Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Test matériel et clubs de golf

Test Driver Callaway Big Bertha Fusion

Rentrée 2016, Callaway propose un nouveau mélange des genres en ressuscitant le Fusion couplé à sa ligne star Big Bertha. Avec une forme de tête particulièrement triangulaire, ce nouveau fusion veut enflammer vos balles…Y parviendra-t-il ? Nous l’avons testé avec le concours du pro, Xavier Bretin et de deux amateurs dont un senior, le tout avec un radar Trackman.

Découvrez nos formules d'abonnements

Le club testé : Driver Callaway Big Bertha Fusion en 10,5°

Pour cet essai, Callaway nous a proposé son nouveau driver Big Bertha Fusion en version 10,5 degrés monté sur un shaft graphite regular UST Mamiya Recoil ES 450 F3.

La particularité de ce shaft étant d’être assez long pour ajouter de la vitesse de swing (45,5 inches). Il existe une version en 44,5 inches plus proche de ce qu’utilise les meilleurs golfeurs.

Comparativement, en 2016, nous avons testé le plus souvent des drivers sur des shafts d’une longueur moyenne de 45,25 inches, et d’un poids de 59,5 grammes.

En conséquence, cette version peut être considérée comme vraiment favorable à la vitesse de swing pour des golfeurs qui ont besoin d’un petit coup de main…

Les conditions du test

Nous avons sollicité trois testeurs, un senior avec une vitesse de swing modérée (70 mph) un golfeur amateur avec une bonne vitesse de swing (95 mph), et le pro Xavier Bretin qui swingue le driver au-delà de 100 mph.

Ce dernier vous livre d’ailleurs ses impressions dans une vidéo publié à la fin de ce sujet.

Soit trois testeurs très différents les uns des autres, et qui portent la balle respectivement en moyenne à 130/140 m, 220/230 m et 260 m

Pour ce test, nous avons utilisé le radar trackman mis à notre disposition par le magasin US Golf de Champagne-Au-Mont-d’Or, avec le concours de notre consultant matériel, Clément Morelle.

Les enjeux du test

Quelles différences par rapport aux précédents drivers Callaway Big Bertha ? La nouvelle tête Fusion apporte-t-elle un gain de tolérance ou de distance ?

Quelles performances par rapport aux autres drivers du marché en 2016?

Nos indicateurs de performance

Pour déterminer la maniabilité d’un club de golf, nous utilisons toujours la même évaluation purement mathématique : le smash factor (ratio entre vitesse de swing et vitesse de balle à l’impact) qui traduit la bonne utilisation d’un club par un golfeur, et sa capacité à centrer régulièrement la balle dans la face.

Pour déterminer l’optimisation du club par le joueur, et en fait l’efficacité pour produire de la distance, nous utilisons un rapport que nous avons créé entre vitesse de swing (énergie que vous produisez) et la distance au carry (résultat que vous produisez).

Les 3 testeurs

Comme souvent pour un driver, les résultats sont contrastés selon les profils. On notera que seul le pro a amélioré sa vitesse de swing par rapport à sa moyenne (101 contre 100 mph) avec le Fusion. En revanche, sa vitesse de balle n’a pas franchement progressé.

Concernant les conditions de lancement, fait notable, l’amateur et le senior ont lancé légèrement plus haut avec le Fusion, phénomène qui ne se retrouve pas avec le pro.

Fait le plus parlant, le smash factor, indicateur de tolérance n’est pas spectaculaire pour le senior (seulement 1.41 contre une moyenne de 1.45), en revanche pour l’amateur, il y a un gain notable (1.47 contre 1.45).

Au ratio vitesse générée pour distance produite, le Fusion s’en sort plutôt bien avec des ratios d’efficacités plus élevés que la moyenne. Finalement, fait étonnant, il a surtout manqué de la vitesse de swing pour produire de meilleures performances !

Sur cet argument de la distance, le Fusion ne surpasse pas la moyenne du panel mais s’en approche sensiblement.

