Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Circuits PRO de golf

Padraig Harrington: Le parfait capitaine de l’équipe européenne pour la Ryder Cup 2020?

Crédit photo : Kevin Batchelor/Icon Sportswire

Padraig Harrington, trois fois vainqueur en majeur, a été sélectionné pour mener l'équipe européenne de Ryder Cup, pour l'édition qui se déroulera au mois de septembre 2020; à Whistling Straits, dans le Wisconsin. Lors d’une conférence de presse tenue au club-house du Wentworth Golf Club, à l’extérieur de Londres, à côté du siège du Tour Européen, le nom du triple champion en majeur a été dévoilé comme successeur de Thomas Bjorn. Il aura donc la lourde tâche de faire fructifier l'héritage du danois en terre américaine. Une mission qui n'est pas si facile, compte tenu de la précédente édition aux USA.

Découvrez nos formules d'abonnements

Harrington : Un choix logique pour l'équipe européenne

C'était son tour. Comme souvent le comité a misé sur un homme expérimenté.

L'Irlandais a joué six Ryder Cup, aidant l'Europe à remporter quatre victoires sur cette période. Il a également été vice-capitaine lors des trois dernières Ryder Cup, en 2014, 2016 et 2018.

Il aurait sans doute aimé en jouer une de plus. Finalement, il va retrouver la Ryder Cup dans la peau du capitaine. Ses expériences récentes de vice-capitaine en ont fait un candidat idéal.

Padraig Harrington avait la certitude de se voir offrir le poste dès lors que son principal rival, Lee Westwood, avait annoncé qu'il ne serait pas candidat au capitanat, avant les matches de 2022 à Rome.

C’était « maintenant ou jamais » pour Padraig Harrington.

Bien sur, il avait la tentation d’attendre et peut-être d’être capitaine chez lui, à Adare Manor, dans le comté de Limerick. Mais attendre 2026, c'était une pensée bien trop lointaine pour lui.

« Ce serait trop tard », dit-il. « Trop tard pour moi d'attendre ça. Ce serait trop risqué. Je serais un peu en décalage avec les joueurs d’ici 2026, et il y aura beaucoup de bons joueurs qui arriveront sur la scène d’ici 2026, de bons joueurs qui jouent à présent et qui chercheront le poste de capitaine. Cela créerait un risque que je n’obtienne jamais le poste, même si j’aimerais être capitaine en Irlande ».

Au-delà d'être capitaine à domicile, Harrington devait déjà se demander si le jeu en valait la chandelle.

« Je me suis demandé si je voulais mettre en péril ma carrière. Nous savons qu’un capitaine qui réussi est excellent, et un capitaine qui perd, c’est de sa faute ».

Il ajoute « J'aime jouer au golf, vraiment. C’est ce que j’aime faire, mais je suis prêt à mettre mon héritage en jeu ici. J'aurais facilement pu m'éloigner de cela et dire : Oh, ce n'est pas pour moi, j'ai eu une carrière réussie dans le golf ».

Poursuivant et admettant « Lorsque vous êtes capitaine de Ryder Cup, vous mettez l'historique de votre carrière, votre héritage, en jeu ».

Le choix de la continuité pour le comité européen

Âgé de 47 ans, Padraig Harrington rejoint ainsi Paul McGinley (2014) et Darren Clarke (2016) en tant que professionnels irlandais et nord-irlandais qui auront diriger l'équipe européenne, et il aura la lourde tâche de tenter de reproduire le dernier triomphe européen sur le sol américain, à Medinah en 2012.

Crédit photo : Getty Images pour Ryder Cup Europe Communications

Il avait été nommé vice-capitaine pour la première fois par son compatriote en provenance de Dublin, McGinley, lors de la victoire à Gleneagles en 2014, rôle qu'il a retrouvé en 2016 au Hazeltine National avec le capitaine Darren Clarke, et à nouveau en septembre dernier au Golf National, sous le capitanat du Danois Thomas Bjørn.

Padraig Harrington, ancien numéro 1 européen à collectionné 30 victoires au cours de sa carrière.

Il a remporté son premier tournoi majeur en 2007 à Carnoustie, en battant Sergio Garcia en play-off.

L'année suivante, il défendait avec succès la Claret Jug au Royal Birkdale, et devint le premier Européen à remporter deux Majeurs consécutifs avec le Championnat US PGA 2008 à Oakland Hills, quelques semaines plus tard.

Ce CV plus ses participations à la période dorée de l'équipe européenne de Ryder Cup ont suffi à en faire un candidat indiscutable pour 2020.

Le jury composé de trois des plus récents capitaines européens de la Ryder Cup : Bjørn, Clarke et McGinley, ainsi que par le directeur général du Tour européen, Keith Pelley, et par le représentant du comité de l’European Tour, Edoardo Molinari ont donc fait le choix d'une forme de continuité.

A l'occasion de sa nomination, Padraig Harrington a déclaré : « C’est un grand honneur d’être nommé capitaine de la Ryder Cup, et j’apprécie d’avance les 20 prochains mois à venir, alors que nous nous préparerons pour Whistling Straits, et de la défense du trophée par l’Europe ».

