Test des bois de parcours TaylorMade SIM 2 Titanium et Max

Janvier 2021, dans la foulée du lancement des nouveaux drivers TaylorMade SIM2, la marque américaine dont on a appris parallèlement la mise en vente par son propriétaire KPS Capital Partners pour une somme objectivée de 2 milliards de dollars, nous propose de nouveaux bois de parcours, en voulant notamment surfer sur la semelle dite V-Steel, dont le but serait d’augmenter l’angle de lancement. Au Studio JeudeGolf, nous avons mesuré et testé deux bois de parcours numéro 3, afin de comprendre la nature de ces clubs, et si performance il y a…

Découvrez nos formules d'abonnements

Les bois de parcours testés

Ci-dessus, une liste des derniers bois de parcours testés sur JeudeGolf et concernant la seule marque TaylorMade.

Ce tableau permet d’identifier ce que nous avons eu à tester réellement, et en fait, décrypte l’offre de la marque. Plusieurs enseignements peuvent en être tirés sur la nature exacte des caractéristiques.

Au studio, nous avons mesuré la longueur réelle des manches, pesé les clubs, et mesuré les swing weights. Il ne s’agit pas ici du déclaratif de la marque disponible sur son site Internet.

Sans parler de technologie, les nouveaux bois SIM 2 Titanium et SIM 2 Max présentent bien des lofts de 15 degrés, conventionnels pour des bois 3.

Au fil des années, et en comparaison des précédents bois de la famille M, il semble que la marque ait tendance à alourdir globalement ses clubs, tandis que les shafts sont aussi un peu plus longs d’un quart de inch.

Autre paramètre important à retenir ici pour des manches tous en stiff, ils sont aussi un peu plus légers, alors que jusqu’à présent, la marque présentait en standard un poids moyen de 71 grammes.

En résumé, vous avez donc des bois qui s’alourdissent alors que les manches s’allègent… signe d’un alourdissement de la tête (probablement la V Steel), et dans le même temps, des manches plus longs.

Quel résultat possible ?

Un effet marteau probablement plus important, et indépendamment de toute question de technologie…

D’autre part, on constate que le swing weight tend aussi à légèrement diminuer. Jusqu’à présent, TaylorMade proposait un bois en D4, et un autre bois en D3 (des clubs qui donnent la sensation de beaucoup de poids en tête). Cette année, l’offre se décline plutôt en D3 et D2.

Quid du poids du grip ? Quid de l’impact du quart de inch supplémentaire sur le swing weight ?

 

Les résultats du test

Ce tableau illustre l’essai réalisé avec des clubs comparables, à savoir tous montés sur un manche stiff, et pour loft statique de 15 degrés.

Comme imaginé, les nouveaux SIM2 Titanium et SIM2 Max produisent plus de distance, au point de se rapprocher (depuis le tee) des performances d’un driver, à condition de correctement centrer la balle dans la face.

Premier fait à noter, avec des manches plus longs, et plus légers, et en même temps des têtes qui s’alourdissent, il y a un net gain de vitesse de swing.

Dans mon cas, celui du testeur, j’ai augmenté la vitesse de swing de près de 3 à 4 mph, ce qui se retrouve dans une vitesse de balle notablement augmentée.

C’est plutôt sans effet sur le loft dynamique donné à la balle, et donc l’angle de décollage n’est pas réellement plus élevé. Cet argument de la marque ne se vérifie donc pas vraiment dans ce cas.

Cependant, l’efficacité intrinsèque des clubs augmente bien, et donc la capacité à produire plus de distance.

Sur ce point, le gain est véritablement spectaculaire (près de 15 mètres).

La principale différence entre SIM 2 Titanium et SIM 2 Max se trouve dans le poids du club (le titanium sera plus lourd), tandis que le SIM2 MAX proposera un moment d’inertie plus important, ce qui se traduit par un taux de spin légèrement plus élevé.

Le moment d’inertie est l’ami du golfeur amateur qui peine à centrer la balle dans la face. C’est ce qui rendra le SIM 2 Max plus abordable pour une grande majorité de clients potentiels. Le modèle Titanium plus lourd correspondra davantage à des joueurs plus athlétiques.

