Posté par le dans Mieux jouer au golf - Nos conseils techniques

Quel est votre QI Golf?

Au-delà des premiers apprentissages, et une fois que le plaisir du jeu de golf vous a rendu passionné, la grande majorité des golfeurs n’ont de cesse de vouloir progresser. La difficulté principale que nombre ont peut-être rencontré, c’est ce sentiment désagréable d’avancer, puis de reculer, et finalement de ne jamais savoir comment s’en sortir, dans une forme de dépendance avec le pro qui vous répare votre swing, jusqu’à la prochaine partie catastrophe.Cependant, de plus en plus de pro construisent leur enseignement avec l’idée de rendre leurs joueurs plus autonomes. Assaad Zmerli, un enseignant en Ile-de-France fait partie de ceux-là. En tant que coach son désir est d’aider ses élèves à long terme, faisant sien l’adage de Lao Tseu : « Si tu donnes un poisson à un homme, il mangera un jour. Si tu lui apprends à pêcher, il mangera toujours. » Son ambition : développer le QI Golf de ses élèves.

Découvrez nos formules d'abonnements

Ramené au golf qu’est-ce que cela signifie ?

L’objectif de l’enseignant est de développer le QI Golf de ses élèves.

Un QI Golf plus élevé permet à un joueur de mieux s'entraîner, et in fine, et de s’auto-coacher.

Son rêve ultime, et en tant qu’entraîneur : Donner à ses joueurs les outils nécessaires pour que lui se rende inutile.

En somme, donner plus de pouvoir à l’élève.

Assaad Zmerli décrit ainsi quatre niveaux de QI Golf:

NIVEAU 1 : S’éveiller

La première étape consiste à construire les bases de la compréhension.

Au golf, ce serait « Qu’est ce qui crée un bon coup ? ».

A travers son expérience, l’enseignant a pu noter que la plupart des golfeurs répondent à cette question avec une multitude de choses qui peuvent se rapporter à un bon coup de golf, plutôt que de le créer.

Un bon divot, un bon grip, le backswing, la traversée de la balle, un changement de pression sur le grip… peuvent être liés à un bon coup, mais ne le causent pas.

C’est l’impact, c’est-à-dire l’interaction, la collision entre la tête de club et la balle qui provoque directement une bonne frappe de balle.

Une vision directement inspirée par Gary Wiren (PGA Hall of Fame Legend, premier directeur de l’USPGA).

Il considère ainsi qu’il y a 7 facteurs qui déterminent le résultat de votre frappe :

Le dynamic loft (le loft réel du club au moment de l'impact et dirigé par le mouvement du joueur). Par opposition, le loft statique est le loft indiqué sur le club. Les deux "lofts" sont exprimés en degrés.

L’orientation de la face,

La vitesse de la tête de club,

L’angle d’attaque,

Le point de contact au sol,

Le chemin du club,

Le centrage de la balle dans la face,

L’objectif du Niveau 1 du QI Golf est de comprendre comment ces sept facteurs influencent le vol de la balle.

Cette connaissance va permettre au joueur de diriger son énergie, son attention ou son temps dédié à l'entraînement de la même manière que la majorité des bons joueurs.

Cela va lui permettre de répondre à des questions comme :

Comment le chemin de club affecte la direction du coup ?

Comment l’orientation de la face de club affecte la trajectoire, la distance, la direction initiale de la balle ? 

Qu’est ce qui influence l'angle de décollage de la balle ?

Quels sont les facteurs qui influencent le contrôle de la distance ?

Plus un joueur est capable de répondre à ces questions, et plus il est probable qu’il soit capable de s’auto-coacher, et par conséquent, de mieux s’entraîner. 

NIVEAU 2 : Prendre conscience

A ce stade, l’objectif de l’enseignant est d’accompagner ses élèves dans le développement de leur niveau de conscience, de ce qu’ils font ou produisent.

En d’autres termes, que s’est-il réellement passé à l’impact ?

Cette vision est inspirée de l’école d’enseignement américaine, qui part de l’analyse de la trajectoire, comme point de départ, pour remonter jusqu’au swing de l’élève, et à son organisation de départ devant la balle.

L’idée est ainsi d’aider l’élève à construire différentes formes de feedback, pour mieux identifier l’impact de son club sur la balle.

En effet, l’impact se produit beaucoup trop rapidement pour que nous puissions réellement voir ce qui se passe, mais à défaut d’avoir un Trackman, nous pouvons jouer au détective, pour avoir une idée très précise des principales variables qui sont rentrées en jeu.

Pour valider ce niveau 2, l’élève doit être capable de répondre à des questions comme :

Savez-vous où vous avez impacté la balle ?

Pointe, talon, et de combien ?

Savez-vous, quelle combinaison entre la face de club et le chemin de club vous avez exécuté ?

Savez-vous où votre club a impacté le sol ?

Vous devez ensuite être en mesure de trouver des schémas de jeu avec ces données - par exemple - avez-vous plus de problèmes avec le contact au sol, ou la direction de la face ?

