Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Mieux jouer au golf - Nos conseils techniques

Swinguez avec la bonne main ! Sentez la bonne pression du grip !

Swinguez avec la bonne main ! Sentez la bonne pression du grip !

Le grip est à la fois une des premières choses que l’on met en place au moment d’adresser la balle de golf, et sans doute, l’élément le plus déterminant pour la suite d’un swing de qualité. Si vous voulez neutraliser un effet de slice ou de hook, il faut adopter la bonne pression, notamment dans la bonne main !

Découvrez nos formules d'abonnements

Les mains sont le dernier relais de votre corps avec le club de golf

Nous avons déjà vu dans de précédents articles, l’importance de la dissociation segmentaire pour la production d’un coup de golf de qualité.

Et qui dit dissociation segmentaire, implique nécessairement qu’un swing est le résultat de plusieurs segments du corps justement coordonnés entre eux pour produire le coup désiré.

Pieds, jambes, hanches, ventre, thorax, épaules, bras, têtes…toutes ces parties du corps interviennent à différents degrés, et moments d’un swing, mais seules les mains sont au contact du manche du club, et plus précisément du grip.

De toutes les parties du corps, les mains ont la mission de transmettre l’énergie créée par le reste du corps.

Je précise tout de suite que ce ne sont pas les mains qui produisent seules le swing.

C’est une faute trop communément répandue que de vouloir raccourcir ou réduire un swing de golf à une seule action des mains.

Non, les mains n’agissent quand en dernier ressort dans la zone d’impact, et comme transmetteur de ce que nous voulons générer à l’aide de tout notre corps.

Si les mains ont toutefois une importance capitale, c’est parce qu’elles peuvent agir de différentes manières avant, pendant et après la zone d’impact.

Alors qu’elles devraient être relativement neutres, souvent chez les amateurs, elles peuvent être trop ouvertes ou trop fermées, ce qui va avoir un effet immédiat sur la position de la face de club dans la zone d’impact, et donc la direction de la balle au départ de sa trajectoire.

Par exemple, avant l’impact, si la main gauche a tendance à être ouverte, cela aura un effet immédiat sur la face du club qui sera elle-aussi ouverte avec pour conséquence de favoriser un push ou un slice.

A contrario, si la main droite a tendance à être fermée, cela aura pour effet de fermer la face du club, et donc favoriser une balle en hook.

Pour un sliceur, généralement, le problème se situe justement au niveau de la main droite qui ne fait pas correctement « son travail », ne « grippant » pas assez ou trop légèrement le manche du club.

A l’inverse, un golfeur qui produit beaucoup de hook aura tendance à adopter une pression du grip trop faible avec la main gauche ou trop forte avec la main droite, alors que cela devrait être au moins inversé en termes de répartition de la pression.

Vous comprenez donc qu’une des clés de la réussite d’un coup de golf en ligne droite est de mettre la bonne pression de grip dans chaque main.

Mettre la bonne pression de grip est en fait quelque chose d’assez simple à appréhender.

Quelles sont les possibilités ?

Soit égaliser la pression mise par les deux mains, soit mettre plus de pression avec une main par rapport à une autre.

Prenons le cas d’un golfeur qui aurait des difficultés à mettre la balle en ligne avec des coups trop souvent tapés en hook.

Un exercice assez efficace consiste à prendre son club avec la seule main gauche, et adopter un grip relativement ferme.

De cette façon, comme la main droite n’est pas sollicitée pour vous aider à refermer la face à l’impact, justement la face de club va rester ouverte à l’impact.

Et ce, au lieu de se refermer, et donc de proposer un hook par une rotation plus importante que nécessaire de la tête de club.

Après quelques swings, vous pouvez remettre les deux mains sur le grip, et rappelez-vous que la main droite n’est là que pour vous aider à fluidifier le mouvement, et obtenir une meilleure sensation de contrôle, mais pas pour influer sur la face du club.

Pour le cas d’un golfeur confronté à un problème de slice, ce qui est très courant chez les amateurs, et pas franchement agréable quand on joue sur le parcours, un bon exercice consiste à swinguer le club avec la seule main droite, et un grip plutôt léger.

L’objectif de cet exercice consiste à ressentir que la main droite sert à refermer la face de club dans la zone d’impact.

Comme le grip est plus léger, et la main gauche absente, vous devriez ressentir rapidement un rôle exagéré de la main droite pendant tout le swing, et comme si vous vouliez « enrouler » la balle.

Comme pour l’exercice précédent, réalisez quelques swings puis remettez les deux mains sur le grip, tout en vous rappelant que la main gauche ne sert qu’à contrôler le club, mais pas à influencer la trajectoire de la face du club.

Quel que soit l’un ou l’autre des deux exercices, veillez à ne pas le répéter plus de cinq à dix fois avant reprendre un grip normal des deux mains, surtout pour éviter que vous vous blessiez en pratiquant un geste inhabituel.

Par exemple, en ne tenant votre driver qu’avec la main gauche (pour un droitier), vous allez sentir du poids (la tête du club) notamment sur l’intérieur de votre coude gauche.

Quoi qu’il en soit, le but de ces deux exercices est de vous procurer un certain inconfort, signe d’un changement d’habitude corporel.

C’est ce signe qui signifie que vous êtes en train de travailler quelque chose de nouveau, et d’utile.

Par ailleurs, au-delà de la problématique du grip, en essayant de swinguer qu’avec la main droite ou la main gauche, cela va faire apparaître d’autres fautes intéressantes à commenter et régler.

En swinguant seulement de la main droite, vous allez peut-être passer au-dessus de la balle les premières fois !

Pourquoi ? Dans ce cas, cela signifie que vous ne jouez qu’avec le haut du corps, et ne mettez jamais en action votre bas du corps, et surtout pas en premier.

Dès que vous allez déclencher votre downswing par l’action de rotation des hanches avant le bras, vous allez toucher la balle.

Et comme vous n’utilisez pas la main gauche, vous n’allez pas refermer la face excessivement et swinguer droit.

En swinguant seulement avec la main droite, vous allez peut-être passer à gauche de la balle les premières fois !

Ce sera le signe que vous jouez à nouveau plus avec le haut du corps, et que vous bougez votre thorax vers l’avant dans la zone d’impact, et avant que le club n’arrive sur la balle.

Pour arriver à frapper la balle en utilisant seulement le bras gauche, vous devez réussir un autre point fondamental du swing (surtout au drive), maintenir votre axe vertébral neutre, et en arrière de la balle jusqu’à ce que le club contacte la balle,

En résumé, ces deux exercices ont pour but de vous aider à corriger la pression de votre grip, de parvenir à rétablir le bon équilibre, mais aussi d’illustrer le type de fautes que vous pouvez commettre en complément.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.