Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Brexit : quelle incidence sur la Ryder Cup et le golf

Le Royaume-Uni a voté pour quitter l'Union européenne, les amateurs de golf se demandent si la sortie inattendue de la Grande-Bretagne allait avoir des implications pour la Ryder Cup, qui va se jouer sur le Hazeltine National Golf Club dans le Minnesota cet automne. Si l’on tient compte du classement actuel de la Ryder Cup, six des neuf golfeurs éligibles pour l'équipe devant représenter l'Europe sont britanniques.

Découvrez nos formules d'abonnements

À l'époque de la mondialisation, un éternuement quelque part dans le monde est suffisant pour communiquer le froid et la fièvre au reste du monde.

Le résultat du referendum du Brexit au Royaume-Uni a envoyé des ondes glacées à travers les océans et jusqu’aux practices les plus reculés de notre continent.

Pendant une année de Ryder Cup, la question qui est dans tous les esprits du golf et de savoir si la décision du Royaume-Uni peut avoir un impact sur l'équipe d'Europe de la Ryder Cup.

Le Brexit ne devrait pas affecter l’équipe Européenne de la Ryder Cup

À priori, la décision du Royaume-Uni de se retirer de l'Union européenne, peut réduire la valeur de la livre, coûter des milliards au pays dans son développement économique et l'isoler du reste du continent, mais elle n’affectera pas la composition de l'équipe européenne de la Ryder Cup.

Le Royaume-Uni a toujours eu une forte présence dans la composition de l'équipe européenne pour la Ryder Cup.

À l'origine en 1927 le duel de la Ryder Cup se déroulait entre les Américains et les Britanniques qui en 1973 ont été rejoint par l'Irlande et en 1979 par le reste de l'Europe.

Côté Européen l’organisation de l'European Tour a publié rapidement une déclaration disant que le referendum en Grande-Bretagne n’aurait aucune incidence sur les qualifications pour la Ryder Cup : « Les critères pour être européen aux termes de la Ryder Cup sont géographique, c’est à dire des pays qui composent le continent de l'Europe, et non pas politiques ou économiques ».

Le Royaume-Uni restera une partie géographique de l'Europe, même si il ne fera plus partie de la structure politique ou économique de l'Union européenne.

Le Tour européen, est basé à Wentworth dans le Surrey et ses membres vont maintenant prendre le temps d'évaluer les conséquences du vote, mais ils ne croient pas que cela aura un impact sur le calendrier de la tournée.

Un porte-parole de l'European Tour a ainsi déclaré : « En ce qui concerne le drapeau pour représenter l'équipe européenne de Ryder Cup, nous considérons que le drapeau bleu avec le cercle d’étoiles d’or de l'Europe représente le continent européen comme un large symbole de l'Europe dans son ensemble, nous prévoyons donc de continuer à l'utiliser ».

Même si son siège est au Royaume-Uni tout comme beaucoup d’autres entreprises internationales, l’organisation ne prévoit pas de changements à court terme, cependant à moyen terme d’autres problèmes risquent bien de se poser : Un second referendum sur l'indépendance écossaise est très probable, ce qui pourrait avoir des répercussions sur certains des clubs et des tournois les plus anciens et les plus prestigieux de golf.

Comment les joueurs de l’équipe Européenne jugent l’impact du Brexit

Pour les golfeurs professionnels, habitués à s’adapter aux contraintes politiques des pays qui accueillent leurs tournois, c’est avec une certaine ironie que l’Irlandais Rory McIlroy à plaisanté pour suggérer de donner une seconde chance à l’année 2016, suite au Brexit et l'émergence de Donald Trump dans la course à la Maison Blanche.

« Avec le Brexit et la façon dont la course présidentielle se déroule aux US, peut-on accorder un mulligan à l’année 2016 ? ».

L'Irlandais du Nord et capitaine de la Ryder Cup pour l’Europe, Darren Clarke, a admis qu'il était surpris par le résultat du vote du 23 Juin, mais que le résultat du referendum sur l'UE n’aura aucune conséquence sur son équipe.

« Nous allons là-bas pour l'Europe. Nous allons encore utiliser le drapeau européen parce que c'est notre drapeau continental, voilà ce que nous allons faire ».

