Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Peut-on modifier facilement les points d’impacts dans la face du club pour améliorer le rendement de son swing ?

Peut-on modifier simplement ses points d’impacts dans la face pour améliorer le rendement de son swing ?

Pour améliorer son swing, et gagner des coups sur le parcours, on a parfois l’impression qu’il faut savoir réaliser des choses complexes. Cela peut être intimidant. Avec la nouvelle fonction « Impact Location » du Trackman 4, la technologie nous vient en aide, et ce, pour nous permettre de constater instantanément des liens de causes à effets, très utiles pour progresser, et obtenir une meilleure frappe de balle. Ci-après, je me suis interrogé sur la relation entre qualité du centrage et smash factor, relation entre position de la face, et les points d’impacts pour in fine, trouver une solution toute simple pour améliorer le contact de balle au fer 7.

Découvrez nos formules d'abonnements

La nouvelle fonction Impact Location du Trackman 4 utile pour améliorer son swing

Annoncée en janvier dernier à l’occasion du PGA Show d’Orlando, la nouvelle fonction « Impact Location » a fait son apparition sur le Trackman 4 au printemps.

Pour le fabricant, il s’agit d’une petite révolution, car cette fonction était peut-être la seule à ne pas être proposée sur son launch monitor, et les plus critiques pouvaient y voir un avantage du concurrent Foresight Sports, qui avec le GC Quad ou le GC2+HMT, pouvait déjà fournir cette donnée, en ayant l’avantage de placer un radar derrière, et à côté de la balle.

Sans rentrer dans un débat de technicien, pour déterminer quelle technologie est meilleure que l’autre, intéressons-nous surtout au bénéfice client.

Déterminez le point de frappe de la balle dans la face n’a rien de nouveau ?

Jusqu’à présent, il suffisait tout simplement de prendre une bombe de couleur (si possible effaçable), taper des coups, et constater la position moyenne des impacts.

Une autre solution consistait aussi à placer ces fameuses étiquettes que l’on peut trouver dans un magasin pour obtenir le même résultat, à savoir la vue des impacts dans la face à posteriori.

Seul hic de ces méthodes, c’est qu’il s’agit alors d’une information isolée des autres paramètres liés à la frappe de balle, comme la vitesse de swing, la vitesse de balle, le smash factor, ou encore le spin (l’étiquette fausse le taux de spin puisque la balle n’est plus directement en contact avec les rainures).

Le fait de coupler la « photographie » de l’impact dans la face avec les habituelles données déjà fournies par le Trackman, va permettre de réaliser des ajustements rapides sur le swing.

Les enseignants, et les clubfitters ont un réel intérêt à proposer ce type d’analyse à leurs clients ou élèves.

Ci-après, nous allons voir le lien entre centrage de balle, performance du swing, et surtout les ajustements simples qui peuvent être testés pour améliorer sa frappe de balle.

Exemples de swings, de centrages de balles, et de trajectoires

Prenons un premier cas de figure d’une série de frappes au fer 7 avec un club qui ne présente pas d’ajustement du lie (un fer 7 MP-18 MMC).

En standard pour ce fer sur manche acier, le lie du club est censé être de 61,5 degrés par rapport au sol.

Au cours d’un test avec une vingtaine de balles, le graphique suivant fourni par Trackman nous montre plusieurs choses : la position moyenne des impacts à gauche, la trajectoire des mêmes frappes à droite, et sous les images, les données moyennes des 20 frappes.

Pour une vitesse de swing légèrement inférieure à 80 mph, je produis une distance de 142 mètres en moyenne.

Le lie dynamique du fer 7 n’est plus le lie d’origine décrit plus haut, à savoir 61,5 degrés mais 63,1 degrés.

On peut constater deux chiffres précieux : la moyenne des frappes de balle est décentrée de 10 millimètres vers le talon, et de 9 millimètres vers le haut de la face.

On comprend bien à l’aide de la carte de chaleur que les frappes ne sont pas correctement centrées dans la face.

Pourtant, la vitesse de swing est honorable pour un amateur. Le smash factor n’est pas extraordinaire mais convenable (1.32).

Le taux de spin n’est pas très élevé pour un fer 7 (seulement 5400 tours au lieu de 6 à 7000).

Enfin, le chemin de club est assez neutre (0,9°).

La face connaît quelques petites variations entre 2 degrés à gauche et square à l’impact, ce qui finalement, explique des trajectoires en draw entre 15 mètres à gauche, et le centre de la cible.

Prenons quelques cas particuliers pour distinguer centrage de balle, et position de la face à l’impact…

Sur ce premier exemple, la balle est nettement prise talon/haut dans la face, et pourtant à l’impact, la face était square (0,7 degrés).

La balle tourne à gauche car le rapport du chemin par rapport à la face est légèrement négatif (-2,2 degrés).

La position de l’impact coûte essentiellement de la vitesse de balle, et donc du smash factor.

