Posté par le dans Circuits PRO de golf

Qui seront les prochains capitaines européens de la Ryder Cup?

La fonction de capitaine est essentielle en Ryder Cup. Son choix peut s'avérer déterminant sur l'issue du match. Dans un passé récent, Tom Watson n'avait pas su ou pu fédérer l'équipe américaine, alors que Nick Faldo, côté européen, s'était illustré comme probablement l'un des plus mauvais capitaines. Avoir été un très grand joueur ne signifie pas systématiquement être en mesure de motiver une équipe composée de 12 individualités, au caractère souvent bien trempé. La génération européenne héroïque en Ryder Cup aura bientôt l'âge de devenir capitaine. Garcia, Stenson, Casey, Rose, Westwood, il y aura encore beaucoup d'appelés, mais pour combien d'élus ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Alors qu’il est désormais entendu que Padraig Harrington sera le capitaine de l’équipe européenne en 2020, nous pouvons maintenant nous projeter rapidement sur les jeux de devinettes concernant les prochaines éditions…d'autant qu'il y aura beaucoup de très bons candidats, notamment côté européen.

En 2022, l’Europe reçoit au Marco Simone Golf & Country Club 

Pour la toute première fois, l’événement aura lieu en Italie, au Marco Simone Golf and Country Club de Rome.

Il est maintenant entendu que Lee Westwood préférait attendre Rome 2022, pour saisir toutes les opportunités de leadership qu’il pourrait en attendre. Il s'est publiquement exclu de la course au poste de capitaine de la Ryder Cup 2020 à Whistling Straits, après pourtant avoir déjà manifesté son intérêt pour le poste.

Jusqu’à présent Lee Westwood a déjà joué dans 10 équipes et a été vice-capitaine une fois.

Comme Padraig Harrington l’avait expliqué: « Ils veulent un profil qui plaise à tout le monde, et un exemple parfait pourrait évidemment être à l’image de Lee Westwood, ils avaient besoin de savoir s'il était intéressé ou non ».

Lee Westwood est une légende du golf et sa notoriété est bien établie, c’est le grand favori pour devenir le nouveau capitaine de la Ryder Cup pour Team Europe lors de l'édition 2022.

Thomas Bjorn est l’une des cinq personnes en charge de prendre la décision concernant les nominations des capitaines. Il a publiquement donné son aval en faveur d'une double annonce, ce qui serait sans précédent, et en faveur d’Harrington puis de Westwood.

Darren Clarke, Paul McGinley, Keith Pelley, et un représentant encore inconnu du comité des joueurs seront associés à Bjorn pour la décision finale.

Paul McGinley ne fera plus partie du comité de sélection après la Ryder Cup 2020, son poste sera pourvu par le capitaine Harrington, et l'identité du représentant des joueurs pourrait également changer.

McGinley étant justement remplacé par Harrington, le processus de décision concernant le poste de capitaine potentiel de Westwood ne serait pas modifié en 2022.

Compte tenu de la distinction et des réalisations de Westwood lors du tournoi, il est difficile de voir quiconque s’opposer à sa nomination.

En 2024, les Etats Unis recevront à Bethpage

Si l’on tient compte de l'âge qu’avaient les derniers capitaines européens : 49 ans pour Sam Torrance, 47 ans pour Bernhard Langer, 48 ans pour Ian Woosnam, 51 ans pour Nick Faldo, 47 ans pour Colin Montgomerie, 46 ans pour Jose Maria Olazabal, 47 ans pour Paul McGinley, 48 ans pour Darren Clarke et 47 ans pour Thomas Bjorn.

Il est assez facile de dégager une tendance sur l'âge des futurs capitaines européens.

Ce qui est également intéressant, sur les neuf derniers capitaines européens, seuls cinq sont des golfeurs avec un palmarès immense.

On peut probablement supposer que l’un des hommes de confiance de Thomas Bjorn, Robert Karlsson, qui aura 55 ans en 2024, sera absent de la liste des candidats.

