Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test bois de parcours Mizuno JPX-EZ 16

Test bois de parcours Mizuno JPX-EZ 16

La technologie clé concernant les bois de parcours Mizuno JPX-EZ se situe essentiellement sous la semelle avec cette forme de vagues censée améliorer la transmission d’énergie au moment de l’impact du club avec la balle. Ajouté à cela une tête plus large, ce club est-il l’un des plus tolérants du marché ? Mizuno peut-elle changer sa réputation de clubs pour golfeurs à un chiffre, et réellement proposer des solutions à tous les golfeurs ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Le club testé : Bois de parcours Mizuno JPX-EZ version 2016

Pour cet essai, Mizuno nous a fourni un bois 3 de 15 degrés monté sur un shaft Fujikura Orochi de 65 grammes et 43.25 inches dans une rigidité regular.

De manière générale, depuis que nous avons commencé nos séries de tests, nous observons qu’en moyenne, les bois de parcours mis sur le marché par les dix plus grandes marques sont proposés en longueur 43 inches pour un poids de 61 grammes.

Si la longueur des manches varie dans une plage réduite (entre 41.5 et 43.5), le poids est beaucoup plus variable, tenant compte de la rigidité (entre 43 et 77 grammes).

A noter, ce bois 3 se veut être un club plutôt dit « improvment » à savoir pour la majorité des golfeurs, surtout lié au fait de sa tête plus large et plus volumineuse par rapport au précédent modèle.

Retrouvez la présentation détaillée de ce bois de parcours sur la page dédiée JPX-EZ 16

Les conditions de l’essai

Nous avons sollicité deux testeurs, un senior avec une vitesse de swing modérée (70 mph) et un golfeur amateur avec une bonne vitesse de swing (90 mph).

Soit un premier testeur qui porte sa balle en moyenne à 140 mètres, et un deuxième qui la porte à 200 mètres avec un bois 3.

Pour ce test, nous avons utilisé le radar trackman mis à notre disposition par le magasin US Golf de Champagne-Au-Mont-d’Or, profitant de l’expérience de notre consultant matériel, Clément Morelle.

Comme pour l’ensemble de nos essais, nous n’avons pas réalisé d’interventions sur le club pour le tester dans sa configuration la plus « standard ». Ceci dit, le JPX-EZ 16 propose peu d’ajustements.

Les enjeux du test

Concernant le Mizuno JPX-EZ 16, nous avons voulu constater si un gain de distance était possible par rapport au précédent modèle, et comment situer ce club par rapport aux autres produits du marché.

Avec sa semelle très particulière, le JPX-EZ 16 propose-t-il plus de smash factor ?

Avec sa semelle très particulière, le JPX-EZ 16 propose-t-il plus de smash factor ? Est-ce une technologie pertinente ? Ce club peut-il convenir à un senior ?

Le principal ratio de performance : Le smash factor

Pour déterminer la maniabilité d’un club de golf, nous utilisons toujours la même évaluation purement mathématique : le smash factor (ratio entre vitesse de swing et vitesse de balle à l’impact) qui traduit la bonne utilisation d’un club par un golfeur.

Ce ratio varie justement selon les profils, et doit tendre à se rapprocher 1.50 pour un golfeur très régulier dans sa capacité à centrer la balle dans la face.

Tolérance et efficacité du club testé selon les profils

L’essentiel d’un test objectif d’un club commence par déterminer le ratio de smash factor (vitesse de balle / vitesse de swing), et le ratio de degré d’efficacité (distance au carry générée en mètres / vitesse de swing).

Pour chaque club, nous mesurons toujours ces ratios par rapport à la moyenne constatée du testeur par type de clubs.

Pour le golfeur senior, il en ressort un gain évident, et ressenti comme tel club en main.

Ce gain se matérialise par un bien meilleur smash factor, soit 1.45 contre une moyenne usuelle de 1.37.

Logiquement un tel gain de maniabilité s’accompagne par un gain d’efficacité (un centrage de balle plus régulier favorise la distance), et c’est bien entendu le cas pour notre senior qui voit son ratio bondir de 1.83 à 2.01 !

Pour le profil de l’amateur avec une vitesse de swing élevée, en revanche, les gains ne sont pas spectaculaires. Le smash factor n’est pas franchement amélioré. Seul le degré d’efficacité est un soupçon plus élevé que la moyenne.

Ces données retranscrivent bien la philosophie de ce test où pour un senior, le JPX-EZ avec sa dimension relativement large apporte un véritable gain de performance, alors que pour un golfeur qui n’en a pas franchement besoin, et bien le résultat est plus nuancé.

Trajectoires de balles avec le club testé

Un club de golf permet plus ou moins de travailler la trajectoire d’une balle de golf, en hauteur, ou selon des effets. Le cas présent, nous nous intéressons essentiellement à l’angle de décollage, et l’angle d’atterrissage, plus spécifiquement pour les clubs d’approches.

