Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test driver Callaway Great Big Bertha (loft 13.5°)

Test driver Callaway Great Big Bertha (loft 13.5°)

Depuis le début de nos tests en 2012, nous avons déjà organisé plus d’une cinquantaine de comparatifs drivers dans à peu près toutes les marques. A ce jour, 30% de nos tests drivers concernent des produits Callaway, ce qui souligne deux choses : la marque est prolifique, et elle joue le jeu ! C’est sans doute en partie pour cela qu’elle est redevenue numéro un. Un point que nous voulions souligner avant d’entamer notre passage en revue critique et objectif, et alors que d’autres marques fuient l’idée d’être testées objectivement, histoire de pouvoir continuer à tromper le consommateur…

Préambule sur l’organisation du test

Comme la plupart de nos tests, cet essai a été réalisé au magasin US Golf de Champagne au Mont d’Or, sous le contrôle de notre consultant matériel, Clément Morelle, qui a mis à notre disposition un trackman, radar permettant de mesurer précisément angle de lancement, spin, et vitesse de balle.

Le Great Big Bertha est le nouveau driver Callaway pour 2015/2016, remplaçant du Big Bertha. Cette année, plus de gravity core, en revanche, la marque mise sur la réglette derrière la couronne pour permettre de régler le driver entre draw, neutre ou fade.

Pour ce test, nous avons utilisé le tout nouveau Great Big Bertha, un driver ajustable avec une tête en 13.5°.

Ce qui nous oblige à faire une première remarque.

Il ne s’agit donc pas d’une tête 10.5° comme nous avons l’habitude de tester.

Au moment où nous avons eu l’occasion de tester ce driver, cette tête n’était pas disponible au magasin.

Nous devrons donc mettre à jour cet article dans les prochains jours avec les datas de la tête 10.5°.

Nous avons fait le choix de publier cet article, compte tenu du fait que nous ne recevons pas les clubs en amont de leurs sorties, et de ce fait, disposons d’un temps très court pour vous fournir une information objective.

S’ajoute à cela, le fait que la durée de mise sur le marché des produits est de plus en plus courte. Nous sommes donc pressés par le temps.

En revanche, nous avons pu testé deux shafts distincts :

  • Un Mitsubishi Rayon KuroKage Black Tini d’un poids de 50 grammes, mesuré à 45,5 inches. Classé dans la catégorie des shafts légers de notre panel.
  • Un Fujikura Speeder TS665 d’un poids de 64 grammes, aussi mesuré à 45,5 inches. Classé dans la catégorie des shafts lourds de notre panel.

Ce qu’il faut savoir sur ce club

Un virage technique assumé : pas de gravity core et retour à la réglette !

Doté d’une face plus fine, Callaway propose un nouveau système d’ajustement du poids, à travers l’usage d’une réglette de 10 grammes pouvant glisser derrière la semelle du club.

Objectif ! Donner plus de stabilité au club, mais aussi plus de possibilité de créer des coups en draw ou en fade.

La piste de réglage est volontairement raccourcie pour donner plus de contrôle sur la dispersion, et plus de tolérance.

Tolérance, cela devrait être le maître mot de ce driver !

Callaway a renoncé à certaines options techniques concernant ce club pour justement privilégier la réglette arrière.

Il semblerait que la marque veuille marquer les esprits avec un club performant pour les amateurs, et pas forcément que pour les pros ou les très bons golfeurs.

Pour Chip Brewer, le pd-g du groupe « Le premier Big Bertha a été une véritable icone dans le domaine du matériel de golf. Ce nouveau driver devra laisser le même héritage. Il doit apporter de la performance à tous. »

Le patron a donc montré la voie à suivre, et fixé un certain niveau de pression à ses équipes techniques, et commerciales.

Aux techniciens, la responsabilité de sortir un club hors norme, aux commerciaux de l’expliquer aux revendeurs et aux golfeurs.

Concernant la partie technique, le gourou de la marque, Dr Alan Hocknell a pris les devants « La combinaison de plusieurs éléments techniques clés et l’ajustabilité la plus simple possible devrait déverrouiller la performance pour tous. Tous les golfeurs devraient gagner en distance sans perdre en maniabilité. »

Les mots sont forts. La promesse est forte. Reste à tester ce club pour en avoir le cœur net.

En attendant, nous savons déjà que le système de réglage Optifit fixé sur le hosel du driver donnera huit choix différents en termes de configurations du loft, du lie, et de l’angle de la face du Great Big Bertha.

Le Great Big Bertha sera proposé en trois versions de lofts distincts (9, 10.5 et 13.5 degrés) monté sur des shafts standards MRC Bassara de 43 grammes ou Mitsubishi Rayon Kuro Kage Black 50, et enfin Fujikura Evolution 665 Tour Spec.

Plus d'infos à retrouver sur notre précédent sujet…

L’enjeu du test

Etant donné que pour l’instant, nous ne pouvons que fournir des datas pour la tête en 13.5°, nous ne fixons pas d’enjeu ou d’amélioration à trouver par rapport aux précédents Big Bertha ou XR.

