Posté par le dans Mieux jouer au golf - Nos conseils techniques

Comment baisser rapidement son index sans changer de swing?

Comme de nombreux joueurs amateurs, je cherche à améliorer mon niveau de jeu...J’essaye de réaliser le score le plus bas possible lors de mes parties de golf. Mais quel secteur de jeu améliorer en priorité ? Au-delà de ma technique, est-ce que ma stratégie pour aborder un parcours est la bonne? Je partage ci-après, avec vous, le résultat de mes recherche, et à travers les statistiques du tour professionnel que j'utilise en comparaison.

Découvrez nos formules d'abonnements 

Shotscope est un fabricant de montres dédiées au golf, à la fois GPS, pour vous donner différentes informations de distances sur le parcours, mais également outil de collecte de données via des capteurs connectés à vos clubs, pour vous aider à améliorer votre jeu, en vous aidant, à mieux le comprendre : Distances par clubs, dispersion de vos coups, statistiques sur vos approches etc…

En début d’année, Shotscope a lancé une nouvelle fonction d’analyse de la performance des golfeurs utilisant son produit, en intégrant le calcul du Strokes Gained.

La mise en place de ce nouvel indicateur est prévu en trois phases, pour amener toujours plus de détails aux utilisateurs.

La première étape déployée fin janvier vous permet ainsi de comparer votre jeu sur les quatre grands secteurs du jeu, avec celui d’un joueur “moyen” sur le PGA Tour.

Ainsi vous pouvez connaître le nombre de coups que vous perdez contre un joueur professionnel :

Soit depuis le tee de vos départs sur les par 4 et par 5,

Soit lors de vos attaques de green...C’est à dire tous les coups non tapés depuis le tee de départ sur les par 4 et 5, ainsi que vos tee shot sur les par 3,

Soit lors de vos approches, c’est à dire tous les coups à une distance de 30 mètres, et moins du bord du green,

Soit lors de la réalisation de vos putt sur le green.

La première version de cette partie du "dashboard" ou tableau de bord ne permet pas de comparer son jeu à différents niveaux de handicap.

Et pourtant, je pouvais être curieux de savoir quel était le "dashboard" ou résumé des performances des autres joueurs, sachant que plusieurs golfeurs ont déjà partagé l’état de leur tableau de bord sur le groupe Facebook dédié aux utilisateurs du produit.

Un point est nettement ressorti de ce comparatif : Le secteur de jeu provoquant le plus de différence entre les joueurs de différents niveaux est celui des attaques de green.

A titre d’exemple, ci-dessous mon propre tableau illustré à gauche, et le tableau d'un autre utilisateur amateur à droite. 

Le tableau explique la répartition des coups perdus par rapport à la moyenne d'un joueur professionnel, et selon les compartiments.

J’ai un handicap de 12,1. Par conséquent, le tableau explique que je vais jouer 17,2 coups de plus qu’un joueur du PGA Tour sur un même parcours.

Sur la partie de droite, le tableau d’un autre joueur utilisateur du même produit, Magnus G ayant un handicap de 2,5 qui lui joue 9,77 coups de plus, soit pratiquement deux fois moins de coups que mon cas personnel.

L’écart entre mon jeu et celui de Magnus est de 7,43 coups en Strokes Gained, contre un écart de 9,6 sur nos index.

Cette différence s’explique par le fait que l’index se calcule sur la moyenne des 8 meilleures parties (parmi les 20 dernières) quand le Stroke Gained s’établit lui sur l’ensemble des parties.

Ainsi Magnus a mieux scoré que moi sur ses 8 meilleures parties.

Quand on regarde en détail la différence entre nos deux tableaux, nous avons:

 

On peut voir que si je putte un tout petit mieux que Magnus, je perds 5,22 coups sur mes attaques de green, et 2,11 sur mon petit jeu.

Curieux de mieux comprendre cet écart, je me suis penché sur le détail de la table de Strokes Gained, afin d’essayer de déterminer les critères de performance à envisager pour m’améliorer, et espérer devenir “single”, le fameux joueur à 1 chiffre.

Le fonctionnement du Strokes Gained a été établi par le professeur Mark Broadie de l’université de Columbia en 2011, le principe est de définir pour toute distance au drapeau si le coup que vous avez réalisé a été meilleur ou moins bon que la moyenne des joueurs du tour.

Initialement établi pour le putting, le principe a très vite été élargi à toutes les situations du parcours.

