Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Mieux jouer au golf - Nos conseils techniques

Qu’est-ce que le smash factor ?

Qu’est-ce que le smash factor ? Nicolas Colsaerts, un bon exemple !

Sur JeudeGolf.org, on vous parle souvent et beaucoup de smash factor au sujet d’un swing de golf ou d’un test de matériel. C’est tout simplement l’un des meilleurs indicateurs pour la qualité d’un coup de golf. Il s’agit du ratio entre la vitesse de swing générée par le corps à l’aide du club (grip, manche, tête) et la vitesse de balle générée à l’impact de la balle avec la face du club. Mais si c’est l’élément le plus déterminant, comment l’augmenter pour gagner en consistance, et en distance ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Définition du smash factor pour un swing de golf

Beaucoup de choses sont souvent écrites à propos du smash factor.

Par exemple, le smash factor de Bubba Watson serait de 1.52, tandis que celui de Tiger Woods ne serait que de 1.48 tandis que celui de Monsieur Tout le Monde serait de seulement 1.20, et c’est ce qui expliquerait les écarts de distances entre chaque joueur.

C’est totalement faux !

Pour nos tests, nous avons recours à des launch monitor depuis 2012, et tous les jours, la question du smash factor est au coeur de nos investigations.

Le smash factor ne peut pas être isolé comme une donnée unique du swing. C’est un ratio de qualité sur le swing, et l’utilisation du club.

Pour être plus précis, ce rapport de vitesse comparée se comprend de la manière suivante : Un ratio de 1.50, soit l’idéal à rechercher au driver signifie pour une vitesse de swing de 100 mph, vous avez envoyé la balle à 150 mph !

Le smash factor se vérifie sur tous les coups de golf, et avec tous les clubs. Seulement, le rapport idéal décroit à mesure que vous augmentez le loft.

Quand la face du club s’ouvre, la balle a plus naturellement tendance à glisser sur la face plutôt que d’être compressée.

Ainsi, avec un driver, vous pouvez espérer un smash factor de 1.50 alors qu’avec un pitch tapé en plein coup, ce ratio tombe à 1.23 en moyenne chez les pros !

Nous vous invitons à relire le sujet Distance avec tous les clubs du sac : différences entre pro et amateur pour constater les ratios pour chaque club.

Si pour les bois, les ratios sont très proches (entre 1.48 et 1.45), pour les fers, nous avons constaté une dégressivité de près de 0.02 points d’un loft au suivant, soit de 1.45 à 1.28 entre un fer 3 et un fer 9.

De même que la vitesse de swing diminue à mesure que vous prenez un club plus ouvert (la longueur des manches diminuant), le smash factor diminue parce que la face s’ouvre, et la balle est moins compressée.

Le Smash factor n’est donc pas un élément discriminant suffisant entre un pro et un amateur, au sens où les écarts seraient immenses entre les deux types de joueurs.

Les principes sont les mêmes, sauf que l’amateur est moins régulier dans ses coups, et moins habiles pour compresser la balle.

Expérience du smash factor

Au cours de nos longues séances de tests, nous avons acquis une solide expérience des essais au trackman, et premier constat, Monsieur Tout Le Monde peut très bien driver à 1.42 au driver !

Et Monsieur Tout le Monde, c’est en l’occurrence un golfeur de 65 ans avec une vitesse de swing de seulement 74 mph quand les pros cités plus haut peuvent produire le double, à savoir entre 118 et 123 mph !

De plus, sur un swing donné, vous pouvez tout à fait taper à 1.49 sans être un golfeur professionnel.

Ce qui fait la distance, et la différence entre les pros et Monsieur Tout le Monde, c’est d’abord la vitesse de swing, et la capacité physique avant la qualité d’utilisation de cette ressource pour centrer la balle dans la face.

Le smash factor peut se résumer à un facteur : la qualité de centrage de la balle dans la face !

Lors d’un autre article consacré à la comparaison entre un bois persimmon et un bois moderne, nous avions pu constater que le smash factor du vieux produit était de seulement 1.36 contre 1.45 pour un bois moderne pourtant swingué à la même vitesse, avec pour conséquence, un écart de 20 mètres.

Finalement, depuis des décennies, un club de golf reste un club de golf. Une tête, un manche, et un grip ! La forme n’a pas beaucoup varié !

Qu’est-ce qui fait réellement la différence ? La réponse, c’est principalement le volume et la qualité de flexion de la face !

En résumé, le smash factor est l’indicateur de l’optimisation maximum entre un golfeur et son club pour produire un coup de golf.

C’est l’indicateur du « comment il compresse au mieux sa balle dans la face du club ».

Et plus cette compression se rapproche du sweet spot du club (point idéal de frappe), et plus ce smash factor sera élevé, ce qui veut dire, que la balle partira au plus proche de sa vitesse maximum pour une vitesse de swing donnée.

En substance, pour augmenter votre distance, vous pouvez augmenter votre vitesse de swing ou au contraire, cherchez à augmenter votre capacité à prendre la balle au centre de la face, soit au niveau horizontal, soit au niveau vertical.

Une balle prise proche du talon sera moins performante qu’une balle prise au centre, et de même, qu’une balle prise au-dessus du centre ou en-dessous du centre de la face sera moins performante.

Croyez-vous vraiment que Tiger Woods centre moins bien sa balle que Bubba Watson ?

Ce qui différencie les deux golfeurs, et qui fait que Watson est légèrement plus long, c’est sa vitesse de swing !

Sa vitesse de swing au drive est de l’ordre de 121 mph en 2016, alors que pour Tiger Woods, la dernière mesure moyenne fait état d’une vitesse de 118 mph.

Pourquoi il est important d’augmenter son smash factor ?

Tout simplement, parce que cette « note » donne la réalité de ce qu’est votre swing de golf à un instant T, et qu’elle peut servir de repère.

Surtout, un meilleur smash factor indique que vous êtes sur la voie d’un réel progrès technique avec un bénéfice quantifiable pour votre jeu de manière très concret : la distance.

C’est le juge de paix du golfeur !

Même si vous avez 65 ans et que votre vitesse de swing est limitée à seulement 75 mph au drive quand la moyenne des amateurs est à 93 mph, vous pouvez espérer gagner la bagatelle de 25 mètres entre un coup parfaitement centré dans la face, et un coup décentré.

Dans le cadre de nos tests, nous faisons appel à ce profil de golfeur.

Ils peuvent constater - avec stupéfaction d’un driver à un autre - des résultats très différents alors qu’ils n’ont pas la sensation de changer de swing.

C’est là où le matériel joue un rôle dans l’optimisation du potentiel ! L’optimisation et pas la transformation !

Ce qui génère un bon smash factor, c’est d’abord le joueur avant le club.

Pour un golfeur senior, si sa qualité intrinsèque est de produire en moyenne un smash de 1.42, le club de golf joue pour une plage de variations entre 1.36 à 1.46 autour de cette valeur.

En synthèse, le matériel ne pèse que pour plus ou moins 0.06 points de smash, et plus ou moins 25 mètres sur une moyenne de 156 mètres au drive (plage entre 146 et 171 mètres).

Bien entendu, dans ce cas, vous auriez plutôt envie de porter vos balles à 171 mètres au lieu de seulement 146 mètres.

Et souvent, la solution de facilité que nous faisons tous, consiste à changer de club plutôt qu’à changer de swing.

Pour être complet sur ce dossier, nous avons demandé à Michel Delbos, consultant et fondateur de la Golf Training School du club du Beaujolais de détailler comment améliorer le smash factor.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.