), et globalement le dessin sous la couronne très proche à quelques petites variantes près, l’équilibrage diffère légèrement.

Sur la balance à swing weight, le modèle ELEVEN n’est pas tout à fait D1. Il est entre D1 et D2 alors que le poids global du club est au moins 19 grammes plus léger que le modèle EKS.

Le manche est un quart de pouce plus long (0.25 inches), et le poids du shaft est extrêmement léger (sous les 40 grammes).

En résumé, le driver testé présente un profil en théorie favorable à la vitesse de swing, manche long et léger, mais à cela il faut ajouter l’ICC du shaft (3222) qui signifie un butt plutôt souple, et jusqu’au tip, encore plus souple.

Concrètement, quand vous swinguez ce driver, vous sentez l’effet de fouet possible. Bénéfice, cela ajoute clairement de la vitesse à la tête de club. Inconvénient, plus vous mettez de la vitesse, plus vous risquez de disperser, en théorie.

Mon premier test du driver XXIO Eleven avec un swing rapide et sans corriger le chemin du club

La marque présente son driver pour des golfeurs qui swingueraient à moins de 90 mph. Dans le cas de ce premier essai, j’ai dépassé cette vitesse (103 mph).

Bien entendu, il n’y a pas de restriction d’utilisation. En réalité, ce test me sert surtout à vous illustrer le fonctionnement de ce driver « hook-face ».

Sur le graphique de gauche, vous pouvez observer la tendance des trajectoires de balles, pratiquement toutes en draw.

C’est la résultante d’un chemin de club plus facilement intérieur-extérieur, et une face de club square ou légèrement ouverte à l’impact.

Ce club favorise fortement ce type de trajectoire pour un golfeur qui swingue intérieur-extérieur.

A l’extrême, si le joueur place la face vraiment square à l’impact, ce club va fortement pousser la balle vers la gauche du fairway. 

Pour un golfeur avec un chemin intérieur-extérieur, bien que ce club ne soit pas déconseillé, il est recommandé de « pousser » la face vers la « droite ». C’est ce que j’ai fait sur la majorité des balles, et ce pour limiter l’écart face-chemin, et réduire la « courbe » de la trajectoire.

Réduire, car à l’inverse, c’est impossible de taper droit ou en fade.

Deuxième élément clé à comprendre avec ce driver « tête collée », il s’agit d’un club avec un moment d’inertie plutôt élevé.

Le taux de spin en est révélateur (plus de 3100 tours à 150 mph de vitesse de balle).

Une tête de driver qui présente plus de moment d’inertie va favoriser un smash factor légèrement supérieur, mais en contrepartie, trop augmenter le taux de spin, et donc amoindrir la distance.

Troisième observation caractéristique, pour un driver de loft 10,5 degrés, l’angle de lancement est facilement élevé.

En matière de matériel, c’est toujours une séparation entre avantage/inconvénient. Le lancement est élevé, mais en contrepartie, l’angle d’atterrissage l’est aussi beaucoup (44 degrés dans ce cas).

Les trajectoires de balles sont très hautes (37 mètres).

En synthèse : Pour un golfeur avec un swing rapide, le manche plus long et plus léger n’apporte pas un gain de vitesse de swing.

Avec un driver plus court, et plus lourd, je vais swinguer plus vite, et générer plus de vitesse de balle avec moins de spin. En moyenne, je peux perdre 14 mètres pour cette vitesse de swing.

Comparaison entre driver EKS et ELEVEN

Malgré un manche légèrement plus long et plus léger, pour un swing rapide, c’est sans effet sur la vitesse de swing. En revanche, la vitesse de balle est plus favorable avec le modèle Eleven, car la tête présente un moment d’inertie supérieur.

A loft comparable, l’angle de lancement est nettement supérieur avec l’Eleven (15 degrés au lieu de 12).

Les trajectoires de balles sont nettement plus bombées. En conséquence, le driver EKS me donne légèrement plus de distance, avec un taux de spin légèrement plus bas.

Second test en adoptant volontairement un chemin extérieur-intérieur

Avec ce second test, mon objectif est de vous illustrer le fonctionnement de ce driver avec une tête « hook face » plutôt adapté pour des golfeurs avec un swing extérieur-intérieur, et qui à l’extrême, avec une face ouverte pourraient slicer.

Pour y parvenir, j’ai exagéré mon organisation.

Au lieu de swinguer sur un chemin à 6 degrés intérieur-extérieur, j’ai swingué à -2 degrés extérieur-intérieur, et un peu comme pourrait le faire un golfeur susceptible de slicer.

Dans ce cas, la tête « hook face » joue son rôle en favorisant une position de la face à l’impact négative ou closed (fermée) pour éviter que les balles ne partent encore plus à droite, en push slice.

Sur 10 frappes, j’ai « fermé » la face à 9 reprises ! Dans 90% des cas, je ne peux pas slicer.

En revanche, cette organisation favorise encore l’augmentation du spin donné à la balle, et baisse le smash factor.

« Fader » la balle implique une baisse de la distance totale par rapport à la précédente organisation, naturellement plus favorable au draw.

Cependant, une tête « Hook face » n’est pas la seule solution pour produire du fade.

L’organisation du joueur est prépondérante sur le club. C’est pourquoi j’en suis rarement fan. Je préfère les clubs plus « neutres » pour alterner les choix de trajectoires selon les circonstances.

Troisième test à seulement 80 mph de vitesse moyenne de swing

Dans ce cas, j’ai volontairement ralenti et nettement ma vitesse de swing pour tenter de reproduire les performances pour un golfeur avec une vitesse de swing plus modérée.

Pour cette vitesse de 80 mph, j’ai drivé en moyenne à 182 mètres avec la roule.

Comme la vitesse est moins rapide, le spin baisse (c’est directement en lien avec la vitesse), de même que la dispersion est amoindrie, ce qui va aussi de pair.

La dispersion est amoindrie même si je ne suis pas extrêmement précis avec ce driver… très léger.

Indépendamment de la vitesse de swing, le loft dynamique reste élevé, confirmant la tendance de ce driver à lancer haut !

Moins vite, c’est surtout la hauteur du pic maximum qui diminue (18 mètres au lieu 37 mètres).

Signe qu’avec ce driver, plus vous swinguez vite, et plus l’avantage imaginé pour un senior se transforme en inconvénient pour un golfeur plus rapide.

A retenir de ces tests

En comparaison du précédent driver XXIO testé, le Prime, le modèle Eleven se veut un choix technique encore plus marqué en faveur des seniors.

Si XXIO est resté plus raisonnable sur la longueur du manche (35,75 au lieu de 36,5), et n’a pas poursuivi plus que de raison, la baisse du grammage du shaft (toujours autour de 37 grammes), la tête Eleven semble révéler un moment d’inertie un peu plus important.

Surtout l’angle de lancement est nettement plus marqué.

Ces choix semblent être rendus possibles par la segmentation entre EKS et Eleven, qui se séparent les attentes de clientèles différentes.

S’agissant du système Weight Plus, il est difficile d’en mesurer l’impact sur la régularité du swing. Un shaft de 37 grammes favorise déjà une certaine forme de facilité à déplacer un club dans l’espace.

Ce système a peut-être un impact plus marqué sur la hauteur de trajectoire ?

Cet effet n’est d’ailleurs pas tout à fait identique avec le simple fait d’opter pour un grip plus large et plus lourd sur toute sa longueur…qui ne me semble pas en théorie favoriser un angle de lancement plus élevé.

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 5 sur 1 votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.