Posté par le dans Mieux jouer au golf - Nos conseils techniques

Chipping : Une même exigence de qualité, deux solutions par Fabrice Tarnaud

Nous avons rencontré Fabrice Tarnaud au Golf de Barbaroux dans le Sud de la France, et à la fin de l'hiver. Ce fut l’occasion de découvrir sa vision du jeu de golf, mais également de parler d’enseignement. Pour les lecteurs de JeudeGolf, l'ancien joueur professionnel sur le tour Européen donne deux conseils pour améliorer votre chipping (Les approches autour du green) un secteur du jeu qu'il considère comme capital, pour baisser son score sur le parcours. Sa première approche se veut plus abordable pour les golfeurs en difficulté dans cette zone du parcours, tandis que la seconde méthode intéressera les joueurs expérimentés à la recherche de progression. Alors Fabrice, comment réaliser une bonne approche autour du green ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Lors de la réalisation de ce type de coups, le chip en bord de green, la première chose à optimiser est souvent d’améliorer le contact de balles pour s'assurer de frapper la balle au milieu de la face du club: le “sweet spot”.

Le plus souvent, chez un amateur, le pro constate deux grandes fautes de contact.

Dans le premier cas de figure, une tête de club qui arrive trop à la verticale et engendre des grattes, c’est à dire un club qui touche le sol devant la balle et qui s’y enfonce.

Deuxième cas de figure, où à l’inverse par peur de gratter le sol, il observe des joueurs qui se relèvent et réalisent un “top”, c’est à dire une balle touchée dans la partie remontante de l’arc de swing, et provoquant une balle qui roule souvent plus loin que désirée.

Si il y a de nombreuses raisons qui peuvent expliquer ce type de mauvais coups, Fabrice Tarnaud note que cela est très souvent lié à l’axe du grip qui bouge trop par rapport à la tête du club.

C'est-à-dire une tendance à vouloir trop garder les mains devant la tête de club à l’impact.

Ce retard trop important de la tête de club va provoquer une gratte, ou pour l’éviter, un corps qui se relève et donc un top.

Pour contourner ces deux risques, Fabrice Tarnaud vous propose deux approches: le “chipping putting” ou pour ceux qui auraient du mal à mettre en place cette technique, une approche avec un point fixe pour laisser travailler le bounce du club située sous la semelle.

Le chipping putting:

Le premier changement par rapport à votre posture habituelle sera de vous rapprocher de la balle, ce faisant le club va se redresser.

Pour éviter une posture trop debout, il s’agira de gripper court votre club.

A expérimenter : Saisir votre club comme vous vous saisiriez de votre putter, pour certains joueurs cela peut donner de très bons résultats.

A l’adresse, les mains vont rester devant le sternum ou légèrement avancées, mais toujours à l’intérieur de la cuisse avant (gauche pour un droitier)

Dernier élément de la posture : Avoir un appui net sur la jambe avant, et le garder tout au long du swing.

Il faut vraiment sentir que l’on écrase le gazon avec la chaussure du pied avant.

Le pro nous invite à la vigilance.

Attention de bien réaliser cette prise d’appui avec le bas du corps, et non avec un haut du corps qui basculerait vers l’avant.

Cela décalerait votre axe de rotation, votre colonne vertébrale, ainsi que la ligne des épaules.

A nouveau, Fabrice Tarnaud souhaite attirer votre attention, et notamment au moment de la prise d'appui.

Lors de votre prise d’appui, les mains ne doivent pas partir vers l’avant, et au contraire, elles doivent rester devant votre buste, qui lui n’aura pas bougé.

A partir de là, il s’agit de réaliser un mouvement similaire à celui que vous exécuteriez pour faire un très grand putt.

C'est-à-dire un mouvement de balancier avec un bas du corps qui va rester très stable.

Éventuellement, vous pouvez libérer le corps dans la zone de traversée, quand la balle a été contactée... vous pouvez laisser le corps suivre la balle, afin de ne pas rester coincé en arrière.

Comme toujours, c’est la face du club qui va lever la balle, aussi selon la trajectoire à réaliser, vous choisirez un club ouvert, tel un sandwedge, pour exécuter une approche levée ou un fer 7 ou 8 pour une approche roulée (pitch and run).

L’avantage de cette technique, avec des mains neutres, et un club dans le prolongement des bras, c’est qu’on évitera la difficulté induite par la précision exigée d'un un geste similaire, mais avec un armement et un désarmement des poignets.

En substance, un coup plus facile car nécessitant moins d'action des poignets.

Fabrice Tarnaud constate que ce type de mouvement va être très efficace pour de très nombreux joueurs, cependant il est forcé de constater que pour certains joueurs - avoir un mouvement de type putting, mais sans un putter dans les mains, provoque un refus par le corps de réaliser le mouvement de balancier nécessaire.

Sans balancier, cette technique ne marche pas…

Pour ces autres joueurs, il vous propose une autre technique plus adaptée.

Le chipping "point fixe":

L’idée est d’imaginer le grip comme un point fixe autour duquel le club va s’articuler pour circuler.

Vous allez déplacer la tête du club avec les poignets, tout en gardant la position de vos mains la plus constante possible.

Il s’agit d’armer, et de désarmer le club autour de ce point fixe.

Le but du jeu est de déplacer la tête du club tout en gardant le haut du grip qui regarde la ceinture.

L’avantage de ce mouvement est qu’il va vous permettre de présenter le bounce du club en premier sur l’herbe, ce faisant vous vous assurez de faire glisser la tête du club sur le sol, au lieu de la planter dans le sol.

Les fondamentaux du swing restent les mêmes.

Soit un appui à gauche, des mains qui restent devant soit (et non en avant), une posture plus érigée, plus proche de la balle.

Ici encore, le but va être de fixer le bas du corps, comme s’il était le socle de votre swing.

Vous réalisez un swing “avec les mains” en faisant glisser le bounce du club sur l’herbe. 

Un dernier conseil du pro, quelque soit la technique choisie, il faut penser “semelle de club et sol” plutôt que “face de club et balle”.

Dans le but de vous apporter un éclairage complet sur les deux méthodes proposées par Fabrice Tarnaud, ce dernier a tenu à vous proposer une version vidéo et complémentaire de cet article.

Retrouvez ci-dessous l'illustration en action de ses deux conseils pour approcher en bord du green, et selon votre aisance ou maîtrise.

Restez informé

Recevez notre newsletter

(Note moyenne de 5 sur 4 votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.