Dans mon cas, j’ai finalement swingué plus vite avec la version MAX (plus légère), cela étant la version Titanium plus lourde donne un meilleur smash factor.

Au final, le critère de choix le plus important est la vitesse de balle, et là, difficile de réellement départager les deux clubs, sans passer par un fitting plus poussé.

Comparativement aux précédents clubs de la famille M, la comparaison n’est pas tout à fait équitable. Les manches étaient plus courts, et plus lourds.  La vitesse de swing était forcément moindre.

Surtout le smash factor des clubs n’était pas franchement moins bon, signe que le niveau de performances des têtes n’était pas nécessairement moins bon.

En 2021, c’est donc la configuration des clubs qui alimentent la performance des nouveaux SIM2 Titanium et SIM2 Max.

C’est donc plutôt astucieux de la part de la marque.

Le détail du test

Le fonctionnement du bois de parcours SIM 2 Titanium est très bon dans le cas d’un jeu sur tee, car le swing ci-dessus intérieur-extérieur favorise un angle d’attaque plus important (4 degrés).

En revanche, pour ce même joueur, le niveau de satisfaction sera moins bon directement sur le fairway, où dans ce cas, il faudrait un swing avec un angle d’attaque plus descendant pour optimiser la distance.

Ce graphique permet d’illustrer qu’au moment du test, je n’ai pas réellement optimisé les possibilités apportées par le club. Avec un angle d’attaque trop élevé, l’angle de lancement est en fait très élevé, et le niveau de spin donné à la balle un peu faible.

La prouesse du club est de néanmoins favoriser une vitesse de balle très importante.

Comme pour le précédent bois SIM 2 Titanium, je ne détecte pas d’effets indésirables liés au placement de la tête par rapport au manche, et donc un club trop closed face (anti slice).Je peux donc plus facilement créer différentes trajectoires, sans être trop contraint par la nature du club.

Avec le deuxième club, je n’ai pas changé de swing. Je prends encore la balle trop en remontant, et par conséquence basse dans la face. Malgré cela, le smash factor est plutôt bon, et par conséquent la vitesse de balle reste importante (tolérance de la face).

En réalité, avec un swing plus descendant, une balle prise plus haute dans la face, le smash factor pourrait être à son maximum possible.

Bilan du test

Finalement, entre les deux bois de parcours, si je détecte de réelles différences de caractéristiques, ce n’est pas si flagrant d’un point de vue des résultats, notamment en vitesse de balle.

Je persiste à penser que la version MAX présentera un  moment d’inertie plus important, alors que la version Titanium plus lourde apportera plus facilement plus de smash factor.

La bonne nouvelle avec ces deux bois tient dans le fait que même avec un centrage de moindre qualité (trop bas dans la face pour ma part), le rendement sera tout de même très élevé.

En optant pour des clubs globalement plus lourds et des manches plus longs, TaylorMade rapproche ses clubs de mini-drivers, et proposent donc des distances très importantes… depuis un tee.

A contrario, le revers de la médaille pourrait être des clubs plus difficiles à bien utiliser directement sur le fairway.

Plus que l’angle de lancement qui n’augment pas vraiment, ces nouveaux bois de parcours apportent objectivement plus de vitesse de balle. Cependant, en allongeant et allégeant un manche sur une tête d’un bois de parcours TaylorMade d’une génération précédente, vous ne seriez pas loin d’obtenir des résultats similaires, et encore plus, si vous plombez la tête chez un clubfitter.

Comme les performances, il faut aussi noter que le prix de vente tend à se rapprocher d’un driver, et notamment 419 euros pour la version SIM 2 Titanium, et 319 euros pour la version SIM 2 Max.

Globalement, j’ai un à priori plutôt positif pour les deux clubs dont l’esthétique est un plus par rapport à la génération SIM précédente. Cependant, sur la version SIM 2 Titanium, on pourra simplement regretter qu’il n’y ait plus vraiment de possibilité d’ajuster un poids sous la semelle, afin de modifier le placement de la face à l’impact.

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 5 sur 1 votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.