Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Secrets de Richard : La distance est plus importante que la direction !

Secrets de Richard : La distance est plus importante que la direction !

Pour ce nouvel article, notre consultant, Richard Hurvitz n’hésite pas à choisir un titre relativement provocateur. En réalité, il veut s’adresser aux golfeurs d’index 15 à moins qui sont relativement réguliers avec leurs coups. A savoir, qu’avec un fer 7, ils produisent toujours à peu près la même distance, et pourtant perdent des points sur le parcours par un mauvais jugement ou une mauvaise stratégie. La distance vraiment plus importante que la trajectoire ? Le pro vous présente son analyse et le fruit de ses échanges avec son idole et ami, Johnny Miller.

Découvrez nos formules d'abonnements

Ne plus perdre des points avec des coups trop courts !

Avec ce nouveau sujet, je voudrai vous parler de distance et de trajectoire, surtout pour les golfeurs qui sont réguliers avec leurs distances.

Ce n’est finalement pas une notion qui obéit à la logique de l’index au golf.

Disons que normalement, un handicap 15, même quand il ne tape pas la balle tout droit tout le temps, quand il tape un bon coup… la balle va tomber à peu près toujours à la même distance.

Si vous tapez quatre/cinq bons coups de fer 9, la balle va toujours tomber à plus ou moins un mètre de distance à chaque fois.

C’est vrai pour le fer 9, mais c’est aussi vrai pour les autres clubs du sac.

Je vous invite à utiliser un télémètre ou une application sur téléphone comme par exemple Fungolf, qui est mon application préférée, tout simplement parce qu’elle donne les distances à l’entrée et à la sortie du green.

Il me semble que l’application coûte de mémoire une trentaine d’euros et permet d’accéder à 30 000 parcours de golf dans le monde.

Pour moi, les deux distances qui sont indispensables pour bien jouer au golf sont : distance au début du green, et distance à la fin du green !

Ces deux distances me sont indispensables pour jouer sur le parcours.

Connaître ses distances

Quand j’étais plus jeune, nous n’avions pas tous ces outils ! On était obligé de « marcher le parcours » pour compter en nombre de pas.

Tous les pros sur le tour ont un carnet de parcours en permanence dans les mains. Que croyez-vous que l’on regarde autant ?

On regarde les distances au début du green, et on mesure la profondeur du green.

Sur les tournois, les organisateurs nous donnaient des « pin sheet », petites feuilles contenant les positions des drapeaux pour chaque journée.

carnet de parcours avec indication des pentes

Avec le carnet de parcours et la « pin sheet », je connaissais toujours pile poil mes distances.

Je vous pose la question : Combien de fois vous avez eu à jouer un drapeau en fond de green, et vous avez finalement envoyé votre balle 10 ou 15 mètres trop court ?

A plus de 10 mètres du drapeau, pour un handicap 15 ou plus, et c’est une grande chance de faire 3 putts !

Vous avez eu peur de dépasser le green ?

Je vous recommande d’étalonner vos clubs pour connaitre exactement la distance de chaque coup.

J’insiste sur un point qui me paraît très important et qui pourtant fait souvent débat ! On ne prend pas un coup moyen quand on étalonne ses clubs ! On prend un bon coup !

On ne fait pas un plan de jeu pour faire des coups moyens ! On fait toujours un plan de jeu pour jouer un bon coup.

Dans le cas contraire, si vous faites votre plan de jeu à partir de votre moyenne, et une fois sur le parcours, vous tapez un bon coup… vous dépassez le green !

Choisissez les bons coups, et entraînez-vous pour être plus régulier.

Bien entendu, il faut étalonner ses clubs à plat et sans le vent.

En connaissant parfaitement vos distances, vous ne serez pas tenté de taper trop fort ou de retenir vos coups.

En connaissant parfaitement vos distances, vous ne serez pas tenté de taper trop fort ou de retenir vos coups.

Prenons l’exemple d’un green qui fait 30 mètres de profondeur alors que je me trouve à 100 mètres du début du green. Admettons que le drapeau est à plus 24 mètres du début du green.

Dans tous les cas, je ne choisis jamais un club qui peut me faire parcourir plus que 125 mètres !

De cette façon, je vais taper mon coup pour faire la distance sans jamais avoir peur de dépasser le green.

Pourquoi je considère que la distance est plus importante que la direction !

Il faut savoir qu’un green standard fait environ 30 mètres de large en moyenne.

Autour du green, vous avez généralement une bande de fairway qui fait environ 3 mètres, soit pour un green qui serait aussi profond que large (un green rond), un écartement maximum de 36 mètres (30m +3m devant+3 m derrière ou 30 m + 3m à gauche + 3m à droite).

Si vous visez à chaque fois le centre du green, un handicap 15 ou moins ne doit pas être à plus de 18 mètres à droite ou 18 mètres à gauche !

Cela peut arriver… mais c’est rare.

Autour du green, vous avez généralement une bande de fairway qui fait environ 3 mètres

Si vous visez le centre du green… si vous avez sélectionné le bon club pour faire la distance, vous pouvez faire votre geste sans avoir peur de survoler le green.

