Test du bois de parcours Callaway Big Bertha 21

Pour présenter son nouveau bois de parcours Big Bertha 21, Callaway est parti du postulat expliquant que beaucoup de golfeurs renoncent à emporter un bois de parcours dans leur sac, ce club étant finalement jugé trop difficile à jouer. Et effectivement, jouer un bois de parcours, par exemple numéro 3, directement depuis le fairway n’a rien de simple, car il implique une action quasi paradoxale pour une majorité d’amateurs ! En effet, un bois de parcours joué sur le sol doit se jouer selon un angle d’attaque descendant, et non pas remontant, comme pour un driver ! Avec ce nouveau Big Bertha 21, Callaway a-t-elle résolu cette difficile équation ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Dans cet article de test 100% indépendant, vous allez retrouver un découpage en plusieurs rubriques : La présentation objective, la prise en main, les performances mesurées au Trackman 4, le profil du golfeur ciblé (ne se résume pas à une pseudo et simpliste question d’index), l’opposition Points forts/points faibles, le prix, et le bilan « J’achète/J’achète pas ».

Présentation

A grand renfort de discours marketing, Callaway a profité de la fin de l’été pour annoncer en grande pompe sa nouvelle gamme BB21.

« Il s'agit de notre bois de parcours le plus facile à frapper et sa conception garantit une distance accrue pour tous les swings. »

La marque s’engage donc sur la facilité, et sur une distance augmentée.

Elle appuie cette promesse « Il est aussi facile à frapper qu'un hybride, avec sa face moins profonde, des longueurs de shaft progressives et une tête plus grosse qui favorise des distances accrues et un meilleur contrôle. »

Elle surenchérit avec sa couronne en carbone triaxial T2C ou encore sa Flash Face SS21, et mieux encore, l’intelligence artificielle…combinée à la technologie Jailbreak.

Laissons tout cela de côté… pour nous intéresser au point clé de ce club de golf : Le dessin de la tête !

Une chose est incontestable : Comparativement à beaucoup de bois de parcours, le BB21 se distingue avec une hauteur de face peu importante, qui de prime abord pourrait laisser penser qu’il est plus difficile de jouer au golf avec ce club !

Cette impression est en fait trompeuse.

La face moins haute va agir mécaniquement sur le fait de lever plus facilement la balle !

Comme l’affirme Callaway, effectivement, ce bois de parcours a plus à voir avec un hybride.

Prise en main, premier contact

Comme déjà vu avec l’excellent Mavrik, je retrouve avec le Big Bertha 21 ce que Callaway définit comme de la facilité. Pour être plus précis, je parlerai de smash factor élevé, et comme pour le test du Mavrik, quelques balles qui dépassent la limite autorisée de 1.50.

Le rendement du Callaway est extrêmement élevé, ce qui donne cette impression de facilité.

Le manche fournit pour le test, ce fameux RCH de 65 grammes, qui se voudrait produit par Callaway (Callaway ne produit pas mais achète le shaft tel un composant)…est de manière surprenante plutôt court.

Il est annoncé à une longueur de 43 inches. Pourtant, je l’ai mesuré au studio à 42,75 inches, de même qu’avec l’assistance de Xavier Bretin, désormais Clubmaker installé dans nos locaux pour l’organisation Golf Optimizer, nous avons mesuré la fréquence du manche à 252,20.

En croisant longueur du manche et fréquence, on peut effectivement confirmer qu’il s’agit bien d’un véritable shaft regular, et non pas un shaft qui tend vers le stiff ou vers le senior.

De mon côté, j’avais pesé le club (non ajustable) à 325 grammes, pour un swing weight de D4, ce qui confirme la déclaration de la marque à ce sujet.

Avec un shaft dans la moyenne de poids haute du marché pour un regular (55 grammes), et surtout plus court (42,75 versus 43, et même 43.5), ma vitesse de swing n’a pas défrayé la chronique (seulement 85 mph de moyenne), mais en revanche, la vitesse de balle a été excellente (le plus important) avec une moyenne de 127 mph en comparaison d’un niveau de spin de 3000 tours en moyenne.

Dans le test que je vais vous proposer ci-après, je me suis intéressé à la différence de comportement entre une balle jouée sur un tee, et une balle jouée directement sur le sol, sachant déjà que depuis le tee, le rendement du club est très bon.

Les performances

Quand j’ai testé ce bois 3 Callaway Big Bertha 21 avec une balle surélevée par un tee, au-delà de l’excellent smash factor (en moyenne 1.49 sur 10 balles), j’ai constaté que pour une vitesse de swing de 85 mph (sans ajustement ou fitting), j’obtenais des paramètres de trajectoires déjà plutôt bien optimisés.