Il a ajouté « J'ai joué et j'ai été impliqué avec de nombreux capitaines européens formidables depuis mes débuts dans cette compétition, il y a 20 ans, et j'aimerais penser que mon capitanat sera un mélange de toutes ces rencontres. J'ai très hâte d'assumer ce rôle ».

Ajoutant « Rétrospectivement, j'ai beaucoup appris de Darren Clarke » a déclaré Padraig Harrington. « Mais, j’ai bien aimé ce que Thomas Bjørn a fait avec ses vice-capitaines l'an dernier. Je voudrai que les vice-capitaines gèrent beaucoup de détails pour pouvoir prendre de bonnes décisions. Cela a bien fonctionné en France ».

« Je suis très heureux du soutien que j’ai reçu des joueurs. Je leur ai parlé en privé, et en public, je sais qu’ils veulent la continuité. Et j'espère que leur confiance en moi sera bien placée ».

Crédit photo : JeudeGolf.org

Ses principaux faits d'armes en Ryder Cup

L’Irlandais a inscrit un total de 10½ points en six apparitions en Ryder Cup. Son aventure a commencé comme débutant à Brookline en 1999, lorsqu’il était associé à Miguel Ángel Jiménez.

Sa première expérience de victoire européenne a eu lieu lors de l’édition suivante, au Belfry en 2002, où il a marqué notamment deux points en quatre matches, en compagnie de Colin Montgomerie, pour vaincre Phil Mickelson et David Toms, et en battant Mark Calcavecchia 5 et 4 en simple.

Deux ans plus tard, Harrington a renoué son partenariat avec Montgomerie pour vaincre Phil Mickelson et Tiger Woods, ainsi que Davis Love III et Fred Funk, avant de faire équipe avec McGinley pour battre Love III et Woods, puis de terminer par une victoire en simple contre Jay Haas.

L'édition suivante, il participait encore à une autre victoire époustouflante, cette fois chez lui, au K Club, dans le comté de Kildare, avant de terminer sa carrière de joueur de Ryder Cup, par le spectaculaire triomphe européen de 14½ - 13½ au Celtic Manor Resort au Pays de Galles en 2010, associé à Ross Fisher, pour vaincre Phil Mickelson et Dustin Johnson, puis Jim Furyk et Dustin Johnson.

Padraig Harrington est reconnu comme l'un des membres les plus affables et les plus remarquables sur le circuit professionnel. Ses interviews sont mémorables par leurs longueurs et leurs profondeurs.

Il n’existe pas de risque que cet aimable irlandais, soit intimidé par tout ce que la foule américaine lancera contre lui et ses hommes à Whistling Straits.

En ce qui concerne cette attitude parfois très hostile, Harrington a pratiquement tout vu.

Lors de ses débuts à la Ryder Cup en 1999, il était peut-être le seul joueur européen à avoir aimé ce moment, alors que pour d'autres, en particulier pour Colin Montgomerie, c’était une expérience à oublier.

Déjà prêt à endosser le costume de capitaine

L'annonce de sa nomination intervient donc moins d'une semaine après que Padraig Harrington ait révélé qu'il s'était un poignet cassé en décembre, l'empêchant de jouer jusqu'au mois de février.

Harrington utilise une exemption unique pour figurer dans le top 50 des gains en carrière du PGA Tour, afin de garantir ses privilèges de joueur en 2019 aux États-Unis. Il espère revenir jouer au Pro-Am d’AT&T Pebble Beach, le mois prochain.

Ce sera probablement sa première sortie en tant que capitaine européen.

Crédit photo : JeudeGolf.org

Padraig Harrington, comme il l’a laissé entendre, bénéficie déjà du soutien de nombreux joueurs de premier plan.

Presque immédiatement après la victoire de l’Europe, au Golf National l’année dernière, Rory McIlroy et Justin Rose avaient rapidement suggéré son nom.

« J'ai toujours pensé que Padraig serait un bon capitaine aux Etats-Unis », a déclaré Rory McIlroy. « Il a gagné beaucoup de tournois de golf là-bas ».

Justin Rose se montrant encore plus enthousiaste « C'est un leader absolu ».

Il lui faudra justement beaucoup de leadership aux USA pour relever l'immense défi.

En 15 ans, seulement une équipe a réussi à défendre son titre avec succès. C'était justement l'équipe européenne d'Olazabal à Medinah.

Pour se préparer, Harrington fera appel aux conseils de chaque capitaine de ces 20 dernières années. Tous sauf un…

« Huit ont mis leur coeur et leur âme dans ce travail, alors ils seront certainement une aide, tandis que l’un l’a fait à contre-coeur, et cela n’a pas été aussi bon », a déclaré Padraig Harrington.

Juste au cas où quelqu'un aurait des doutes sur l'identité du capitaine maudit, Harrington a ajouté: « Cela montre que ce n'est pas parce que vous êtes un joueur performant que vous serez un grand capitaine… ».

Faldo appréciera...

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.