Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Circuits PRO de golf

Ryder Cup 2014 à Gleneagles: Les équipes se préparent

Vue de Gleneagles

Bien que nous soyons à sept mois des premiers matchs de la Ryder Cup 2014 qui opposera les Etats-Unis à l’équipe européenne de golf à Gleneagles en Ecosse, les grandes manœuvres commencent dans chaque camp pour préparer ce rendez-vous majeur.

Les deux capitaines sont connus depuis déjà de nombreuses semaines (Tom Watson pour les USA et Paul McGinley pour l’Europe), et ceux-ci, à défaut de pouvoir annoncer les joueurs qui composeront chacune des deux équipes, commencent par densifier leurs staffs respectifs.

Quelques heures après l’annonce de la nomination de Raymond Floyd comme vice-capitaine de l’équipe américaine de Ryder Cup, intéressons-nous justement au rôle des membres du staff d’une équipe de golf, alors que pourtant, ce sont les joueurs sur le terrain qui tiennent les clubs, et le destin de leur pays ?

A l’image des recruteurs dans le domaine du football, les vices-capitaines d’une équipe de Ryder Cup ont pour principale mission l’observation sur le terrain des joueurs qu’il conviendrait de sélectionner pour participer aux matchs décisifs.

La Ryder Cup 2014 ne dure que quelques jours, et se déroule dans un contexte très particulier, que très peu de golfeurs professionnels connaissent en réalité.

Habitué à jouer en solo contre le parcours la plupart du temps, quand ils arrivent sur la semaine de Ryder Cup, ils peuvent être déstabilisés par la pression mise par le public très engagé pour soutenir son équipe, et mis en difficulté par le format de jeu majoritaire, à savoir le match-play.

Pour autant, la mission du capitaine et des vices-capitaines concernant le « scouting », l’observation et le recrutement de joueurs, est assez limité dans la constitution de l’équipe.

En effet, le choix du capitaine est limité à deux ou quatre membres de l’équipe sur les douze représentants que compte chaque équipe.

Les têtes de listes sont effectivement déterminées par le classement individuel sur près de 18 mois.

Tant et si bien, que le capitaine n’a pas réellement besoin de choisir les huit premiers joueurs, ils s’imposent à lui par leurs performances sur le terrain.

En revanche, pour les derniers qualifiés, le staff peut librement choisir des golfeurs sur d’autres critères que la seule forme du moment.

Généralement, pour choisir quatre golfeurs, le capitaine doit pouvoir se déplacer sur plusieurs tournois pour scruter la forme, mais aussi le mental des joueurs qu’il pense sélectionner.

Et pour ce faire, étant donné le calendrier d’une saison de golf, il lui faut parfois se trouver à plusieurs endroits en même temps, d’où le besoin de déléguer à des vice-capitaines, la mission d’observer un des golfeurs de la short-liste.

Il arrive souvent que pour en conserver quatre, le capitaine observe six à huit golfeurs.

Etre secondé par quatre vice-capitaines n’est alors pas du luxe.

Ensuite, le staff se réunit et remet son rapport sur chaque joueur observé (swing du moment, mental, aptitude à jouer en match-play, aptitude à jouer en équipe dans les formules du foursome ou du four-ball, aptitude à vivre en collectivité, etc.)

Beaucoup de critères sont pris en compte pour que finalement, le capitaine ait le dernier mot !

Car c’est lui qui assume seul la responsabilité du choix. Il est en première ligne, et ses choix sont très critiqués par la presse.

Ryder Cup de golf

Depuis plusieurs saisons, la Ryder Cup bascule dans un camp ou dans un autre pour seulement quelques points d’écarts. C’est justement ce qui rend de plus en plus important le choix des derniers golfeurs de la liste, à priori, les moins indiscutables.

Bien que cela ne se vérifie pas toujours, une Ryder Cup ne se perd pas sur un Tiger Woods ou sur un Phil Mickelson, mais plutôt sur un Steve Stricker…

Finalement, le choix de quatre derniers golfeurs de la liste est le moment clé de la constitution de l’équipe.

En 2012, les choix du précédent capitaine américain Davis Love III se sont avérés peu fructueux, alors qu’au contraire, Olazabal a eu plus de chances.

En dehors de la mission de scouting, les vice-capitaines ont un rôle très discret mais très important à jouer pendant la compétition.

Ils assistent le capitaine. Aident à la composition des doubles, conseillent et rassurent les joueurs pendant les phases hors du parcours (réunions, discussion à l’hôtel…)

Souvent d’anciens golfeurs ayant l’expérience de la victoire en Ryder Cup, ils doivent pouvoir transcrire ce qui fait la différence dans ce format de compétition : le sang-froid.

Sur le terrain, ils suivent les parties, et se démultiplient sur les matchs où la tension est à son comble.

Encore une fois, le capitaine ne peut pas être partout !

Au fur et à mesure de l’avancement d’une journée de matchs, il peut y avoir jusqu’à douze parties en cours pour seulement un capitaine et quatre vice-capitaines.

Les cinq naviguent alors de parties en parties pour observer et encourager les joueurs qui en ont le plus besoin : les rookies comme ceux qui traversent un moment difficile.

La nomination des vices-capitaines a généralement lieu en deux temps, le capitaine n’ayant pas besoin de tous ces assistants en même temps, sachant que le scouting des golfeurs de sa short-list s’effectue surtout dans le dernier mois précédent la Ryder Cup.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Commentaires   

Avec
 
CHEVALLOT
0 #1 CHEVALLOT 13-02-2014 12:00
:lol: Contenu de qualité . Articles intéressants . Continuez comme ça et merci à vous pour l'initiative .
 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.