Deuxième cas de figure, la balle part droite et ne bouge pas. Le smash factor n’est pas meilleur !

La balle ne bouge pas car la face est strictement square à l’impact (0 degré), et surtout le rapport entre le chemin et la face est proche de 0. La balle n’est toujours pas centrée dans la face.

Troisième cas de figure, la balle est pratiquement touchée au centre mais toujours un peu trop haute dans la face. Elle tourne pourtant à gauche car le chemin par rapport à la face est à nouveau négatif. Le chemin du club est très légèrement intérieur-extérieur (+1,4°) alors que la face est à gauche de la cible à l’impact (-1,5°).

La face peut être orientée à gauche de la cible, et la balle prise au centre de la face…

Notez qu’en se rapprochant du centre de la face, le smash factor augmente légèrement, soit 1.35.

Cela signifie que la vitesse de balle augmente, et potentiellement idem pour la distance du coup.

Que faire pour changer ses ratios de performances, et améliorer son swing ?

L’enjeu pour tout golfeur ou pour toute golfeuse, quel que soit le niveau consiste à réduire les écarts entre le chemin et la face, pour contrôler la trajectoire d’un coup de golf, mais aussi, à contrôler la position de l’impact dans la face, pour la rapprocher du sweet spot théorique, le centre de la face.

Premier changement que j’ai opéré pour essayer d’améliorer mes frappes, augmenter le smash factor, et rapprocher le nuage d’impact du centre : J’ai pris mon fer 7 avec un lie légèrement modifié par mes soins, et pour correspondre à mon swing. Comme on peut le voir, j’ai tendance à prendre talon.

D’origine, le lie du fer 7 Srixon Z545 est de 62 degrés. Ayant un swing souvent flat, j’ai ajouté au moins un degré de lie au fer.

Sur le graphique, ci-dessus, on peut voir que le lie dynamique est de 62,3 degrés en moyenne contre 63,1 degrés avec le précédent club.

Au lieu de rapprocher le cœur du nuage du centre de la face, je m’en suis éloigné de quelques millimètres. Je produis sensiblement le même type de trajectoires.

Le smash factor est alors sensiblement moins bon (seulement 1.31). A vitesse de balle équivalente, je vais un peu plus loin, car je donne moins de spin à la balle (5100 tours).

Je n’ai rien changé à ma technique entre les deux séries de frappes, et les deux clubs utilisés.

Constatant que je tape toujours plutôt haut dans la face et en talon, je décide de tenter autre chose, et surtout de changer la position de ma balle par rapport au club à l’adresse.

Au lieu de démarrer la balle au milieu de la face, j’adresse la balle carrément en pointe pour tenter d’influer sur le point de contact à l’impact, et me forcer à taper plus en pointe que plutôt talon.

Constatez ci-dessous le résultat de ce simple petit changement à l’adresse sur la trajectoire moyenne de mes balles, et la position du nuage dans la face.

Le nuage s’est rapproché du centre. Il n’est plus qu’à 8 millimètres du centre contre 11 pour le premier essai, et 13 pour le second.

L’impact est direct sur le type de trajectoire.

J’aurai tendance à préférer les trajectoires du graphique de droite, résultats de frappes plus proches du sweet spot.

Quels enseignements en tirer pour un amateur de golf ?

Avec ou sans trackman, avec une bombe ou une étiquette, je voulais vous sensibiliser à la relation entre centrage de balle dans la face, et type de trajectoire.

L’idéal serait de prendre un cours avec un enseignant muni d’un trackman pour auto-contrôler vos trajectoires par rapport à l’impact. Vous pouvez déjà seul réaliser ce test avec la bombe ou l’étiquette.

Surtout, je voulais illustrer le fait qu’un simple changement de position de la balle à l’adresse pouvait être une bonne aide pour se rapprocher du centre du sweet spot, et ce sans chercher à modifier sa technique.

Je suis de plus en plus convaincu que de petits ajustements sur la base d’une meilleure connaissance de son swing peut grandement aider à progresser. Cela suppose de mieux se connaître.

Le golf est un sport décisionnel.

Encore faut-il prendre des décisions sur de bonnes informations.

Je n’avais encore jamais fait le lien entre ma moyenne de frappes plutôt talon, et mes trajectoires en draw trop prononcées. Surtout, je ne pensais pas pouvoir influer sur le sweet spot par mes propres moyens, sans passer par des heures de cours.

Je ne suis pas clubfitter ou enseignant. Ici, dans ma qualité de simple journaliste, je voulais remonter des faits et poser des interrogations.

Je constate que la fonction Impact Location du Trackman couplé à ces autres mesures permet de bien comprendre les liens de causes à effets pour un swing de golf, de pouvoir apporter des corrections simples, et d’en mesurer les avantages ou inconvénients.

Dans un prochain article, je vais me pencher sur le fait de baisser le nuage dans la face. Comment y parvenir et quels bénéfices ?

Lors de votre prochain entraînement, testez la position de votre face à l’adresse par rapport à la balle…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.