Au global, un club très efficace avec un bon niveau de tolérance mais qui ne produit pas assez de distance en comparaison. On reste un peu sur notre faim avec l’impression qu’une autre configuration aurait peut-être été plus prolifique. En cause, un taux de spin un peu trop élevé qui traduit un club à fort MOI pour justement favoriser plus de tolérance au détriment d’un peu de distance.

Ratio Smash factor / Degré efficacité – Tous testeurs cumulés

Ci-dessus un tableau qui croise le smash factor (tolérance) et l’efficacité pour le cumul des trois profils de testeurs.

Pour cet exercice qui nivelle les valeurs, le Big Bertha Fusion se situe au-dessus de son prédécesseur Big Bertha Double Diamond 816 Alpha en tolérance.

Cependant, d’autres drivers ont obtenu des performances plus élevées cette année…

Test du pro Xavier Bretin

Ci-dessus, les tajectoires produites par Xavier Bretin.

Avec le Fusion, le pro est tout à fait dans sa moyenne pour l’angle de lancement, soit 12 degrés avec une tête loft 10,5 degrés.

Idem pour l’angle d’atterrissage qui est de 33 degrés, soit une trajectoire tendue.

De manière générale, le pro gagnerait encore en distance avec une trajectoire plus haute.

Autre point à relever, son taux de spin est légèrement au-dessus de sa moyenne habituelle (300 tpm).

Comparaison des données par rapport au panel (Pro)

Par rapport aux drivers déjà testés en 2016 par Xavier, le Big Bertha Fusion se situe dans la bonne moyenne. Un soupçon de spin en moins et un meilleur rendement de la face n’aurait pas été de trop pour maximiser sa distance.


Test amateur swingspeed 95 mph

Avec le driver Callaway Big Bertha Fusion, cet amateur a levé la balle d’un degré supplémentaire par rapport à sa moyenne pour des trajectoires globalement plus bombées.

Comparaison des données par rapport au panel (Amateur 95 mph)

Le Big Bertha Fusion donne un smash factor et un degré d’efficacité plutôt élevé, mais en contrepartie, un excès de spin freine néanmoins la distance. Ce club est presque trop léger pour générer une plus grande vitesse de swing…alors que la face serait plutôt très efficace.

Test senior swingspeed 70 mph

Tout comme le précédent testeur, le trackman détecte que le senior lève beaucoup plus la balle par rapport à d’autres drivers.

Avec le BB Fusion, notre senior a lancé autour de 14,7 degrés contre habituellement 12,9 degrés de moyenne.

Sur ses meilleures balles, il gagne nettement en portée.

Pourtant, en ajoutant la roule au carry, du fait d’un angle d’atterrissage plus prononcé, ce n’est pas nécessairement un gage de plus de distance.

Comparaison des données par rapport au panel (Senior 70 mph)

Sans doute un manche trop long (45,5 inches) qui n’a pas finalement suffi à favoriser la vitesse de swing pour contrebalancer la plus grande difficulté à centrer la balle.

Comme déjà évoqué, dans ce cas, le Fusion a lancé plus haut, mais ce bénéfice a été contrer par le taux de spin trop élevé.

Le Fusion est véritablement un club à MOI très élevé comme annoncé par le constructeur.

Bilan du test

Selon les profils, les résultats sont très différents, ce qui tend à démontrer qu’un fitting pourra facilement contredire une conclusion trop marquée de notre part.

Cependant, quelques points reviennent avec récurrence comme la tendance à lever plus la balle, et un taux de spin cohérent pour un club à grand moment d’inertie.

Le fabricant mise sur des sensations plus que sur la recherche d’un gain absolu de distance.

La bonne idée consiste à proposer justement deux longueurs de shafts (44,5 et 45,5 inches), ce qui devrait provoquer des résultats très différents selon les profils.

Par rapport aux enjeux proposés en introduction, le Fusion est assez radicalement différent du précédent Big Bertha Double Diamond 816, plus tolérant mais toutefois moins efficace d’un strict point de vue de la distance.

La tolérance est le véritable maître-mot de ce driver.

Comparativement aux autres drivers 2016, le Big Bertha Fusion se situe dans la bonne moyenne sans toutefois se situer au-dessus du panier.

Le XR 16 nous semble toujours être le meilleur driver Callaway à ce jour…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.