Vous pouvez être 10 mètres à droite, ou 10 mètres à gauche ! Cependant, vous serez à hauteur du drapeau, et dans cette position, vous avez vraiment moins de chances de faire 3 putts.

Combien de fois vous retrouvez-vous 20 mètres trop court du drapeau ? 20 mètres, et c’est 3 putts !

C’est pourquoi je considère qu’à 15 d’index ou moins, contrôler la distance est encore plus important que le fait de contrôler la direction.

Une erreur de distance trop courte ou trop longue est trop pénalisante par rapport à une trajectoire moins bien contrôlée.

Vous remarquerez peut-être à la fin d’une de vos parties que vous avez en fait perdu plus de points pour des coups qui ne sont pas à la distance, par rapport à des coups qui sont trop à droite ou trop à gauche.

Pour vous livrer une petite anecdote, un jour, j’ai enlevé tous les drapeaux sur le parcours, et invité mon équipe à jouer les 18 trous en ne visant que le centre des greens.

Sans mentir, ils ont tous joué 2 à 3 coups de moins que leur score habituel.

Pourquoi ?

En partant du principe qu’un green fait plus ou moins 30 mètres de diamètre. Les drapeaux peuvent être devant, derrière, à droite ou à gauche, mais ils ne sont jamais à une extrémité, soit à 10 centimètres d’un bord.

Quand vous tapez une balle au centre du green, vous ne devez jamais avoir un putt de plus de 15 mètres !

Je vous invite à relire l’article sur la technique de Jack Nicklaus pour prendre plus de green en régulation.

Jack était très bon dans ce domaine, tout simplement parce qu’il découpait toujours le green en trois tiers de part égale (gauche, centre, droite).

Jack était très bon dans ce domaine, tout simplement parce qu’il découpait toujours le green en trois tiers de part égale (gauche, centre, droite).

Il visait toujours la portion du centre, et changeait l’orientation de sa face vers la gauche ou vers la droite selon la position du drapeau… mais jamais son intention de jouer le centre du green.

Si son effet réussissait, sa balle partait vers le centre du green et terminait sa course à gauche ou à droite selon son souhait.

Si son effet ne réussissait pas, sa balle terminait au moins sa course au centre du green.

De cette façon, il ne prenait pas le risque de manquer à gauche ou à droite, mais plutôt au centre.

Quand vous serez moins de 5 d’index ou professionnel, nous pourrons parler de la plus grande importance de la direction par rapport à la distance.

Au niveau professionnel, sur un coup à 100/110 mètres, le pro ne doit pas être à plus de 5 mètres de sa cible.

Si vous avez suivi dimanche le dernier tour du AT&T Byron Nelson disputé sur le parcours du TPC Four Seasons, et finalement remporté par Billy Horschel, peut-être aurez-vous remarqué que sur le 18, un green qui jouxte un plan d’eau sur sa gauche depuis le fairway, les pros ont systématiquement visé le centre du green, alors que le drapeau était justement côté gauche !

Soit 8 à 10 mètres du bord du green ! Je peux vous garantir qu’ils n’ont pas manqué de précision ! Ils visaient précisément le centre du green, pour ne surtout pas prendre le risque d’un coup dans l’eau ou d’une balle qui tombe sur le green mais redescend dans le plan d’eau !

Certains ont eu le bonheur de voir leurs balles revenir jusqu’au trou comme par exemple James Hahn.

L’anecdote avec mon ami Johnny Miller

Johnny Miller était connu pour étalonner ses clubs à plus ou moins un demi mètre !

Johnny Miller pendant The Open 1984

Un jour, sur un tournoi, son cadet lui donne la distance du green à partir de la bouche d’arrosage (108 mètres). Il demande alors à son cadet : « Est-ce que c’est la distance près du green ou loin du green ? » Colin Montgomerie qui était dans la même partie et entendu la conversation a failli en tomber à la renverse de rire !

Le pire, c’est que Johnny était sérieux ! Ce n’était pas une blague !

A l’occasion du pro-am que nous avons fait à la Tour de Salvagny, j’ai eu l’occasion de jouer quatre jours avec lui. Je n’avais jamais vu quelqu’un démontrer un tel contrôle des trajectoires et des distances !

On a vécu longtemps sans GPS et sans télémètres. A cette époque, on mesurait avec nos pas. Pendant longtemps, je n’ai connu mes distances qu’à travers mes pas !

Aujourd’hui, sur les parcours, vous avez les distances à 135 mètres, et même à 50, 100 ou 200 mètres.

En résumé, si vous connaissez vos distances avec chaque club de votre sac. Si vous connaissez votre distance par rapport au green. Si vous connaissez la distance du drapeau par rapport au début et au fond du green. Vous n’avez plus d’excuse pour ne pas être au moins à hauteur du drapeau.

A partir de là, plus vous prendrez de leçon avec votre pro pour contrôler la direction de vos coups, et plus vous allez taper droit ! Okay !

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.