Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test du driver Srixon Z785

Test du driver Sirxon Z785

Pour ce nouveau test d’un driver Srixon Z785, nous avons fait appel à quatre testeurs amateurs d’horizons variés et abonnés sur JeudeGolf.org. Un golfeur senior, un golfeur plus junior et deux golfeurs entre 40 et 50 ans qui ont swingué à quatre vitesses distinctes de 75 jusqu’à 100 mph, à la recherche de meilleures performances, et de nouvelles sensations. Découvrez ci-après les résultats de ces tests au Trackman. Mon analyse comparativement à d’autres drivers testés en 2018 et aussi par rapport au précédent Z765 pour identifier les principales différences ou avancées.

Découvrez nos formules d'abonnements

Le driver Srixon Z785 testé

Proposé sur un manche Miyazaki Mahana 4323 long de 45,25 inches en regular, le driver Srixon Z785 10,5 degrés était équilibré en D2 au moment du test (poids du manche 51 grammes).

Pour un manche regular, l’international Flex Code de 4323 permet de connaître exactement les différents points de flexions du manche.

A savoir 4 sur une échelle allant de 1 à 9 en butt, 3 en mid section haute, 2 en mid section basse, et enfin 3 en tip.

Il s’agit donc d’un manche relativement souple censé produire un effet de fouetté un peu plus important, notamment à la vue de la flexion sur la partie basse du manche.

Long de 45,25 inches et pesant 51 grammes, il s’agit plutôt d’un manche dans une longueur standard, même si je trouve que c’est un peu trop long.

S’agissant du poids, on reconnait l’influence de l’expérience menée avec XXIO puisque la moyenne du marché pour un regular se situe plutôt autour de 55 grammes.

Nous avons donc la combinaison d’un manche relativement long, plutôt léger, et avec un point de flexion plutôt bas.

Ce driver sur ce manche regular est sans doute destiné majoritairement à des golfeurs qui manquent de vitesse de swing, et ont besoin de tolérance.

S’agissant spécifiquement du profil de la tête, elle me paraît très comparable à celle du TaylorMade M3, et moins profonde que celle du Titleist TS2.

La tendance se confirme de proposer des faces très sombres. Avec la couronne sombre, on distingue à peine la séparation entre les deux parties, face et couronne.

La tendance se confirme de proposer des faces très sombres. Avec la couronne sombre, on distingue à peine la séparation entre les deux parties, face et couronne.

Le gros point positif de cette tête reste selon moi, la possibilité de régler le loft/lie standard ou upright.

Les chiffres pour établir une analyse

La distance totale n’est pas un élément suffisant pour juger de la réelle performance d’un club de golf.

Il faut prendre en compte principalement les paramètres que sont la vitesse de swing, la vitesse de balle, l’angle de lancement, et le taux de spin donné à la balle.

Il faut ajouter en plus le smash factor, qui est le ratio entre la vitesse de swing et la vitesse de balle, ce qui traduit l’optimisation du set-up club/joueur.

On va plus loin avec le degré d’efficacité, qui est un ratio que nous avons créé, entre la vitesse de swing, et la distance produite au carry. Cela résume l’énergie déployée pour produire une distance.

Le bénéfice d’utiliser des ratios consiste à neutraliser des effets extérieurs, comme les variations de vitesses de swings entre plusieurs essais.

Les données du test

quatre testeurs amateurs, swinguant entre 75 et 100 mph, classés entre 24 et 8 d’index, de 20 à 65 ans.

Ci-dessus, quatre testeurs amateurs, swinguant entre 75 et 100 mph, classés entre 24 et 8 d’index, de 20 à 65 ans.

Ce premier tableau permet d’illustrer que pour 3 testeurs sur 4, le smash factor restitué par le club est plutôt élevé.

Dans le cas de Tristan, 20 ans, 24 d’index, le swing le plus rapide, c’est beaucoup plus son swing, et sa difficulté à ramener la face square à l’impact qui explique une contre-performance (smash factor de seulement 1.26).

Le manche était sans doute trop long pour lui.

Malgré une excellente vitesse de swing, Tristan ayant eu du mal à ramener la face square à l’impact, son test n’a pas permis d’établir un diagnostic du driver.

Malgré une excellente vitesse de swing, Tristan ayant eu du mal à ramener la face square à l’impact, son test n’a pas permis d’établir un diagnostic du driver.

Si on isole ce cas, pour les trois autres testeurs, le Srixon Z785 restitue donc une bonne vitesse de balle.

C’est particulièrement vrai pour le profil le plus senior (Jacky Index 16 et 65 ans) qui a très bien maximisé le smash factor de ce club (1.49), en comparaison de son driver habituel (1.46).

C’est particulièrement vrai pour le profil le plus senior (Jacky Index 16 et 65 ans) qui a très bien maximisé le smash factor de ce club (1.49), en comparaison de son driver habituel (1.46).

Il a obtenu un gain de distance totale de 5 mètres.

Pour y parvenir, il a plutôt généré des trajectoires tendues avec un angle de décollage faible (seulement 11 degrés), ce qui n’a pas manqué de favoriser la roule (près de 40 mètres).

