Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Circuits PRO de golf

Race to Dubaï 2015: Le top-5 des meilleurs golfeurs sur le circuit

Race to Dubaï 2015: Le top-5 des meilleurs golfeurs sur le circuit

La saison régulière de l’European Tour est désormais terminée. Alors que les séries finales commencent, quels sont les golfeurs qui finalement auront marqué 2015 ? Nous en avons sélectionné cinq qui méritent d’être mis en lumière par rapport à leurs histoires, et leurs performances. A commencer par l’ancien numéro un amateur, Matthew Fitzpatrick qui a réalisé une première année professionnelle exceptionnel, et s’annonce comme un futur crack au plus haut niveau.

Découvrez nos formules d'abonnements

Matt Fitzpatrick, le rookie qui montre la voie à Romain Langasque !

Le jeune joueur anglais, Matt Fitzpatrick, ancien numéro un amateur, actuellement 12ème au classement de la Race, a effectué une saison phénoménale, et il semble bien placé, face à l’Indien Anirban Lahiri et au Sud-Coréen Byeong-Hun An, pour recevoir la distinction de Sir Henry Cotton Rookie of the Year.

En 2015, Fitzpatrick a réalisé plus de Top-3 qu’aucun autre joueur du Tour, et il se classe actuellement dans le Top-10 à la fois pour la Précision au Drive et les Greens en Régulation.

Pour une première saison complète dans l’élite, Fitzpatrick n’a pas raté ses débuts, ni éprouvé de difficultés à s’acclimater à la vie de professionnel.

Il n’aura pas non plus rechigné à jouer. Avec 28 tournois disputés en 2015, il est un des golfeurs à avoir le plus joué cette année.

Vainqueur du British Masters, il enchaîne les très bons résultats depuis la fin de l’été (3ème en Tchéquie, en Italie, et à Hong-Kong en l’espace de 8 semaines).

Un bel exemple de réussite pour celui qui a renoncé à la vie universitaire américaine pour devenir professionnel plus vite en Europe, et un bel exemple pour le français Romain Langasque qui peut être promis au même avenir, quand ce dernier quittera le monde amateur pour venir jouer avec les pros, sans doute après le Masters et le British 2016

La surprise Andy Sullivan

Depuis qu'il a rejoint l'European Tour en 2012, Andy Sullivan a progressé d'année en année, mais sa saison 2015 a été au-delà même de ses meilleures prévisions.

Après avoir remporté sa première victoire sur l’European Tour pour son deuxième tournoi de l'année en Afrique du Sud, Sullivan l’a emporté deux autres fois, à l'Open de Joburg et au Portugal Masters, son dernier tournoi, où il battu le record du score le plus bas de la saison sur 72 trous (261).

Pour sa première et seule participation à ce tournoi l'an dernier, Andy Sullivan avait déjà réalisé le score le plus bas du week-end (133) pour terminer dans le top 5.

Pour la Race to Dubaï, le joueur de 29 ans a fini 15ème la saison dernière et pointe cette fois au 14ème rang des séries finales.

Le phénomène Kiradech Aphibarnrat

Peu de joueurs ont réussi une saison comme celle de Kiradech Aphibarnrat a en 2015.

En 26 départs cette saison dans le monde entier, il a certes manqué dix cuts.

On pourrait en déduire qu'il a fait une mauvaise saison, mais ce n’est pas le cas.

Dans ses six derniers tournois, Aphibarnrat a fini cinq fois dans le top 6, dont deux victoires.

Devenu le troisième plus jeune golfeur asiatique à cumuler trois victoires sur l’European Tour quand il a remporté le Paul Lawrie Saltire Match Play, le joueur thaïlandais âgé de 26 ans a été performant dans chacun de ses deux dernières apparitions sur l’European Tour, au Alfred Dunhill Links Championship et au British Masters.

Si l’on se fie à sa forme récente, il pourrait être un bon challenger des séries finales, surtout quand il drive comme en Ecosse ! (voir article sur le driver mystère)

Bernd Wiesberger : Les tribulations d’un Autrichien en France

L’autrichien Bernd Wiesberger apparaît à la 7ème place au classement provisoire de la Race.

Troisième meilleur golfeur de la saison pour la moyenne de coups (69,93) derrière Justin Rose, mais devant Rory McIlroy, Wiesberger semble avoir encore franchi un cap en 2015

Auteur de cinq top-5 cette saison, son principal fait d’arme restera indiscutablement sa victoire à Paris, un tournoi qui compte particulièrement au classement européen.

Sur sa partie, lors du dernier tour de l’Alstom Open de France, Wiesberger a fait preuve d’une grande solidité pour contrôler les débats, et dominer des pointures internationales comme Victor Dubuisson ou Martin Kaymer.

Depuis sa belle victoire parisienne, il a réussi à prendre la 4ème place du Dunhill pour ponctuer une saison très régulière.

Il faudra sans doute compter avec lui pour la prochaine Ryder Cup à Hazeltine. Il a un profil très complet…long au drive, précis avec les fers, et finisseur au putting.

Vainqueur du Porsche European Open, Thongchai Jaide

Thongchai Jaidee : la victoire de la sagesse et de la détermination

e, a confirmé qu’il était bien un des meilleurs joueurs asiatiques de l’histoire du tour.

Avec cette victoire, sa septième en carrière sur l’European tour, Jaidee intègre cette année le Top-10 de la Race to Dubaï et se place aux portes du Top-30 au classement de l’Official World Golf Ranking.

C’est aussi la troisième victoire d’un joueur thaïlandais sur le Tour cette saison, illustrant au passage la part de plus en plus importante prise par les golfeurs asiatiques.

« J’aime bien ce parcours. Il n’est pas très long, mais il faut garder la balle en jeu. »

Un bon résumé du jeu de Jaidee qui démontre qu’il n’est pas absolument nécessaire de driver long pour gagner…

Les autres nominés…

Aux cinq golfeurs que nous avons illustré dans cette page, nous aurions pu ajouter le nom de Danny Willett, numéro deux de la Race qui a encore toutes ses chances pour prendre la première place à McIlroy

Mais aussi Byeong Hun AN, vainqueur du prestigieux BMW Championship à Wentworth, sorte de Players Championship de l’European tour.

Le Sud-Coréen figure dans les vingt premiers pour la Distance au Drive, les Greens en Régulation et la Moyenne de Coups, un cocktail intéressant pour bien figurer au plus haut niveau.

Et enfin l’indien Anirban Lahiri qui a réalisé une saison époustouflante en 2015 avec ses deux premières victoires sur le circuit européen dont une à la maison au Hero Indian Open, et une en Malaisie.

A quoi, il faut ajouter une superbe cinquième place en majeur au US PGA Championship et d’autres belles places d’honneurs à Hong-Kong et Crans Montana.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.