Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Secrets de Richard : Stance, alignement, et pentes sur les greens

Secrets de Richard : Stance, alignement, et pentes sur les greens

Dans le cadre de la série d’articles « Secrets de Richard », nous publions ci-après un nouveau sujet préparé par notre consultant, Richard Hurvitz, pro de golf américain qui enseigne au Golf de Salvagny. Avec ce nouveau sujet, le coach a voulu aborder en toute humilité et simplicité quelque chose que nous avons en permanence sous nos yeux, mais que nous ne savons pas toujours placer en fonction des circonstances : les pieds !

Découvrez nos formules d'abonnements

Pour beaucoup de golfeurs, débutants ou expérimentés, le stance ou écartement des pieds lors de la mise en posture au-dessus de la balle est une notion technique de base unanimement partagée.

Rien de nouveau sous le soleil !

Ceci étant, combien d’entre vous pensent à placer leurs pieds en fonction des circonstances ?

Combien d’entre vous jouent sur des parcours tellement plats que l’horizon se mêle à la couleur des greens ?

Comme souvent au golf, il ne faut pas confondre l’entraînement idéal au practice et la répétition de gestes sur un putting green plat, et la réalité vallonnée d’un parcours de golf.

Richard Hurvitz a beau avoir passé la barre des 70 ans, il n’en demeure pas moins un excellent golfeur, et très certainement pour sa capacité à prendre en compte son environnement.

Comme beaucoup de golfeurs expérimentés, il a son swing d’urgence pour les mauvais jours, mais surtout, il a ses trucs à lui pour rester dans la partie, et commettre relativement peu d’erreurs.

A nouveau, combien de points perdez-vous sur le terrain en raison non pas d’un mauvais swing mais plutôt à cause d’une erreur d’interprétation ou de jugement ?

Vous apprendre à jouer au golf sans vous voir, et sans être même à moins d’un mètre de vous, Richard ne prétendra pas savoir le faire…En revanche, ci-dessous, il peut vous livrer son truc à lui pour gérer des putts en pentes, et par extension comment il utilise cette technique pour tous les compartiments de son jeu.

En plus de l’intérêt de son sujet, nous avons sélectionné cet article pour un autre argument qui nous paraît utile de rappeler : Ne pas exagérer une correction !

Je place mes pieds en pensant d'abord à la trajectoire de ma balle...

Si j’ai un putt tout droit ! Je cherche à être complètement square devant la balle.

Je positionne mes deux pieds selon une ligne parallèle, idem pour les hanches, et les épaules…

Je suis square devant la balle !

Pour un putt qui tourne gauche-droite, je m’oriente de façon à ouvrir mes épaules, et mon stance par rapport à ma ligne cible.

Attention ! Cela ne veut pas dire que je coupe la balle !

Le fait d’être légèrement ouvert m’aide à commencer le chemin du club vers la direction désirée, soit légèrement à gauche de ma cible.

A l’inverse, pour un putt qui tourne droite-gauche, je ferme légèrement mon stance, épaules compris, pour faire automatiquement partir ma balle plus à droite de ma ligne de cible, et ce pour quelle revienne vers la cible.

Cette technique ne va pas seulement vous aider pour le putting, mais peut être appliquée au driver.

Au driver, pour produire un coup square, les pieds sont alignés. Comprenez, ils sont parallèles.

Si vous voulez ouvrir le stance, il vous suffit de décaler le pied gauche (pour un droitier) de seulement un centimètre. Ainsi, vous êtes suffisamment « ouvert » !

Jamais exagérer les choses ! Je répète « Jamais exagérer les choses ». Un mouvement d’un centimètre suffit à produire l’effet recherché.

Petite anecdote ! Quand je donne ce conseil à un golfeur, la semaine suivante, il revient, et au-lieu d’ouvrir d’un centimètre, il a décalé sa hanche de 20 !

Je lui dis que ce n’est pas ce que je lui ai demandé…Et lui me répond, « mais Richard, si cela marche bien, en exagérant, cela va être beaucoup mieux ! »

Non, non et non, cela ne marche pas comme ça.

Donc pour faire simple, ouvrez le stance en reculant le pied gauche ou en avançant le pied droit ce qui revient au même.

Fermez le stance en avançant le pied gauche ou en reculant le pied droit. Dans les deux cas, cela reste simple !

Vous pouvez reproduire cette idée pour tous les types de coups qu’ils soient roulés, lobés ou encore les sorties de bunkers.

Un point clé : La face de bunker doit de trouver en direction de la cible.

Le fait de changer la position du stance influe sur le chemin du club, pas sur la face.

Je trouve que le fait de modifier la position des pieds pour faire varier la trajectoire de mes coups est une astuce simple qui n’influe pas sur le fait de modifier de manière compliquée mon swing.

Au contraire, ainsi, mon swing reste bien toujours le même. Je n’ai à me concentrer que sur le fait de prendre la balle au centre de ma face de club.

Pour en revenir au green, cette astuce de placement des pieds en fonction de la pente m’aide aussi à me concentrer sur ce paramètre qui va fortement influencer la trajectoire de mon putt.

Pensez à vous servir de vos pieds pour sentir le green. C’est sous vos pieds que cela se passe.

Et sous vos pieds, votre voûte plantaire peut vous envoyer des informations utiles pour la qualité de votre putting. Servez-vous en.

Si vous sentez une pente gauche-droite, le fait de placer vos pieds en conséquence ne va pas seulement vous aider à lancer votre club sur le bon chemin, cela va vous aider à rester concentrer sur cette trajectoire que vous avez repérée visuellement.

Ainsi, votre cerveau va s’appuyer aussi bien sur vos yeux que sur vos pieds pour effectuer le bon geste.

Okay ? A vous de jouer, et de me dire dans vos commentaires si cela vous a aidé dans votre jeu.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.