Pour être meilleur que la moyenne du tour, le joueur doit avoir amené sa balle à un point permettant statistiquement de rentrer plus rapidement sa balle dans le trou.

Ainsi, une balle atterrissant dans le rough à 55 mètres du drapeau laissera en moyenne 2,91 coups à jouer à un joueur du tour, soit autant que s’il jouait un coup à 128 mètres du trou, mais depuis le fairway!

A quelle distance pouvez-vous envisager de faire le par?

La première question que je me suis posée était de savoir à quelle distance un joueur moyen du tour pouvait espérer jouer le par, ou mieux, et depuis les différentes situations à jouer.

Ainsi, depuis le tee de départ, un joueur du tour peut envisager sereinement le par ou mieux s'il se trouve à :

145 mètres sur un par 3 (2,99 coups)

365 mètres sur un par 4 (3,99 coups)

Au-delà de ces distances, le risque de faire un bogey augmente significativement… autant dire que pour un amateur ce risque augmente encore plus...

Pour autant, sur un par 5 de 548 mètres, un joueur du tour peut toujours envisager de faire un birdie (4,82 coups).

Pour un joueur du circuit professionnel, faire un par sur un par 5 est en fait et alors une mauvaise nouvelle…

Si à l’issu de son coup de départ, le joueur est sur le fairway, il doit se trouver à moins de 150 mètres pour continuer à raisonnablement envisager de faire un par ou mieux sur un par 4, et à moins de 350 mètres sur un par 5.

A ces mêmes distances, mais depuis le rough, le joueur aura du mal à éviter un bogey.

Pour autant à ces distances, mais dans une situation très défavorable imposant un coup de recentrage, le bogey est toujours à envisager.

Au putting, à moins de 10 mètres, le joueur du tour envisage de faire 2 putt ou moins.

Il joue pour rentrer sa balle, au-delà de cette distance son premier putt aura d’abord pour but de se rapprocher au plus près du trou, pour espérer faire maximum deux putt (ce qu’il réussira 80% du temps).

Que retenir de ces premiers éléments?

Au moment de choisir votre club, gardez en tête que si le trou mesure plus de 145 mètres pour un par 3 vous avez plus de chances de faire un bogey qu’un par.

Par conséquent, soyez indulgent avec votre résultat...

De même, un par 4 de plus de 365 mètres doit peut-être vous inviter à changer de stratégie, et à penser comment construire votre bogey et non votre par.

Une attaque de green depuis le fairway à plus de 145 mètres? 

Ne faudrait-il pas jouer un lay-up ? (viser un coup plus court mais permettant d'assurer le résultat)

L’importance du lie:

Ces premières données sont encore plus renforcées quand on les regarde depuis l’angle du lie, rough ou fairway, votre ambition ne peut être la même…

Pour pleinement envisager le par depuis le rough, le joueur devra se trouver à moins de 90 mètres.

Typiquement l’option envisagée par Dechambeau dans son approche du jeu…

Pour la grande majorité des joueurs, la meilleure façon de réussir un par est d’abord de toucher le green.

Si pour toucher le green, être prêt du trou est aussi un préambule important, le lie que vous aurez à jouer revêt une importance encore plus grande.

En moyenne, les joueurs du tour atteignent les greens 75% du temps, quand ils sont à 137 mètres depuis le fairway… mais ils doivent être à 43 mètres, quand ils sont dans le rough, pour obtenir le même résultat!

A 182 mètres depuis le fairway, ils ne touchent déjà plus que 50% des greens, et à 135 mètres depuis le rough.

Et plus ils s’éloignent et plus cela devient compliqué… plus que 25% de greens touchés depuis le fairway à 220 mètres, 185 mètres depuis le rough…

A 185 mètres en moyenne, depuis le fairway, les joueurs du tour jouent un fer 5, quand de nombreux amateurs jouent un hybride ou un bois, des clubs avec lesquels, ils sont souvent moins précis, car déjà bien plus long au niveau du shaft.

Mais qui n’a pas déjà visé le green à cette distance, convaincu que cela va marcher… ?

Le fait de rater n’est en soit pas la partie la plus problématique de l’opération.

La question qu’il faut surtout réussir à se poser sera le lie sur lequel la balle va atterrir, si le coup n’est pas réussi?

La ligne de jeu séparant votre balle et votre cible doit être analysée pour déterminer le risque d'arriver sur un mauvais lie, surtout si votre coup n'est pas réussi.

