Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Que peut-apprendre un amateur d’un golfeur professionnel ?

Ce que les amateurs peuvent apprendre d'un pro de golf

Les joueurs de golf professionnels jouent un jeu de golf bien différent de celui des amateurs ! Quand les amateurs essaient juste de trouver les fairways, les greens, et se tenir loin des bunkers ou des obstacles d’eaux, les pros, quant à eux, ne peuvent avoir un objectif aussi limité. En compétition, ils se doivent d'attaquer pour jouer le moins de coups possibles. Une victoire sur le tour peut se jouer sur seulement un coup après 72 trous ! Inspirez-vous des golfeurs professionnels pour gagner quelques coups sur votre parcours.

Pour gagner un tournoi de golf, un pro doit scorer !

A l’image d’un Adrien Saddier qui lors du 3ème tour du Qatar Masters 2014 a rendu une carte de 64 avec huit birdies et aucun bogey, le pro cherche toujours la meilleure façon d’éviter les bogeys, les double ou pire.

Même si les amateurs ne jouent pas le même jeu, il y a bien des choses qu’un amateur peut apprendre d’un professionnel, et notamment comment il joue sur le parcours.

18 trous difficiles ou accessibles, peu importe !

Et ce, même si les plus grands bénéfices de cette approche du jeu de golf se verront plus facilement sur les parcours les plus compliqués !

Quelques conseils de pros pour mieux jouer au golf sur le parcours

1- Est-ce qu’il vous ait déjà arrivé de réfléchir sur l’importance de la position de votre tee en plastique (ou en bois) sur le tee de départ ?

Pour avoir le plus de chances de toucher le fairway en régulation, déplacez votre tee sur un des deux côtés du tee de départ !

Trop souvent les amateurs ne réfléchissent pas à ce détail qui a pourtant une grande importance.

Un pro positionne son tee sur le côté.

la position du tee au départ est essentielle pour le coup à jouer

Un droitier aura tendance à placer le tee sur la partie gauche des backtees, en particulier, pour jouer un draw ou un coup en hook.

De la même façon, pour un fade, un golfeur droitier se placera même à l’extrême gauche du backtee.

Un golfeur professionnel sait que la position des boules sur un tee de départ n’est pas toujours la meilleure façon de visualiser la bonne trajectoire depuis le tee shot, et il va donc s’ajuster selon ses propres critères de visées, et du type de coup à jouer.

2- Saviez-vous que le fait de toucher un côté du fairway plutôt que le centre, vous donne un meilleur angle pour atteindre le drapeau sur le coup suivant ?

Par exemple, pour se poser au plus près d’un drapeau positionné à l’arrière du green et sur la gauche, il est préférable de se trouver à la droite du fairway pour avoir un meilleur angle sur le second coup !

3- Les pros prennent très rarement trois putts sur les greens !

A partir du moment où le pro prend le green en deux ou trois coups, en fonction du fait qu’il s’agisse de par-4 ou de par-5, il décide soit de tenter sa chance pour birdie ou alors pour ce que les anglophones appellent « lag », c’est-à-dire, un putt qui se rapproche très près du trou dans le but d’éviter un second putt difficile.

Avez-vous déjà vous-même réfléchi au fait de choisir entre ces deux options au moment de faire votre putt ?

Bien qu’un amateur n’arrive pas systématiquement en deux sur les par4, utilisez cette méthode pour soit tenter le par ou sauver le bogey, plutôt que de ne pas y réfléchir, et prendre un double-bogey.

4- Conservez toujours la balle en face du trou sur tous vos coups !

Les parcours de golf les plus difficiles proposent une grande variété de pièges.

Des roughs épais, des hors limites, des obstacles d’eaux, des bunkers difficiles…

Les pros savent que s’ils restent en face du trou en toutes circonstances, ils évitent d’avoir à jouer des coups en hooks ou en slices, ou même de jouer des chips derrière le trou.

De cette façon, ils ont plus de chances de bien scorer.

Pour un amateur, cela peut signifier prendre un peu plus de bogeys, mais un peu moins de double ou triple bogeys !

5- Ne sous-clubez jamais !

Les pros aiment le fait de jouer leurs clubs au maximum de leurs capacités, car cela signifie qu’ils vont avoir moins de chance de dépasser l’arrière du green, et se retrouver à devoir faire un chip difficile depuis l’arrière d’une bute.

Le choix du bon club est déterminant sur le parcours

A l’inverse, beaucoup de golfeurs amateurs ratent les greens, car ils pensent qu’ils peuvent frapper les balles plus loin que ce qu’ils peuvent réellement faire.

Certains pros pourraient alors vous recommander de prendre un club plus long, et de le jouer plus en douceur

Petites astuces de pros pour gagner des coups sur le parcours

Rien ne remplace le fait de prendre une leçon avec un pro de golf ! Le regard et les conseils avisés d’un bon pro peuvent réellement permettre à un golfeur amateur de progresser.

1- Trop souvent, au practice, les amateurs se contentent de s’entraîner en tapant des balles !

Au contraire, il faut jouer comme si sur chaque coup, vous cherchiez à prendre un trou, et être le plus près possible du drapeau.

En matière de sport, et au golf, l’entrainement n’a de sens que si il se rapproche au maximum des conditions réelles que l’on va trouver sur le terrain.

De cette façon, plutôt que d’enchaîner les coups au fer 7, ce qui n’arrive jamais sur un parcours. Vous devriez plutôt répéter les coups comme si vous étiez sur le parcours.

Prendre le driver en vous imaginant au départ du un, puis taper un deuxième coup avec un fer pour prendre le green, et même mieux, simuler un coup depuis le rough dans le cas où vous auriez manqué le fairway !

Entraînez-vous aux coups de Recovery* !

2- Ne soyez pas trop ambitieux sur les parcours les plus difficiles.

Les parcours sur lesquels jouent les pros sont plutôt ardus. Pour un amateur, cela peut être sympa de les jouer, et même plus sympa encore de les jouer en adoptant une stratégie basée sur la prudence.

Attaquer sur les par-5, et jouer les longs par4 en bogeys.

Faites simple plutôt que compliqué !

Si un pro a le choix, il préférera putter que chipper, tenter un petit pitch plutôt qu’un coup lobé…

En éliminant les coups les plus compliqués, ils limitent les risques de faire un gros score sur la carte, et ils créent les conditions pour être plus agressifs, quand ils ont une opportunité de faire birdie ou même eagle.

3- Depuis un mauvais lie, essayez juste de remettre la balle en jeu.

Jouer un coup de sandwedge dix mètres en arrière sur le fairway est toujours meilleur que de tenter un coup désespéré depuis un mauvais lie.

Pour les sorties de bunker, soyez sûrs de sortir du bunker plutôt que de chercher l'exploit

Certes, les pros tenteront le coup de temps en temps, mais surtout pour récupérer un précédent mauvais coup.

A l’inverse, un amateur risque surtout d’empirer les choses.

Encore une fois, ne soyez jamais trop ambitieux sur un parcours difficile !

C’est souvent par méconnaissance que les amateurs alourdissent leurs cartes de scores plus que par un problème de technique.

Bien que le golf soit un sport, c’est surtout une activité qui demande beaucoup de réflexion pour justement bien jouer. Ainsi, le golf n’est pas qu’un sport se limitant à une dépense physique. C’est un sport de réflexion.

Ne jouez pas au golf sans réfléchir, sinon, vous allez au-devant de désillusions sur la carte de score.

*recovery = sauvetage

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.