Assaad Zmerly considère ainsi qu’il existe une corrélation très nette entre le niveau de conscience d’un joueur, et ses habiletés à produire un coup donné.

NIVEAU 3 : Développer sa boîte à outils

Au niveau 1, nous sommes en mesure d'identifier ce que nous devons faire pour produire un coup de qualité.

Au niveau 2, nous sommes en mesure d’identifier ce que nous avons réellement fait lors de l’impact (et de rechercher les schémas appropriés).

L’objectif au niveau 3 est d’être en mesure de mettre en œuvre un changement qui améliore l’impact avec succès.

L’enseignant explique ainsi que si vous avez soudainement au milieu d’une partie, commencé à produire des hooks importants, vous devez disposer d’outils, de concepts, d’une connaissance des modifications que vous pouvez implémenter pour retrouver une trajectoire acceptable, et rendre le coup plus jouable… et rapidement.

Ces changements peuvent être de nature technique ou stratégique, il donne les exemples suivants :

Changer le chemin de club pour neutraliser le hook.

Changer l'angle de la face du club pour transformer le hook en draw.

Changer votre trajectoire en changeant la position de votre bras gauche pendant le swing (une pensée de swing interne) ou en visualisant simplement la tête de club, suivant un cheminement différent en zone d’impact (attention externe).

En fin de compte, un joueur ayant plusieurs options peut s’engager dans un processus correctif.

Ainsi, l’objectif de l’enseignant sera d’aider l’élève à établir ses clés pédagogiques, en s’appuyant sur les niveaux 1 et 2, pour que l’élève puisse se construire un référentiel de solutions, en fonction de ses erreurs usuelles.

NIVEAU 4 : Interconnectivité

L’enseignant explique que ce dernier niveau est lié à notre compréhension qu'une modification d’une variable va affecter d’autres variables.

Par exemple, si nous voulons que la tête du club sorte de la zone d’impact plus à gauche (extérieur / intérieur), cela aurait tendance à :

Déplacer le chemin de club plus à gauche.

Déplacer le point le plus bas devant la balle

… rendant l'angle d'attaque plus descendant avec

… une face de club plus ouverte au chemin de club et

… réduisant le loft dynamique. 

Assaad Zmerli considère que ce qui précède sont des choses qui peuvent être prédites avec un haut niveau de certitude.

De par son expérience, il constate que peu de joueurs parviennent à aller aussi loin dans leur parcours de QI Golf, par manque d’informations d’une part, mais aussi par manque d’analyse, de réflexion, de pratique du processus.

Pourtant, il juge qu’une maîtrise de l’interconnectivité rend le joueur plus apte à résoudre plusieurs problèmes à la fois.

En tant que coach maîtrisant ces sujets, c’est ce niveau de compréhension qu’il utilise pour résoudre de multiples problèmes avec les joueurs, sans pour autant les surcharger d’informations.

Des phrases comme « dégage la petite feuille du tapis dans cette direction » (focus externe) peut affecter positivement trois variables d’impacts ou plus, mais également plusieurs éléments de la mécanique de swing.

En résumé :

Niveau 1: Compréhension approfondie des variables d'impacts, et de la manière dont elles créent le vol de balle.

Niveau 2: Améliorer la prise de conscience d’un joueur par rapport à ce qu’il a fait via des sources de feedback spécifiques, et tester des schémas appropriés.

Niveau 3: Construire une boîte à outils sur la manière de modifier les variables d'impacts, pour obtenir un résultat plus positif.

Niveau 4: Comprendre comment un changement de variable affecte d'autres variables d'impacts.

Pour conclure, Assaad Zmerli insiste sur le fait que l’amélioration de votre QI golf va présenter d’autres avantages, tels que la réduction du besoin de s'entraîner.

Plus qualitatif, plus pointu, le joueur gagne en efficacité.

La rubrique "Pour Progresser" sur JeudeGolf.org alimente justement le premier niveau du QI Golf...

Le parcours d'Assaad Zmerli

Assaad Zmerli est tombé dans le golf à l’âge de 12 ans, grâce à un père golfeur.

Il a remporté trois titres de Champion Tunisie 1980/81/82, Champion du Monde Arabe 1981, vainqueur des Internationaux du Maroc (1ère série) 1982.

Par la suite, il intègre l’Université de Californie Santa Barbara aux US en 1983 (joueur n°2).

De retour en France, sélectionné joueur fédéral Ile-de-France, il devient demi-finaliste des Internationaux du Luxembourg et recordman du Lys Chantilly à -9.

En Tunisie, il a dirigé le Golf Yasmine à Hammamet pendant plus de 15 ans, passé professionnel, il a coaché l'Équipe de Tunisie de 1998 à 2001.

De retour en France, il enseigne et coach les Équipes Homme, Dame et les jeunes espoirs, de l’Ecole de Golf, du Golf et Tennis du Haras de Jardy en Ile-de-France.

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 5 sur 4 votes)