Plus de 4000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour l'abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon AD 333 Tour offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Test bois 3 Callaway Steelhead XR

Le tout nouveau bois de parcours Callaway XR Steelhead se veut un retour aux sources pour le fabricant ! Une opportunité de s’adresser aux longs frappeurs avec une solution sans ajustement mais avec un look qui détone ! Depuis plusieurs mois, la marque n’a pas cessé de proposer de nombreux produits dans cette catégorie. Que peut apporter un nouveau bois par rapport aux modèles EPIC et FUSION ? Est-ce vraiment l’un des meilleurs bois de parcours du moment ? Nous avons testé le Callaway XR Steelhead au trackman !

Le bois 3 utilisé pour le test

Pour ce test, nous remercions la marque Callaway Golf qui accepte régulièrement de nous prêter des clubs pour nos tests. Des dix marques principales sur le marché, c’est sans doute l’une des marques qui accepte le mieux la critique constructive.

Le cas présent, nous avons pu tester un bois 3 Steelhead XR monté sur un manche Mitsubishi Rayon Tensei CK Series 55 d’une longueur de 43 inches pour 58 grammes en regular.

Depuis 2012, nous avons noté que les manches de bois 3 regular mesurent entre 43 et 43,5 inches. Les constructeurs ont moins que pour les drivers la tendance à augmenter les longueurs.

Pour les poids, toujours sur des manches regular, l’éventail est plus large allant de 43 à 77 grammes, et une moyenne à 59 grammes.

Tenant compte de ces éléments, le bois 3 Callaway XR Steelhead est assez conventionnel.

Equilibré en D2, c’est un club théoriquement facile à manier comparable au Srixon Z F65 ou au Callaway Big Bertha Fusion. Pourtant, entre les deux clubs Callaway, vous allez constater que c’est assez facilement le jouer et la nuit.

A titre de comparaison, le précédent XR 16, déjà très performant était équilibré en D3 avec un manche légèrement plus long de 0,25 inches.

Dans le registre des clubs les moins maniables, vous pouviez trouver le TaylorMade M1 de 2016 en D4 !

Comment nous avons testé ?

Pour cet essai, nous avons procédé en deux temps :

Un premier essai en indoor au magasin US Golf de Lyon, muni d’un radar Trackman 2, puis en outdoor, au golf de la Sorelle, avec un trackman 3, et le concours de notre consultant principal sur les tests de clubs, le pro Xavier Bretin, qui vous livre ses impressions dans une courte présentation vidéo fournie dans cet article.

La première partie de l’essai mené en indoor nous permet de faire appel à Jean, golfeur d’index 24, senior de plus de 65 ans, avec une vitesse de swing au bois 3 autour de 70 mph (112 kmh), et pratiquement identique à sa vitesse de swing au drive.

Je participe systématiquement à tous les tests pour historiser toutes les données et comparaisons depuis 2012.

A 41 ans, ma vitesse de swing est stable autour de 91 à 92 mph. Mon index de 15 n’est pas nécessairement le reflet de ma vitesse de swing.

Enfin, Xavier Bretin, pro, nous apporte son expertise et sa régularité avec une vitesse de swing de 96 mph (154 kmh).

Avec ces trois profils, nous balayons un éventail de joueurs susceptibles de taper ce club, et pouvons surtout comparer sa performance par rapport à ses concurrents.

Pour le test en indoor et en outdoor, nous utilisons rigoureusement le même type de balle, et ce depuis 2012, à savoir une Srixon Z-Star. C’est un élément clé dans un test de club.

Les principaux chiffres pour établir notre analyse et évaluer la performance d’un club

Sans expérience, conclure sur le test d’un club de golf, sans savoir interpréter les très nombreuses données fournies par un launch monitor tel que le Trackman, peut vite revenir à raconter n’importe quoi.

La distance totale n’est pas un élément suffisant pour juger de la réelle performance d’un driver ou d’un club de golf.

Il faut prendre en compte principalement les paramètres que sont la vitesse de swing, la vitesse de balle, l’angle de lancement, et le taux de spin donné à la balle.

Nous ajoutons en plus le smash factor qui est le ratio entre la vitesse de swing et la vitesse de balle, ce qui traduit l’optimisation du set-up club/joueur.

Nous allons plus loin avec le degré d’efficacité qui est un ratio que nous avons créé, entre la vitesse de swing, et la distance produite au carry. Cela résumé l’énergie déployée pour produire une distance.

Et enfin, suite à des échanges avec des ingénieurs aux USA qui conçoivent les clubs, nous utilisons en plus le ratio spin sur angle de lancement, qui traduit la performance balistique d’un club.

Le bénéfice d’utiliser des ratios permet de neutraliser des effets extérieurs comme les variations de vitesses de swings entre plusieurs essais.

