Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Jouer au golf en gaucher…est-ce un avantage?

Jouer en gaucher…est-ce un avantage ?

Si vous êtes droitier, il ne vous est sans doute jamais venu à l’esprit de vouloir jouer au golf en gaucher ! Sur le tour professionnel, certains pros dont le plus célèbre, Phil Mickelson qui joue au gaucher, sont en fait des droitiers. Pourquoi avoir voulu changer de mains ? Serait-il plus facile de jouer en gaucher ?

Sommaire de l'article consacré au jeu en gaucher

  1. L'importance du bras dominant pour le swing
  2. Peut-on réellement sentir la différence quand on est droitier ?
  3. Quelles performances pour les gauchers sur le tour ?
  4. Le cas Mickelson à Muirfield

Selon une étude menée en France au milieu des années 2000, la population compterait 12% de gauchers.

On peut légitimement penser qu’il en est de même au niveau des licenciés à la fédération française de golf, soit environ 48 000 golfeurs et golfeuses (simple estimation) !

Précisons que selon les chercheurs, les garçons ont deux fois plus de chances d’être gaucher que les filles.

L'importance du bras dominant pour le swing

Pour rédiger ce sujet, nous sommes partis d’un constat technique lié au fondement du swing de golf.

Tout le but du jeu au golf est d’arriver contrôler la puissance !

Vous serez sans doute d’accord avec le fait qu’au golf, plus que de taper comme un sourd, le but du jeu est de faire voler sa balle dans la bonne direction, et de contrôler sa trajectoire.

Si vous partez du principe que le contrôle est plus important que la puissance, alors il peut être légitime de se demander si cela ne serait pas un avantage de jouer en gaucher, dans la mesure où un droitier a intrinsèquement plus de puissance et de maîtrise avec son bras droit…bras droit qui suit le bras gauche, leader dans le mouvement du swing de golf.

Notre consultant technique Michel Delbos répète souvent à propos d'un droitier que le bras gauche est le bras conducteur, celui qui entraîne au moment du downswing.

Le bras dominant de Mickelson

Partant de ce principe, un droitier lance son downswing avec son bras le moins puissant, et avec lequel, il contrôle le moins ses gestes de tous les jours.

Si vous avez déjà joué au tennis, et que vous êtes droitier, vous avez bien du sentir à quel point le contrôle de votre raquette avec la main gauche est approximatif et un peu moins puissant.

Bien entendu, un bon golfeur n’utilisera ses bras que comme prolongement de son corps, et le véritable moteur du swing est en fait le corps, mais tout de même, nous ne pouvons pas nier l’importance des bras.

A tel point que la maladie du swing de golf la plus répandue est le slice !

Ne serait-ce pas tout simplement parce que la main forte est sous la main faible ?

Toujours en théorie, si un golfeur droitier inverse son mode de fonctionnement, et change de côté, on obtient le fait que son bras droit va devenir le bras dominant au sommet du swing, et au moment de déclencher le downswing.

Toute la question est de savoir si c’est véritablement plus efficace dans les chiffres !

Peut-on réellement sentir la différence quand on est droitier ?

Personnellement, étant droitier, j’ai pris un club et inversé ma prise pour me mettre dans la peau d’un gaucher.

Effectivement le bras dominant est devenu mon bras droit, mais une fois en position de swing, je ne me suis pas senti à l’aise dans cette position, et en tout cas, pas plus fort et plus en contrôle !

Le geste reste bien évidemment très similaire, et cela ne parait pas si sorcier de swinguer en gaucher.

Mais comment comparer plus de 20 ans passées à jouer en droitier à quelques swings en gaucher ?

Si pour ma part, je n’envisage pas de donner du crédit à cette théorie, cela ne veut pourtant pas dire que d’autres droitiers ne se trouveraient pas subitement plus à l’aise en gaucher.

Un autre élément me parait intéressant à développer concernant ce thème sur l’avantage de jouer en gaucher, et vient tout droit du haut niveau.

Quelles performances pour les gauchers sur le tour ?

Combien de fois dans ma vie de golfeur n’ai-je pas entendu le fameux argument « ah, mais tel pro le joue ou la joue sur le tour ! » pour me vanter un club ou une balle de golf.