Paul Lawrie, qui ne faisait pas partie de l’organisation de 2018, se décrit lui-même comme un « type à l’arrière de la pièce ». 

En réalité, il faut plutôt envisager des profils comme ceux de Poulter, qui aura 48 ans en 2024 ou Henrik Stenson, Paul Casey et Luke Donald. A ce jour, c'est difficile de les voir dans la peau d'un capitaine, mais qui sait, dans seulement quelques années, ce sera leur tour de candidater.

Toute la question sera justement de savoir si cette génération de stars pourra se muer en un leader charismatique. Poulter pourrait-il se transformer de troublion et d'agitateur à capitaine avisé ?

Stenson, iceman, pourrait-il devenir le chaperon des plus jeunes ? Luke Donald aura-t-il assez de personnalité pour s'imposer naturellement ?

En 2026, l’Europe recevra à Adare Manor

On peut penser logiquement à un des vices capitaine de Thomas Bjorn, Graeme McDowell.

Il aura 47 ans au moment d'Adare Manor, et, même s’il n’a joué que dans quatre équipes, il coche toutes les cases : charismatique, audacieux, astucieux, excellent orateur.

Adare Manor semble déjà taillé pour lui. McDowell pourrait bien être l'un des futurs meilleurs candidats pour ce poste, sans être pourtant le plus grand palmarès du golf européen actuel.

Paul McGinley est justement un exemple à suivre. Il a été un très grand capitaine sans être le nom le plus connu de son époque. Comme McDowell, il avait pourtant marqué les esprits en tant que joueur de Ryder Cup.

En 2028, les Etats Unis recevront à Hazeltine 

Maintenant, plus on avance dans le temps, et plus les prévisions vont devenir vraiment délicates, étant donné que Casey et Donald auront passé leur demi-siècle. Nous aurons cependant Sergio Garcia et Justin Rose qui auront 48 ans.

Nous pourrions avoir une compétition entre Donald, Garcia et Rose.

Difficile d'imaginer le bouillant Sergio Garcia dans la peau d'un capitaine. Ces derniers mois, il a considérablement abîmé son image de sportif de haut niveau, avec des comportements qui pouvaient passer à 20 ans, mais ne passe plus vraiment passée à bientôt 40 ans.

Comment fédérer 12 joueurs alors que vous passez pour un enfant aux yeux des autres golfeurs sur le Tour ? Par son comportement actuel, l'espagnol a fortement compromis ses chances d'être un jour capitaine d'une équipe de Ryder Cup !

Ce qui est loin d'être le cas du sage Justin Rose, l'anglais pourrait être un capitaine parfait ! Il a toujours répondu présent dans le match, et a le charisme d'un futur grand capitaine.

En 2030, l’Europe recevra... le club n’est pas encore déterminé

En 2030, l'Europe espère à nouveau un retour sur le continent, avec la probabilité que les matches reviennent en Europe continentale, après avoir eu lieu en Irlande en 2026.

L'Allemagne pourrait peut-être accueillir la Ryder Cup pour la première fois. Ce serait mérité en raison de son statut de premier pays golfique sur le continent.

A 34 ans aujourd'hui, Martin Kaymer n'y songe pas encore. Dans 11 ans, il aura pourtant l'âge requis. Il n'a pas encore le charisme d'un futur capitaine. Qui sait dans une décennie ?  McIlroy sera encore trop jeune pour envisager ce rôle. Il devrait être un candidat plus sérieux pour 2036.

Quid des français ? Victor Dubuisson aurait pu être un candidat si après sa participation victorieuse en 2014. Cependant, sa passion immodérée pour la pêche ne sera pas suffisante sur son CV pour en faire un capitaine crédible.

En 2018, les français avaient une légitimité pour participer à l'équipe emmenée par Bjorn (Levet ou Van De Velde), et n'ont pourtant pas joué un rôle majeur.

A l'heure actuelle, c'est difficile d'imaginer que les choses évoluent favorablement...

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 0 sur votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.