Ainsi, nous estimons que nous pouvons passer derrière le discours marketing, pour distinguer ce qui est de la performance du blabla, et pour quelles raisons.

Globalement, les données pour les 3 testeurs

Ce premier tableau illustre les données pour les 3 testeurs, et une comparaison avec les derniers bois 3 Callaway déjà testé par nos soins, dans des conditions similaires.

Les résultats sont éloquents et pour le coup, il faut faire une véritable distinction selon le profil des testeurs. Ce n’est pas un club pour tous les joueurs ou pour le moins dans cette configuration.

Si pour Xavier et pour ma part, le Steelhead surclasse clairement les autres bois Callaway Epic ou Fusion, pour Jean, ce modèle n’a pas mieux fonctionné.

Par rapport au EPIC mesuré à 43,25 inches, et donc un peu plus long, effectivement, j’ai swingué un peu moins vite (soit 90 mph au lieu de 92 mph), mais ce phénomène ne s’est pas vérifié pour Xavier.

Dans nos deux cas, on peut noter que l’angle de lancement est le plus bas avec le Steelhead XR entre 0,5 et 1 degré selon le testeur.

Malgré une trajectoire plus tendue, le smash factor est en très nette hausse. A se demander si ce club est bien un bois 3 de 15 degrés ?

Les degrés d’efficacités sont net hausses par rapport aux deux autres bois de parcours Callaway, et en particulier le Fusion que nous avions assez mal noté en son temps, et notamment parce qu’il donnait trop de spin.

Dans le cas du Steelhead, avec un angle de lancement bas, un smash factor élevé, le taux de spin est aussi relativement bas, ce qui favorise le roulement de la balle au sol, et donc la distance totale.

A ce stade, pour un long frappeur, on pourrait considérer que le Steelhead est assez nettement le meilleur bois de parcours Callaway cette année.

Si maintenant, on essaie de comparer la performance du Steelhead par rapport à la moyenne des bois de parcours testés depuis 2015 pour chaque testeur, on tire les enseignements suivants (sachant que nous comparons uniquement des bois 3 sur manche graphite regular) :

Dans tous les cas, nos testeurs ont swingué un peu moins vite qu’avec le reste du panel. 2 mph de moins pour moi et Xavier, et même 5 de moins pour Jean.

Pourtant, de manière générale, le smash factor et le degré d’efficacité sont plus élevés avec le Steelhead par rapport au panel !

L’angle de lancement plus tendu et le taux de spin relativement bas expliquent cette performance.

Cela ne se voit pas au niveau de la portée de balle au carry, mais plus franchement au niveau de la roule qui est en augmentation…Autrement dit, en hiver, sur des fairways souples, vous perdez le gain. Par contre, en été, sur des fairways secs, il y a un petit bonus distance.

Pour Xavier ou pour moi, le gain de distance à la roule a oscillé entre 3 et 5 mètres.

Bilan du test bois de parcours Callaway Steelhead XR

Excellent club au niveau des performances, je n’hésite pas à dire que c’est le meilleur bois 3 par rapport à l’EPIC ou au FUSION.

Ce club manquait dans l’offre du fabricant pour interpeller les longs frappeurs à la recherche d’un bois 3 qui donne peu de spin, et offre de belles longueurs sur fairways secs.

A la différence du bois de parcours EPIC, il n’est pas ajustable. D’un point de vue commercial, c’est plutôt bien vu par Callaway pour ne pas vampiriser ses ventes en EPIC.

D’un point de vue look, le Steelhead est aussi le plus réussi et le plus conventionnel par rapport aux habitudes de la maison. C’est un vrai bois Callaway !

Aussi bien pour les performances, le look et les sensations, c’est l’une des meilleures surprises de l’année, et un choix sûr.

Bien qu’il soit censé être maniable, notre testeur senior ne l’a pas pleinement exploité. Sans doute parce que la face du club est peut-être plus proche de 14,8 degrés que 15,2 ?


Dernier commentaire pour être complet et précis, quand on remonte dans le temps. Le précédent bois de parcours Callaway XR 16 était déjà un excellent produit par rapport à ses rivaux de l’époque.

En comparaison entre XR 16 et XR Steelhead, le gain proposé par le nouveau bois 3 est beaucoup plus relatif.

Pour ma part, je l’avais swingué vraiment plus vite (94 mph). Toutefois, angle de lancement et taux de spin sont très comparables. Entre les deux bois, Callaway a cette fois opté pour un manche plus court d’un quart de inch, et un manche plus léger de 8 grammes en version standard.

Le degré d’efficacité du Steelhead XR est juste très légèrement supérieur…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

A chacun sa balle Srixon !

Découvrez nos formules d'abonnements

US Golf présente la nouvelle collection Jack Nicklaus