Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Secrets de Richard: Réussir une longue sortie de bunker à 20 ou 30 mètres

Secrets de Richard: Réussir une longue sortie de bunker à 20 ou 30 mètres

Dans la foulée de sa démonstration des sorties de bunkers, notre consultant Richard Hurvitz n’a pas ménagé ses efforts, et s’est montré particulièrement prolixe en bons conseils. Nous parlant de sorties difficiles, il évoque ci-après le coup probablement le plus compliqué dans le jeu de golf : la longue sortie de bunker.

Découvrez nos formules d'abonnements

Si vous avez manqué le début…

Après avoir évoqué dans les articles précédents la sortie de bunker selon sa méthode adaptée pour les amateurs, et notamment la majorité qui ne peut pas passer des heures par semaines à s’entraîner, sa petite astuce pour une montée plus verticale, et éviter quelques déconvenues notamment sous pression, Richard a voulu nous présenter une forte originalité de sa part quand il a une longue sortie de bunker à produire.

Dans ce cas, il y a au moins deux défis à relever.

D’une part, il faut toujours sortir la balle du sable, et même passer une lèvre plus ou moins haute, et d’autre part, il faut aussi parcourir une longue distance et faire rouler la balle.

Soit une projection de la balle vers le haut, puis une balle relativement tendue pour qu’elle finisse sa course en roulant.

C’est là où le caractère malicieux de Richard intervient. Il détourne un coup de golf particulier pour en faire une arme secrète dans ce cas bien précis.

Comment transformer une faute technique en solution parfaitement adaptée ?

Alors que précédemment, il avait argumenté sur la rotation du corps sur la gauche pour créer l’énergie suffisante à la sortie de bunker, cette fois, il ajoute sa patte spéciale dans le fait de tout simplement faire une gratte !

Sur le fairway, la gratte est comme le coup topé, une des erreurs que vous voulez absolument éviter sous peine de perdre un coup.

Ici, au contraire, le pro veut vous encourager à en tirer partie.

Normalement, le principe simple d’une sortie de bunker consiste à garder les poignets solides et surtout armés pendant tout le downswing.

Comprenez que vous ne jouez pas avec les poignets mais seulement avec votre corps pour faire jaillir la balle.

Dans le cas de longue sortie de bunker, Richard créé les conditions de ce qu’il appelle une gratte, en ajoutant à sa rotation du corps vers la gauche, un mouvement libéré des poignets, ce qui en plus de faire exploser la balle depuis sa position dans le sable, va allonger son chemin, et la faire rouler ensuite.

En gros, Richard assume faire exprès une gratte pour allonger son coup. Pour cela, il laisse les poignets agir dans la zone d’impact, ce qu’il ne faut pas faire dans le cas de figure d’une sortie de bunker plus classique, où surtout vous avez besoin de contrôler la longueur de votre coup.

Petite astuce en plus, le pro admet utiliser plus volontiers son sandwedge 52 pour ce type de coup, et justement parce qu’il lui permet de « gratter » encore un peu plus du fait qu’il présente moins de bounce que les autres wedges, et notamment le 56 ou le 60.

Concernant le coup, il n’y a rien d’autre à modifier. Par exemple, le pro admet taper la balle au même endroit que pour une sortie de bunker classique. Toujours dans son objectif de produire un geste simple, il ne change aucun autre paramètre, sauf à passer les mains…


Conclusion

Avec ces trois articles, désormais vous connaissez la plupart des secrets de Richard Hurvitz pour sortir d’un bunker, et dans la plupart des situations.

Retenez que le sable est plus fort que vous.

N’ouvrez pas trop votre stance, placez la balle au milieu des pieds comme pour un coup classique, et surtout tournez franchement à gauche.

Pour un coup plus vertical et une montée plus directe, ne placez pas votre club derrière la balle, mais franchement au-dessus (ainsi, vous ne toucherez pas le sable à la montée), soyez vigilant sur le choix du bounce de votre wedge, et si vous avez plus ou moins de distance à parcourir, soit vous gérez simplement l’amplitude du geste, soit vous pouvez vous appuyer sur cette stratégie de la gratte pour faire rouler davantage votre balle.

Bon golf,

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.