A en juger par les ratios de la fonction Optimiser du Trackman, et alors que mon angle d’attaque n’est pas encore assez prononcé vers le sol, avec ce type de club, confirmant au passage le bien fondé de la forme de la tête, pratiquement tous les autres indicateurs sont dans la bonne plage de valeur, et notamment la vitesse de balle, le spin loft ou l’angle de lancement.

Comme mon angle d’attaque n’est pas assez descendant, le taux de spin ne peut pas être assez élevé, ce qui va favoriser la roule de la balle…

Pour le même club, cette fois utilisé directement sur le sol, avec un angle d’attaque légèrement plus descendant (pour le coup dans la bonne plage de valeur), j’arrive toujours à produire plus de vitesse de balle que la norme. En revanche, l’angle de lancement est trop bas, de même que la hauteur de trajectoire.

Entre les deux usages, la bonne surprise, c’est de constater que la perte de distance n’est pas si importante.

En revanche, dans les deux situations, la dispersion n’est pas non meilleure dans un cas, comme un autre. Bien entendu, c’est l’irrégularité du joueur qui prédomine sur le club. Cependant, le club ne peut pas arguer faire mieux jouer ou gagner des coups…

Pour quel profil

C’est peut-être la seule chose qui est dommage avec ce Big Bertha 21, la tête n’est pas ajustable, et l’anti-slice ou closed-face est très prononcée. Pour un droitier, avec un swing plutôt intérieur-extérieur, oubliez l’idée de pouvoir donner un effet de gauche à droite. Les balles seront systématiquement sur une trajectoire de droite à gauche, et plus ou moins trop prononcées.

Clairement, ce club a d’abord été imaginé pour des golfeurs qui swinguent extérieur-intérieur (profil du sliceur qui en plus laisse la face filer à droite de sa cible, dans le cas d’un droitier).

Cependant, sa maniabilité, et donc surtout le dessin de la tête le rend abordable par tous les amateurs.

J’imagine qu’aucun professionnel n’optera pour ce club. En revanche, effectivement, un grand nombre d’amateurs à la lutte avec un bois de parcours pourraient, et devraient même tester ce club.

Ne vous attendez pas à battre des records de vitesses de swings (manches courts), et attention, ce n’est pas pour autant que l’on disperse moins…ce qui sera ma deuxième petite déception.

Points forts/points faibles

Beaucoup de points positifs avec un smash factor facilement élevé, et surtout à retenir, le fait que le ratio d’efficacité est élevé, ce qui signifie que pour l’énergie déployée, j’ai obtenu un excellent retour en distance produite. Ce n’est pas un club qu’il faut violenter pour tirer le maximum. En revanche, pour un excellent golfeur avec une vitesse de swing très élevée, pas sûr que cela soit la bonne configuration… Un loft ajustable aurait permis d’apporter une réponse.

Le Prix

Le Callaway Big Bertha 21 n’est pas big par son prix, en comparaison des autres produits proposés par les OEM* sur le marché.

 

A 299 euros, Callaway se place pile poil dans la moyenne du prix de vente d’un bois de parcours en 2020/2021 (302 euros).

Toutefois, je vous invite à jeter un coup d’œil aux produits de l’année 2019 qui sont proposés à des prix encore plus attractifs…

Bilan J’achète/J’achète pas ?

Personnellement, je n’achète pas à cause de la closed face, et de la non-ajustabilité de la tête, à un moment où on peut apprécier par un fitting, de faire évoluer son produit de « base ».

En revanche, la facilité, la maniabilité, et l’excellent smash factor sont de nature à me faire douter.

Surtout, le dessin de la tête qui favorise réellement la facilité pour lancer la balle vers le ciel est un vrai plus.

Un sliceur pourrait tirer un réel avantage de ce club…

Restez informé

Recevez notre newsletter

(Note moyenne de 5 sur 1 votes)

Commentaires   

admin
0 #2 réponseadmin 02-01-2021 13:04
Bonjour, l'article concernant le driver se trouve sur https://www.jeudegolf.org//Comment-choisir-son-driver/driver-callaway-big-bertha.html
bernardbarbotin@orange.fr
0 #1 bernardbarbotin@orange.frbernardbarbotin@orange.fr 21-12-2020 11:00
Quid du driver big Bertha B21 ?
Avez vous fait un essai sur ce driver ?
Merci pour votre réponse.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.