Le taux de spin est aussi un élément très intéressant pour comprendre le vol d’une balle de golf.

Ci-dessus, notre testeur senior a produit des trajectoires globalement plus longues avec le Mizuno JPX-EZ 16 par rapport à un autre bois de parcours similaire testé le même jour, le Nike Vapor Fly 16, essentiellement parce que le club japonais lui a permis de lancer la plus un peu plus haut (15.3 contre 13.6 degrés).

En moyenne ce testeur donne 3800 tours de spin à ses balles avec un bois 3. Avec ce club, ce chiffre tombe à 3200 tours, ce qui participe à augmenter la distance !

Ci-dessus, le second testeur, plus rapide a produit une trajectoire dans sa moyenne de hauteur (angle de lancement à 16.3 degrés). Pour ce golfeur, la trajectoire de la balle est conforme à ce qu’il peut produire par ailleurs, ni plus, ni moins.

En moyenne, ce testeur donne 3300 tours de spin avec un bois 3. Avec ce club, ce taux monte à 4000 tpm, ce qui est un peu trop élevé, et peut favoriser un léger effet de ballonnement, à savoir une balle moins pénétrante, et qui perd en distance, à la fois au carry, et à la roule.

Dispersion des balles en largeur et profondeur avec le club testé

La dispersion constatée avec un club est plus le résultat d’une adéquation ou inadéquation d’un golfeur avec un club que le simple fait de l’outil ! C’est un indicateur intéressant pour faire un fitting.

Cependant, tous les clubs testés sont à iso-conditions…

Le cas présent pour le golfeur senior, nous pouvons comparer sa dispersion moyenne avec le JPX-EZ 16 toujours par rapport au Nike Vapor Fly de la même année.

Mis à part, une balle mal tapée (imputable au joueur), il a été particulièrement régulier, à la fois en profondeur et en dispersion latérale. Un bon point !

Pour l’amateur à vitesse plus élevée, assez fréquemment, la dispersion a tendance à augmenter avec la vitesse de swing.

Dans ce cas, il n’y a pas franchement de constat à établir. Les données permettent seulement d’établir que les 4 meilleures balles (sur 10) sont dans un même périmètre.

Comparaison des données par rapport au panel des clubs testés dans la même catégorie

Pour établir un comparatif entre plusieurs clubs, nous n’avons retenu que les données du deuxième golfeur, swinguant en moyenne à 90 mph.

Le tableau ci-dessous illustre les grands ratios comparables à iso-conditions (balle, radar, situation de test…) pour trois clubs, et la moyenne du panel pour ce testeur.

A deux ans d’intervalle, le JPX-EZ nouvelle génération se révèle plus tolérant et plus efficace que son devancier. Un net progrès a été fait sur la tête favorisant une réduction du spin, même si de ce point de vue, il y aurait encore de la marge à améliorer.

Pour un golfeur à vitesse de swing rapide, le JPX-850 reste néanmoins plus intéressant, plus tolérant, plus efficace, et avec moins de spin pour une trajectoire plus pénétrante.

Comparativement à la moyenne, le JPX-EZ 16 est surtout pénalisé par son taux de spin encore un peu trop élevé pour cette catégorie de joueurs.

Bilan du test

Pour un bois de parcours proposé à 249 euros en 2016 avec une moyenne de prix marché à 261 euros (tenant compte seulement des marques qui font du volume), le JPX-EZ16 présente selon notre panel un rapport performance sur prix de 0.77 (contre moyenne 2016 à 0.68), soit un bon rapport qualité-prix d’ensemble.

Le ratio performance sur prix est tout simplement le calcul de la distance au carry en mètres rapportée au prix tarif en euros.

Ceci étant comme le test l’a démontré, il y a une assez grande disparité d’appréciation selon le profil.

Pour un senior, c’est vraiment un club à essayer, notamment par le volume de sa tête, et la technologie shockwave (vagues sous la semelle) présentée dans notre sujet précédent consacré à ce club.

Pour un golfeur à vitesse de swing rapide, cherchant des balles plus pénétrantes avec moins de spin, le JPX-850 reste la référence chez Mizuno.

Par rapport aux autres clubs testés en 2016, pour un senior, le Mizuno JPX-EZ 16 est à la bagarre avec le PING G pour le titre de bois de parcours le plus long du panel.

Pour le golfeur à vitesse de swing rapide, il se situe plutôt en milieu de peloton.

Les résultats de ces tests ne remplacent pas le principe d'un fitting pour chaque golfeur. Nous avons bien conscience qu'en changeant les paramètres du club (grip, shaft, tête), un professionnel pourra vous proposer des résultats différents. Nous n'avons vocation qu'à tester des solutions standards transposables au plus grand nombre.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.