Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Tests putters PING LADY SERENE

La série des putters PING SERENE est composée de quatre modèles que nous avons tous testés en utilisant l’application pour Smartphone Iping. Nous vous proposons à la fois un avis subjectif basé sur le look, la prise en main, et les sensations, et un avis objectif basé sur des mesures statistiques que nous avons obtenues concernant la trajectoire, l’angle d’impact, le tempo, l’angle de lie et l’inclinaison du shaft.

Gamme de putters lady SERENE PING

Découvrez l'offre US GOLF pour votre prochain putter, cliquez ici

La gamme de putters SERENE pour femmes proposées par PING comporte donc quatre putters :

L'ANSER 2, un putter lame classique plutôt adapté aux golfeuses qui jouent avec une trajectoire de putting dite en « slight arc », soit légèrement incurvée.

Le B60, un putter classique disposant d’une aide à l’alignement légèrement plus prononcée, et lui aussi adaptée aux joueuses qui réalisent un « slight arc ».

Le CRAZ-E-TOO, un putter maillet plutôt adapté aux golfeuses qui jouent avec une trajectoire directe « straight », et qui aiment disposer d’un putter avec une très grande zone d’aide à l’alignement.

Et enfin, le SHEA, un putter demi-lune pour les golfeuses qui jouent avec une trajectoire « slight arc ».Putter PING LADY SERENE CRAZY-E-TOO

Au niveau des spécifications techniques fournies par PING, la longueur des shafts que nous avons testé, est rigoureusement identique, soit 35 inches.

En revanche, en plus des formes, on trouve des différences dans le poids de chaque tête.

Le SERENE CRAZ-E-TOO est le putter le plus lourd avec 365 grammes, alors que le plus léger est le B60 avec seulement 345 grammes.

L’ANSER 2 pèse 350 grammes, et le SHEA 355 grammes.

Curieusement, sans connaitre les poids des quatre putters, on a eu le sentiment que le club le plus léger était justement celui qui en fait est le plus lourd, à savoir le CRAZ-E-TOO !

Sur ces quatre putters, vous l’aurez compris, ce qui diffère le plus est en fait la tête du club.

Ainsi, le grip est systématiquement le même, à savoir un grip de couleurs grises et violettes, et les stries sont aussi identiques d’un putter à l’autre.

L'insert de la face dispose de stries à profondeur variable.

Les stries sont plus profondes au centre et deviennent progressivement moins profondes sur le périmètre.

D’un point de vue subjectif :

Putter PING LADY SERENE ANSER2 Des clubs plutôt esthétiques qui pourront plaire aux femmes sans être pour autant « markétés » de manière grossières comme clubs lady.

Le choix des couleurs semble cohérent, et le tout se marie assez bien pour faire une gamme élégante, mais pas tape à l’œil.

En mains, ces putters sont faciles à déplacer dans l’espace. Rien de négatif à redire concernant l’utilisation.

Pas de fantaisie excessive concernant les aides à l’alignement, sauf peut-être sur le CRAZ-E-TOO, clairement concurrent du White Hot 2-Ball d’Odyssey.

Pour ne pas trop se rapprocher de la forme visuelle de ce dernier, on sent une certaine exagération à se démarquer avec notamment sur le CRAZ-E-TOO, une aide à l’alignement en forme de « baignoire », et des « aérations » latérales. On sent que le designer a laissé libre cours à son imagination pour créer ce putter.

Plus pragmatique, on reconnait qu’une fois le club posé au sol devant soi, le système d’alignement parait efficace, et donne un zest de confiance en plus.

On l’a aussi trouvé plus maniable que les autres modèles.

Des quatre putters, on serait tenté de plutôt recommander ce modèle pour la perception du poids et du système d’alignement qui nous a semblé le meilleur.

Au moment de putter, on a clairement préféré le putter ANSER, et au contraire, on a eu les plus mauvaises sensations avec le SHEA.

D’un point de vue objectif :

Pour utiliser les mesures statistiques fournies par l’application pour Smartphone Iping, nous avons tapé pour chaque putter cinq balles à moins de trois mètres du trou.

La tendance naturelle de notre testeur au niveau des trajectoires de swing étant le slight arc, on peut considérer que trois des putters de la gamme SERENE sont adaptés.

Test comparatif des putters de la gamme SERENE

Cliquez sur le tableau pour l'agrandir

La mesure la plus importante à retenir est en fait la note de consistance. Plus celle-ci se rapproche de 0, et plus elle indique que le joueur ou la joueuse a été performant et régulier dans son putting avec le club testé.

Et comme le révélait plus haut, nos sensations, le putter le plus apprécié est sans conteste le putter CRAZ-E-TOO, pourtant le seul club annoncé par PING, plus adapté aux joueuses qui jouent leurs putts avec une trajectoire straight.

A noter, notre testeur a justement joué ce putter avec sa trajectoire naturelle. La typologie de ce club ne l’a pas empêché de rester dans son organisation.

Par opposition, et comme on l’avait pressenti lors du test, notre testeur a été le moins performant avec le modèle SHEA, comme en témoigne la note de consistance élevée.Putter PING LADY SERENE B60

L’angle d’impact révèle que notre testeur a tendance à fermer son putter à l’impact, ce qui peut potentiellement se traduire par des balles légèrement à gauche de la cible.

Plus la note est proche de 0,0°, et plus cela indique que le putt est parfaitement centré.

Avec les putters PING SERENE B60 et SHEA, soit les formes en demi-lune, notre testeur a commis ses plus mauvais angles d’impacts, dépassant même les 1° avec les conséquences que l’on peut imaginer sur les trajectoires.

Curieusement, les coups les mieux centrés ont été réalisés avec le putter ANSER 2, soit le putter disposant du système d’alignement le moins proéminant !

Pas de commentaires particuliers à émettre sur le tempo, si ce n’est que plus une tête de club est lourde et plus le tempo s’accroit.

D’une moyenne de tempo de 1,5 secondes au backswing pour 1 seconde au frontswing, le tempo avec le putter le plus lourd, soit le CRAZ-E-TOO grimpe à 1,8 secondes pour 1 au frontswing.

Concernant l’angle de lie, là-aussi pas de données qui pourraient révéler qu’un putter est meilleur que l’autre, si ce n’est de dire qu’un putter est plus adapté qu’un autre à notre testeur.

En l’occurrence, à nouveau, on constate que le SHEA est sans conteste le club le moins adapté.

L’angle de lie indique la façon dont un golfeur tient son club.

Putter PING LADY SERENE SHEAEn moyenne, l’angle de lie est de 20°. A l’impact comme à l’adresse, il est plutôt logique que cet angle reste à peu près identique.

Dans le cas de notre testeur, son angle de lie démontre qu’il se tient très légèrement plus droit au putting que la moyenne, sauf avec le SHEA, où l’écart révèle une inadaptation.

Dernière mesure, le shaft lean, qui symbolise le mouvement du shaft pendant le swing, entre la position de départ et l’impact, ne donne pas d’indication sur le fait qu’un putter soit plus performant qu’un autre.

En conclusion, les coups les plus consistants ont été réalisés avec le CRAZ-E-TOO, et les coups les mieux centrés avec le ANSER 2.

Sur la base de ce test, on vous recommande soit le putter le plus classique, soit le putter à la forme la plus complexe !

N’hésitez pas à répéter ce test avec une application Iping pour vérifier si vous retrouvez les mêmes résultats.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.