Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un français peut-il participer à la Ryder Cup 2018 à Paris?

Bien que l’on ne connaisse pas encore le prochain capitaine européen (son nom sera connu en fin d’année 2016, et quelques mois après la Ryder Cup jouée aux USA), la problématique pour les golfeurs professionnels français est de suffisamment progresser au sommet de l’élite du golf européen, pour s’assurer une place automatique dans cette équipe.

Golfeur français en lice pour la prochaine Ryder Cup

A défaut de faire partie des dix meilleurs européens, les français devraient alors espérer être repêchés par le capitaine pour l’une des deux places restantes.

Autrement dit, cela peut être très aléatoire !

Soit le futur capitaine estime que le fait d’avoir un golfeur tricolore sur le parcours parisien est un avantage pour bénéficier du soutien du public, soit il considère que d’autres joueurs auront plus le niveau pour affronter l’équipe US.

A cinq ans du début de l’épreuve, paradoxalement, il reste très peu de temps aux golfeurs français pour se mettre en évidence dans ce format de compétition, qui n’a rien à voir avec un tournoi de l’European Tour.

La prochaine Ryder Cup aura lieu en Ecosse en 2014, avant de retourner aux USA en 2016.

Les chances de voir un français représenter la France à Paris en 2018

Il ne reste donc que deux Ryder Cup pour qu’un français commence à s’installer dans l’équipe, et se fasse une expérience à l’image de Nicolas Colsaerts, premier belge qualifié en Ryder Cup lors de la dernière édition, et membre éminent de l’équipe.

Par le passé, Jean Van de Velde et Thomas Levet ont fait partie d’une équipe européenne de Ryder Cup.

En 2018, sans leur faire offense, ils seront sans doute trop âgés pour faire partie de la liste finale.

Ceux sont donc les Raphael Jacquelin, Gregory Bourdy, Greg Havret, Victor Dubuisson et Romain Wattel qui peuvent porter les espoirs de notre pays.

Il ne leur reste donc que très peu de temps pour rejoindre l’élite du golf européen, et piquer la place d’un des joueurs actuels de l’équipe qui est composé de Rory McIlroy (numéro un mondial), Luke Donald (ancien numéro un mondial), Lee Westwood (ancien numéro trois), Justin Rose (dans le top-5 mondial), Ian Poulter (un des meilleurs golfeurs au monde en match-play), Sergio Garcia (idem), Martin Kaymer (ancien numéro un mondial), Graeme McDowell (vainqueur en Majeur).

Ces huit-là paraissent très difficile à écarter.

En revanche, Paul Lawrie, Francesco Molinari, Peter Hansson ou Nicolas Colsaerts ont encore beaucoup à prouver pour s’installer définitivement.

Mais admettons que les places seront très chères, et qui si on est objectif, pour le moment aucun golfeur français n’est en capacité d’approcher le top-12 européen.

Or, si le capitaine européen doit choisir un français alors qu’aucun ne sera dans le top-10 qualifié d’office, il voudra au moins qu’il ait déjà disputé ce type de compétition dans un passé récent.

On imagine mal comment le capitaine pourrait sélectionner un français qui est loin du top-10, et sans expérience de Ryder Cup !

Alors, on est de tout coeur derrière nos "bleus" pour qu'il se rapproche du top niveau très vite. La victoire de Raphael Jacquelin après un play-off en mort subite de neuf trous est un premier pas dans le bon sens...

Crédit photo : Compte FB Gregory Havret

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.