Cette partie sera mise à jour dès que possible.

Les conditions du test

Pour ce test, nous avons eu recours à un testeur masculin d’index 18 ayant une vitesse de swing moyenne avec un driver de 95 mph.

Les 4 paramètres clés d’un test de club

Notre test va aborder quatre thématiques :

  • la tolérance ou maniabilité exprimée par le smash factor, rapport entre la vitesse de club produite par le golfeur avec le club, et la vitesse de balle produite à l’impact.
  • la puissance ou distance exprimée par le degré d’efficacité du club,
  • l’optimisation du vol de balle, croisement de l’angle de lancement et du taux de spin.
  • la précision ou dispersion des balles tapées avec le club, exprimé en écart horizontal et vertical par rapport au centre du fairway.

En plus de ces paramètres, nous pouvons expliquer les résultats par le taux de spin donné à la balle, l’angle de décollage et d’atterrissage, et in fine, la distance parcourue en moyenne au carry (portée avant la roule).

1-Tolérance-Maniabilité et Puissance-Distance

Ce graphique représente le croisement du smash factor et du degré d’efficacité pour déterminer le rapport entre tolérance et puissance.

Dans les lignes précédentes, nous avons pris le soin de prendre beaucoup de précautions. Vous en avez la raison ci-dessus.

Les résultats du test de la tête 13.5 sont particulièrement mitigés.

L’intérêt de notre test va se borner à vous indiquer que de notre point de vue, il y a un décalage trop important entre le poids de la tête, et le poids du shaft Black Tini.

Notre testeur a eu besoin de plus de 20 balles pour que nous en conservions 10 dans le calcul final.

Pas d’effet waouh, au contraire, un club très difficile à manier correctement.

A ce stade, le test révèle une profonde inadéquation entre la tête 13,5°, le shaft, et le testeur.

C’est aussi ce qui nous a motivé à aller chercher un autre shaft.

Avec le Fujikura, les sensations ont été bien meilleures !

Dans les deux cas, le testeur a tapé les balles dans sa vitesse moyenne de swing, à savoir 95 mph !

La tête, et les shafts n’ont donc pas faussé ce paramètre très important pour comparer la performance des clubs.

Avec une moyenne de vitesse de balle sous les 130 mph, notre test ne confirme pas le gain annoncé par le fabricant.

Bilan intermédiaire :

Cet essai confirme une nouvelle fois l’importance du fitting pour choisir la bonne tête, et le bon shaft.

Impossible d’acheter ce club sur Internet sans avoir au moins essayé au préalable la bonne configuration.

Un golfeur senior pourrait être tenté par un loft très élevé avec un shaft très léger pour contrer un manque de vitesse de swing.

En réalité, et selon nos estimations, la tête 13.5° avec un shaft regular de 50 grammes pourrait avoir fait perdre près de 20 mètres à notre testeur.

En moyenne, pour un driver Callaway 10.5°, notre testeur lève déjà beaucoup la balle, soit 15.6° d’angle de lancement.

Avec une tête 13.5°, cet angle a été mesuré à 19.5° !

Pas sûr que pour un senior, cette configuration soit aussi plus efficace…trop de loft peut nuire à la distance, et faire monter le taux de spin, ce qui va freiner la balle dans l’air.

2-Quelle distance au carry ?

C’est finalement un indicateur assez simple et assez fiable concernant la performance d’un club de golf.

Ci-dessus, toutes les configurations de clubs Callaway testés depuis 2012.

A confirmer, mais avec une tête 10.5, nous imaginons que le Great Big Bertha aurait au moins été au même niveau que le XR qui reste pour l’instant, le meilleur driver de la marque.

D’autant que pour le XR, nous avons pu tester différents lofts, et différents shafts.

Avec la tête 13.5°, on constate que le taux de spin est très élevé, ce qui combiné avec un angle de lancement trop haut, enlève de la distance, et donc de l’efficacité.

3-Optimisation du vol de balle : Angle de décollage réel et taux de spin

Si l’angle de lancement de la balle est élevé, et combiné avec un taux de spin bas, la balle a plus de chances de parcourir une distance importante.

Après une discussion avec le CTO de TaylorMade, Benoit Vincent, nous avons décidé d’ajouter ce paramètre dans nos tests de clubs.

D’une part, parce qu’avec le trackman, nous pouvons récupérer ces mesures, et d’autre part, parce que cela donne un éclairage complémentaire sur la performance enregistrée avec un club de golf.

Les clubs trop spinnants ou les clubs dont les lofts ont été volontairement fermés pour créer artificiellement de la distance seront ainsi repérés.

Pour le coup, c’est assez simple à analyser.

Trop haut, trop de spin pour la tête 13.5° !

Cette configuration n’est pas optimisée pour la distance pour un golfeur qui n’a pas de problème pour lever la balle, ou swinguer rapidement.