Alors justement que penser des victoires au Masters d’Augusta de Mike Weir, Bubba Watson et Phil Mickelson qui ont remporté 6 vestes vertes entre 2003 et 2015, alors que pendant des décennies aucun gaucher n’y était parvenu…déjà peut-être parce qu’il n’y avait pratiquement pas de gaucher qui jouait au Masters.

Revenons au chiffre !

Vous avez 10% des individus qui sont gauchers, et donc statistiquement, une chance sur dix pour qu’un gaucher remporte le Masters !

Or, en douze ans, les gauchers totalisent 50% des victoires à Augusta !

Le swing de Bubba Watson

Ils sont peu nombreux sur le PGA Tour mais ils gagnent beaucoup…

On peut imaginer que la majorité des golfeurs étant droitiers, les architectes aient construit des parcours plus difficiles pour les droitiers. Ce n’est sans doute pas la seule raison, mais elle n’est pas tout à fait à exclure ou à minimiser.

Prenez l’exemple du Masters 2012 remporté brillamment par Bubba Watson en play-off contre le sud-africain Louis Oosthuizen.

En droitier, il n’aurait jamais pu, après avoir drivé sa balle dans les bois, sortir un coup de wedge en fade comme il l’a fait pour attraper le green, alors qu’en gaucher, il a réalisé le hook nécessaire pour gagner le tournoi.

Dans ce cas précis, le fait d’être gaucher lui a servi pour contourner une difficulté du parcours…pensée pour un droitier.

Le cas Mickelson à Muirfield

Une autre raison qui m’a mis en quête de chercher, si le fait de jouer en gaucher pouvait être un avantage vient d’une victoire retentissante sur le tour, celle de Phil Mickelson au British Open 2013 à Muirfield.

Lors du dernier tour du majeur britannique, tous les pros ont lutté avec le vent et la difficulté du parcours pour tenter de rester dans le par, alors que pendant le même temps, Phil Mickelson a sorti une carte incroyable de 66, soit cinq coups sous le par !

Aucun gaucher n’a gagné de grand tournoi avant les années 60.

Le premier golfeur à avoir remporté un majeur en gaucher fut le néo-zélandais Bob Charles sur le parcours du Royal Lytham dans le cadre du British Open 1963.

Quelques mois auparavant, Bob Charles avait remporté à Houston le premier tournoi PGA en tant que gaucher.

Sa carrière a été émaillée de 80 victoires tout autour du monde.

Il fut le premier et seul gaucher à être introduit au Hall of fame du Golf jusqu’à l’entrée de Phil Mickelson en 2011.

Depuis son succès en 1963, il aura fallu attendre la victoire du canadien Mike Weir au Masters en 2003 pour qu’un autre gaucher jouant en gaucher remporte un majeur.

40 ans sans victoire de gaucher, et depuis, un gaucher remporte le Masters au moins une année sur deux !

Un swing de golf en gaucher rare sur le PGA Tour

Tiger Woods lui-même pense que les difficultés des parcours de golf sont imaginées pour les droitiers !

Le fait de driver de la gauche vers la droite à Augusta peut être un réel avantage par rapport au placement des difficultés sur le bord du fairway, et le sens du vent par rapport à la position de tees de départs.

Là où un droitier va devoir se battre avec un draw, un gaucher pourra contrôler sa balle plus facilement avec un fade.

Ce commentaire vaut pour un golfeur professionnel qui maîtrise parfaitement les effets ! Je ne suis pas certain qu’au niveau des amateurs, cet argument ait vraiment du sens.

Gaucher ou droitier ?

Dans la vie de tous les jours, Mickelson n’est pas gaucher. Peut-on imaginer qu’il change de côté, et continue à jouer au golf pour gagner des tournois ? Pas sûr qu’il puisse le faire !

Ce n’est pas la même chose de réapprendre à utiliser un putter normal après être passé au belly-putter que de réapprendre à jouer au golf en droitier à 45 ans, après avoir joué toute sa vie en gaucher.

Pour compléter ce sujet, nous allons faire le test avec un radar, mais je pense déjà connaître la réponse.

Sur quelques coups, cela ne pourra pas être plus performant.

Pour qu’un test soit vraiment concluant, il faudrait réellement avoir la volonté d’apprendre à jouer en gaucher durablement.

Si vous souffrez de beaucoup de slice, vous pouvez toujours essayer de jouer en gaucher…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.