Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Mieux jouer au golf - Nos conseils techniques

Astuce pour des drives plus longs et plus droits

Astuce pour des drives plus longs et plus droits

Pour ponctuer notre série de conseils estivaux pour votre swing de golf, nous nous sommes tournés vers le coach Michel Delbos, pour lui demander un conseil facile à mettre en œuvre pour améliorer distance et trajectoire au drive, sans passer par de longues heures d’entraînements ou de modifications techniques complexes.

Découvrez nos formules d'abonnements

C’est la fin de l’été. Vous avez envie de vous faire plaisir et de taper dans cette petite balle blanche de toutes vos forces.

Bien que je sois le défenseur d’une technique pointue concernant le swing de golf, et mettant en action une parfaite coordination ou dissociation segmentaire, j’ai accepté de me prêter au jeu de ne vous donner qu’une ou deux clés techniques pour tâcher d’améliorer la longueur et la trajectoire de vos drives.

Disons que je vais vous inciter à vous focaliser sur un point précis à défaut d’être à côté de vous pour intervenir directement sur votre swing.

Pour rappel, j’organise plusieurs stages dans l’année, notamment à l’Etranger, et particulièrement en Espagne où vous pourrez profiter de conseils plus personnalisés.

Pour faire court et simple, admettons que vous êtes relativement droit au drive, mais que vous souffrez d’un manque de distance, ce qui vous met rapidement sous pression une fois sur le parcours, et au moment d’approcher les greens.

Effectivement, se laisser 190 mètres ou 130 mètres sur un deuxième coup, ce n’est pas du tout la même partie de golf !

A mon sens, une clé facile à comprendre et à mettre en œuvre concerne une grande amplitude de rotation au niveau des épaules !

C’est même la clé pour les longs-drivers !

Ceci dit, si vous n’avez aucune résistance entre la partie hausse, et la partie basse de votre corps au moment du backswing, vous allez néanmoins avoir du mal à générer la distance dont vous rêvez, et ce malgré le mouvement de vos épaules.

Plutôt que de vous demander de combien vous devriez tourner vos épaules ou vos hanches au backswing, je vous recommanderai de simplement tourner vos épaules jusqu’à ce que votre dos pointe en direction de la cible !

Ce faisant, vous devez conjointement sentir que vous êtes en train de pousser sur votre jambe droite (pour un droitier) dans le sol.

Dos à la cible, et poussée vers le sol avec la jambe droite au backswing

C’est la deuxième clé à combiner impérativement avec une plus grande rotation des épaules.

Cela doit engendrer le fait de fléchir le genou droit, et par conséquence, cela doit aussi limiter la rotation des hanches.

Je sais bien que dans ce sujet, on m’a demandé de limiter mon conseil à une astuce. Mais je vous invite à relire ce que j’ai déjà écrit concernant la création du X factor.

Le fait d’augmenter la rotation du haut du corps couplé à la restriction de la rotation des hanches chez des personnes qui ne mettraient aucunement en place un gainage ou contrôle de la dissociation segmentaire, va tout simplement créer de la résistance !

Cette résistance est ce qui matérialise le fait de sauvegarder de l’énergie. Energie dont vous avez besoin pour relâcher la tête de club le plus rapidement possible dans la zone d’impact.

Une plus grande vitesse de swing liée à ce mécanisme de mise en tension d’un élastique vous aidera à donner plus de vitesse à la balle.

Inversement, quand vous démarrez le downswing, retenez l’énergie que vous avez emmagasiné comme dans une bobine le plus que vous pourrez pendant que vous détendrez vos jambes et vos hanches vers la gauche.

Si vous comprenez ce principe d’élastique qui se tend et se détend, vous allez augmenter vos distances au drive.

Si vous comprenez ce principe d’élastique qui se tend et se détend, vous allez augmenter vos distances au drive.

Je résume ! Plantez votre jambe droite fermement dans le sol. Pour créer une forte résistance, tournez simplement votre dos jusqu’à ce qu’il soit dans la direction de votre cible.

A ce stade, votre partie supérieure du corps ainsi que votre partie inférieure sera parfaitement chargée ou tendue comme un élastique, prête à être relâchée entièrement dans la balle.

J’espère que cette astuce vous apportera du plaisir dans votre jeu. Je ferai simplement une dernière recommandation en particulier pour les personnes qui sont sédentaires, souvent assises ou qui ne pratiquent pas régulièrement de l’exercice physique.

Le fait de chercher une grande rotation des épaules, de placer le dos face à la cible va vous faire travailler « physiquement ». Soyez vigilant sur le fait d’être parfaitement échauffé, et de produire des swings progressifs sous peine de vous faire mal au dos.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.