Sur les balles tapées, sa hauteur de balle n’a pas dépassé 10 mètres. C’est lié à son angle d’attaque plutôt négatif vers le sol (-0,5).

Pour Nicolas (index 8, la cinquantaine), le test du Srixon a été concluant mais pas supérieur à son propre driver.

Si le smash factor est un poil meilleur, il a tendance à donner un peu trop de spin à la balle avec ce profil de club (plus de 3000 tours).

Il pourrait bénéficier d’un manche plus raide pour optimiser encore cette donnée, et donc gagner quelques mètres de distance.

Petit fait notable par rapport à d’autres drivers testés le même jour, Nicolas a eu tendance à swinguer plus extérieur-intérieur avec ce club versus tous les autres, mais sans affecter sa capacité à ramener la face du club square.

Petit fait notable par rapport à d’autres drivers testés le même jour, Nicolas a eu tendance à swinguer plus extérieur-intérieur avec ce club versus tous les autres, mais sans affecter sa capacité à ramener la face du club square.

C’est sans doute l’équilibre du club qui lui a peut-être fait légèrement modifier la nature de son swing.

Comme pour Jacky, un angle d’attaque plus positif lui aurait permis d’augmenter encore sa portée de balle, d’autant qu’avec les autres drivers, il était plus souvent légèrement positif.

Me concernant (42 ans), en reprenant les drivers testés cette année dans la même configuration, à savoir des têtes 10,5 montées sur des manches regulars, le Z785 me donne un légèrement plus de tolérance et d’efficacité par rapport à ma moyenne, et légèrement trop de spin.

Comparatif avec d'autres drivers

J’ai voulu pousser l’analyse et retirer le poids situé à l’arrière de la tête avec la clé. C’est tout à fait possible. On laisse la cavité creuse sans le poids.

J’ai voulu pousser l’analyse et retirer le poids situé à l’arrière de la tête avec la clé. C’est tout à fait possible. On laisse la cavité creuse sans le poids.

La distance et le smash factor n’ont pas bougé.

En revanche, la forme de trajectoire varie énormément. Avec le poids, pour ma vitesse de swing, la balle peut monter jusqu’à 35 mètres de haut, et prendre 2800 tours de spin.

Sans le poids, la hauteur de balle maximum chute de 15 mètres, et le taux de spin se réduit de 400 tours.

Sans le poids, la hauteur de balle maximum chute de 15 mètres, et le taux de spin se réduit de 400 tours.

Je n’ai pas trouvé le club moins tolérant, mais je n’ai pas non plus trouvé un gain de distance, seulement un changement de forme de trajectoire.

Je n’ai pas trouvé le club moins tolérant, mais je n’ai pas non plus trouvé un gain de distance, seulement un changement de forme de trajectoire.

Comparativement au précédent driver Srixon Z765, le nouveau modèle me paraît vraiment différent.

Le 785 est légèrement plus tolérant. Le niveau de M.O.I. (moment d’inertie) est sans doute plus élevé. Le club est donc relativement plus stable à l’impact et favorise un meilleur smash factor, ce qui se traduit dans les sensations à l’impact.

Revers de la médaille, le précédent driver Srixon donnait moins de spin.

Comme souvent, c’est le choix du manche adapté à votre swing qui va faire toute la différence pour aller chercher les quelques mètres supplémentaires.

Entre le Z765 et le Z785, pour vraiment mesurer la performance de la tête, il aurait fallu tester avec rigoureusement le même manche, ce qui n’a pas été le cas entre les deux modèles pourtant standard chez Srixon.

Ma préférence va au nouveau modèle justement parce que l’on peut jouer avec le poids sous la tête, changer la position du lie et du loft, et le niveau de tolérance me paraît supérieur.

C’est le choix du manche qui sera déterminant pour réduire le taux de spin.

Srixon a le mérite d’indiquer la flexibilité de ses manches Miyazaki en 4 points, ce qui rend l’exercice du fitting beaucoup plus parlant pour un golfeur amateur.

Bilan du test driver Srixon Z785

Mis à part le profil de Tristan, trop irrégulier dans ses frappes pour en déduire une analyse par rapport au club, sauf à dire que dans son cas spécifique, il a besoin d’une face plus orientée anti-slice, et d’un manche plus court, pour réduire sa tendance à laisser filer la position de la face trop à droite de sa cible, pour tous les autres testeurs, le Srixon Z785 paraît vraiment tolérant.

Finalement, c’est le profil Senior, Jacky, qui a obtenu le meilleur résultat, et un bénéfice net avec ce club.

Son smash factor très élevé couplé à sa tendance à ne pas donner trop de spin ont grandement optimisé ses distances.

Dans mon cas, et celui de Nicolas, le constat est bon sur la tolérance, mais il aurait fallu un autre manche pour réellement obtenir un gain de distance plus significatif.

Globalement, c’est tout de même un club assez facile à manipuler, et beaucoup d’amateurs devraient rapidement monter le niveau de smash factor à un niveau élevé.

Pas de révolution du côté des performances pour ce nouveau driver qui permet essentiellement à Srixon de concourir avec les autres marques du marché, tout en proposant visuellement un club plus dans les tendances actuelles du marché. C’est le fitting qui fera la différence.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.