Les joueurs britanniques tels que Danny Willett, Justin Rose, Rory McIlroy, et Chris Wood, s’ils sont confirmés, apparaîtront donc bien comme associés à l'Union européenne, comme le souhaite le capitaine Darren Clarke et les vices capitaines, Ian Poulter et Paul Lawrie.

Si la Ryder Cup n’est pas impactée par le Brexit, d’autres sports vont êtres atteint

La sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne aura des conséquences dans toutes les sphères de la vie européenne et cela comprend, bien entendu, le sport.

Sauf accords particuliers à définir de nouveau avec l'Espace économique européen, comme pour la Norvège, les citoyens du Royaume-Uni ne pourront pas bénéficier de la libre circulation des travailleurs qui a abouti au célèbre arrêt Bosman et permet aux athlètes des pays membres de ne pas êtres considérés comme étrangers dans les différentes ligues européennes.

Le monde de la Formule 1 est lui aussi inquiet. Comment le Brexit va t’il affecter la « Silicon vallée du sport automobile » situé dans le sud-est de l'Angleterre et son réseau d'industries adjacentes ? Ron Dennis le président de McLaren a déclaré que : « l’adhésion à l'UE est fondamental » pour le succès de son entreprise.

Si le football sera vraisemblablement impacté de façon négative et qu’il semble évident que ce seront les Britanniques, leurs clubs et compétitions, les principales victimes.

Paradoxalement, cela ne sera pas le cas pour la Ryder Cup, la compétition la plus importante dans l’univers du golf, et qui fête cette année sa 41ème édition.

Le Brexit, un petit avantage psychologique pour les Américains de la Ryder Cup

Team Europe peut s’attendre à certaines moqueries de la part de l’équipe des Etats-Unis quand ils arriveront à Hazeltine en Septembre. Les golfeurs sont connus pour leur esprit caustiques et il est tout à fait envisageable que les Américains tentent d'enfoncer un coin dans l’esprit de leurs adversaires Européens.

Pas sur qu’ils arrivent par là à déstabiliser l’équipe que les a battu à plusieurs reprises, dont la dernière fois en Ecosse, en 2014.

La Ryder Cup est ancrée dans l'histoire du golf, aussi, si personne n’aime vraiment le changement, qu’ils soient Anglais, Ecossais, Irlandais, ou des autres pays européens, gageons que pour tous nos golfeurs, battre les américains est toujours un challenge qui les motive, que ce soit lors des parties par équipes ou des affrontements individuels.

Comment se déroulent les sélections des joueurs :

Les modalités de sélection des joueurs pour l'équipe américaine sont déterminées par la PGA of America, et pour l'équipe d'Europe par l'European Tour.

Dans les grandes lignes, on utilise de part et d’autre la même méthode de sélection : La majorité de l'équipe se qualifie automatiquement en fonction des points, et les places restantes sont complétées à la discrétion des capitaines d'équipe respectifs.

Dans le cas des listes de points, les joueurs accumulent des points sur des périodes spécifiées par le PGA Tour ou l'European Tour.
Chaque équipe de Ryder Cup est composée de 12 golfeurs.
Pour le Team Europe, deux listes de points sont retenues : les points du classement mondial et les points de l’European Tour (basé sur les gains accumulés sur le Tour européen).

Team Europe est donc constitué ainsi :
- Le Top 4 des joueurs à partir de la liste des Points de l’European Tour.
- Les 5 joueurs les mieux placés au classement mondial et non qualifiés via l’European Tour.
- 3 joueurs selon les choix de capitaine.

Les possibles sélectionnables du Team Europe :

Si l’on tient compte du ranking actuel, les sélectionnables du côté Royaume-Uni pourraient êtres : Rory McIlroy, Danny Willett, Justin Rose, Chris Wood, Russell Knox, Lee Westwood, Matthew Fitzpatrick, Andy Sullivan, Jamie Donaldson.

Et pour le reste de l’Europe : Henrik Stenson, Sergio Garcia, Shane Lowry, Rafael Cabrera Bello, Soren Kjeldson, David Lingmerth, Bernd Wiesberger, Martin Kaymer, Thomas Pieters.

Quand à Victor Dubuisson, rien n’est encore fait pour son éventuelle qualification, surtout après qu’il n’ait pas passé le cut à l’Irish Open.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.