En effet, votre capacité à faire approche-putt sera très différente si vous réalisez votre coup suivant depuis un rough ou le fairway… 

A 75 mètres, le joueur moyen du circuit pro a 33% de chances de réussir son approche-putt, quand il lui faudra être 35 mètres plus court, pour le même résultat depuis le rough.

Mais à 35 mètres depuis le fairway, c’est désormais 50% de chance de faire approche-putt !

Faire un lay-up pour viser une position préférentielle peut souvent être perçu comme un manque de confiance sur ses propres capacités…

Après tout, on l’a déjà réussi ce coup… mais sur 10 essais, quel était le résultat ?

Le golf est souvent décrit comme un jeu où c’est celui qui fait le moins d’erreur qui gagne, une vision pessimiste qui colle mal à l’ambition du golfeur amateur.

Je trouve qu’il serait préférable de considérer cette perspective, en disant que celui qui gagne, c’est lui qui réussi à garder le plus souvent sa balle sur le fairway.

Ne pas avoir peur de faire une erreur, mais avoir envie de rester sur le fairway...

Pia Nilsson et Lynn Marriott, les coach de la gagnante du dernier ANA Inspiration, le master féminin, ont écrit un ouvrage nommé “Chaque coup doit avoir un objectif”.

A la lecture des statistiques du tour, j’aurais envie de répondre, chaque coup doit avoir pour objectif d’atterrir sur le fairway.

Avant de découvrir toutes ces données, ma question était de savoir comment améliorer ma statistique d’attaque de green pour devenir single. Désormais, je vais essayer de jouer mes parcours avec les principes suivants:

Donner plus d’importance au risque d’avoir un mauvais lie, quitte à perdre en distance toujours optimiser l’atteinte du fairway.

Depuis le fairway:

Soit attaquer tous les greens à 145 mètres,

Soit au-delà des 145 mètres, sur les parcours avec des rough difficiles ou des greens bien défendus, toujours jouer un lay up pour me laisser un coup à moins de 35 mètres, ou toute position approchante me garantissant autant que possible de trouver le fairway.

Si les rough sont brûlés ou/et le trou peu défendu, envisager d’attaquer le green mais jamais au-delà des 185 mètres.

Depuis le rough:

Systématiquement jouer un lay up à plus de 50 mètres, et pour viser une position sur le fairway à moins de 35 mètres, si je suis près du trou...à moins de 145 mètres, ou si je suis loin du trou, et en jouant une ligne me garantissant de ne pas retomber dans un mauvais lie.

Je reste convaincu que l’écart de qualité de coups entre les pros et les amateurs, s'il est grand quand la balle est sur le fairway, il l'est encore plus depuis le rough, et rien de pire que de sortir du rough pour atterrir dans le rough...

Cette approche m’ouvre également une perspective pour mes prochains entraînements: Travailler plus souvent mes fers me permettant de réaliser des distances entre 130 et 150 mètres, travailler plus souvent mes approches entre 20 et 40 mètres.

Curieux de voir comment mes scores vont évoluer et mes statistiques avec...

Restez informé

Recevez notre newsletter

(Note moyenne de 4.8 sur 6 votes)

Commentaires   

admin
0 #3 distance femmeadmin 16-04-2021 16:18
Bonjour Madame, merci de vos commentaires, et nous partageons votre point de vue. C'est pourquoi et suite à votre précédent message, nous avons organisé des sessions de collectes d'informations de distances auprès de golfeuses en mars. A ce titre, l'information des distances des golfeuses à un niveau amateur n'existant nulle part, nous avons invité des golfeuses à venir faire un étalonnage au studio JeudeGolf. Cependant, depuis les nouvelles annonces du gouvernement, nos rendez-vous sont suspendus. Dès que nous aurons collecté assez de données sur les distances réelles produites par les femmes, nos journalistes pourront agrémenter les articles de données sûres et pertinentes concernant les golfeuses. A ce jour, les seules données exploitables concernant les femmes font références aux joueuses du LPGA Tour.
edepaire@gmail.com
0 #2 Traduction pour les femmes !edepaire@gmail.com 16-04-2021 12:16
Article intéressant mais les distances sont pour les hommes. Pourriez-vous faire une conversion pour vos lectrices.
Merci
edepaire@gmail.com
0 #1 Traduction pour les femmes !edepaire@gmail.com 16-04-2021 12:13
Cet article est très intéressant mais c’est bien dommage que vous ne pensiez pas à convertir les distances pour vos lectrices !
Elles sont peut-être peu nombreuses mais c’est peut-être la cause ?

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.