4-Précision-Dispersion

Les points d’impacts représentent les points d’arrivées de la balle après le roulement.

En vérité, la dispersion est plus le résultat du swing du golfeur que la qualité du matériel.

Le seul paramètre sur lequel, la marque peut jouer…c’est le fait d’améliorer la tolérance globale de la face, ce qui peut se retrouver dans un smash factor plus élevé…

Toutefois, nous affichons ci-dessus les résultats comparés entre le driver que nous utilisons comme point de repère, et les deux shafts testés.

A l’avenir, nous allons de plus en plus utiliser la donnée de « driver repère » pour étalonner la performance d’un club par rapport au meilleur du panel.

Dans le cas du Great Big Bertha, en attendant de tester la bonne tête en 10,5°, on constate à nouveau une certaine incompatibilité.

Les plages de dispersions en longueur, et latérales sont relativement élevées avec une accentuation du défaut du testeur, assez porté sur la gauche du fairway.

Bilan du test

Vous comprendrez qu’il est délicat d’être définitif au sujet de ce driver, tant que nous n’aurons pas compléter notre échantillon par le test d’une tête 10.5°

Cependant, le premier constat est qu’au toucher, il n’y a pas vraiment d’effet waouh.

L’esthétique est soignée, mais ce n’est pas non plus le club le plus spectaculaire du panel. Peut-être même un peu trop classique !

La réglette arrière est très simple d’usage.

De notre point de vue, et ce n’est pas valable que pour Callaway, mais pour l’ensemble des marques, l’intérêt de ce type de réglage est assez discutable.

Déplacer le centre de gravité d’un club avec un poids aussi léger, reste quelque chose qui ne dépasse pas le millimètre, et donc un effet plus que limité sur la trajectoire de la balle, sauf à être golfeur professionnel.

Enfin, un point pourrait bien être problématique concernant ce driver : le prix.

Les marques américaines ont été visiblement contraintes de considérablement renchérir le prix de leurs clubs, sous l’effet de la montée du dollar.

A 529 euros chez Onlinegolf ou 499 euros chez Monsieurgolf, il convient de ne surtout pas se tromper de shaft ou de loft !

Par rapport à notre indice calculé entre le prix et la distance au drive, sorte de rapport performance/prix, une telle hausse du prix par rapport au XR (prix tarif à 359 euros), ne devrait que dégrader l’indice, sauf à constater un gain de 70 mètres en faveur du Great Big Bertha !

Ci-dessus, un tableau qui classe les drivers Callaway depuis 2013 en fonction de l’indice performance/prix.

A 529 euros, l’indice chute à 0.35 contre 0.55 pour le XR, certes, pas un produit comparable en gamme, mais finalement jusqu’à preuve du contraire, plus performant. (À confirmer par le test de la tête 10.5°)

Restez informé

Recevez notre newsletter

Commentaires   

Avec
 
Jeudegolf
0 #3 RE: Test driver Callaway Great Big Bertha (loft 13.5°)Jeudegolf 19-02-2016 18:37
Bonjour Monsieur,
Comme précisé dans l'article, nous essayons de tester tous les clubs possibles dans toutes les configurations possibles, y compris parfois, et comme c'est le cas ici, une tête 13.5°.
En revanche, pour les deux shafts testés, dans les deux cas, il ne s'agit pas de shaft senior, mais bien de shafts regular.
Depuis cet article, nous avons testé la tête en version 10.5° avec les mêmes testeurs.
Dans le cadre de notre processus qualité, et d'amélioration, nous essayons de faire tester chaque club par trois testeurs différents, et de vitesses différentes (105-110 / 95 - 100 / et 75-85) avec effectivement un senior parmi les trois.
Enfin, on essaie de ne pas rester dans le carcan de la théorie qui voudrait qu'un club soit construit pour une vitesse de swing particulière. Nos tests démontrent que c'est souvent plus du marketing qu'un fait réel.
Les tests du XR 16 sont déjà en ligne, ainsi que celui du Big Bertha en loft 10.5°

Merci de nous avoir fait part de votre commentaire, et bonne lecture.
 
 
REMY Gérard
0 #2 RE: Test driver Callaway Great Big Bertha (loft 13.5°)REMY Gérard 19-02-2016 18:07
Je suis étonné que vous fassiez l'essai d'un club ouvert à 13,5° équipé d'un manche sénior par un joueur dont la vitesse de swing est de 150 km/h (95 mph).

Ce genre de club s'adresse, il me semble, à des joueurs dont la vitesse de swing est aux alentours de 130km/h (80 mph)
.
J'attends avec impatience un comparatif entre le Great Big Berta 13,5° et le XR 16, avec votre testeur sénior.

Trés cordialement
Gérard
 
 
BERJAUD
0 #1 RE: Test driver Callaway Great Big Bertha (loft 13.5°)BERJAUD 13-10-2015 10:33
Merci pour votre franchise dans les essais !

j 'ai hâte de voir le "véritable" essai avec une tête de 10,5

Très cordialement
Patrick
 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.