Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

GolfTec illustre les 6 mouvements clés pour un swing parfait

GolfTec illustre les 6 mouvements clés pour un swing parfait

Le système de calcul de l’index qui existe en France, et un peu partout dans le monde permet d’identifier très facilement, et simplement le niveau de capacité de chaque golfeur. Classé dix d’index, trente ou débutant, tous les golfeurs ont tous des compétences différentes qui aboutissent à des scores différents une fois sur le parcours. GolfTEC a voulu analyser non pas l’index, mais bien le swing de plus de 30 000 golfeurs pour comprendre la relation entre le geste et le score.

Découvrez nos formules d'abonnements

La Big Data au service de la compréhension du swing de golf

GolfTec, à l’aide de nombreux outils de mesures, a réalisé une étude très poussée sur le swing de 30 000 golfeurs de différents niveaux, pour mettre en lumière les éléments très précis qui expliquent les différences entre un très bon joueur, un joueur moyen, et un débutant.

GolfTec a segmenté cette étude dite SwingTRU en six moments entre le backswing et le downswing, puis comparé les résultats pour les débutants jusqu’aux golfeurs professionnels.

Plus les chiffres se rapprochent de ceux des professionnels, et plus la qualité du swing est bonne, plus le score sur le parcours baisse.

Premier élément : La position des hanches au sommet du swing

Au golf, on parle souvent de sway pour caractériser un glissement au niveau des hanches pendant le swing. Ce glissement fait opposition à la rotation recherchée.

C’est d’ailleurs un terme qui peut mener à de la confusion. Le glissement se situe-t-il au niveau des hanches, au niveau du buste ?

Les meilleurs joueurs modifient la pression exercée sur le pied arrière sans pour autant « glisser » de la balle.

A l’inverse, les golfeurs débutants exagèrent le changement de pression avec un gros mouvement du corps, ce qui les éloigne de la cible.

L'étude SwingTRU montre que les hanches des pros se déplacent en moyenne de 10 centimètres vers la cible pendant le backswing, alors que les hanches des débutants bougent seulement de 6,5 centimètres.

GolfTEC mesure le mouvement des hanches en utilisant le coccyx comme point de référence.

A chaque fois qu’un golfeur tourne les hanches, son coccyx devrait se rapprocher de la cible.

Deuxième élément : L’inclinaison des épaules au sommet du swing

Souvent quand un amateur veut taper un coup longue distance, le conseil qu’il entend le plus souvent, est « tourne davantage ».

Si vous vous concentrez seulement sur le fait de tourner les épaules, mais pas sur comment elles pivotent, vous manquez un des éléments clés qui explique la différence entre un joueur du tour, et un amateur.

Pour beaucoup de golfeurs, la tendance consiste à tourner les épaules sur le même niveau, comme si on retournait pour parler à quelqu’un derrière soi.

Les joueurs sur le tour ne font pas que tourner les épaules. Dans le même temps, ils les inclinent.

SwingTRU a relevé que les pros inclinent les épaules de près de 36 degrés au sommet du backswing alors qu’un débutant ne les inclinent que de seulement 29,6 degrés.

Concrètement, cela revient à déplacer les épaules vers le sol pendant le backswing. Ce n’est pas simplement un basculement, mais bien une rotation.

Troisième élément : La rotation des hanches avant l’impact

Parmi la plupart des erreurs commises par les amateurs, on retrouve le fait de couper la balle, et taper un slice. Cela se produit quand la partie haute du corps est trop active ou active au mauvais moment.

Le fait d’améliorer l’usage du buste et des bras est utile, cependant, le fait de mieux utiliser la partie basse est encore plus utile. La rotation des hanches à l’impact est la clé.

Un débutant a tendance à caler dans sa rotation au moment du downswing pour essayer de contrôler le swing uniquement avec les bras, et les mains.

A l’inverse, un pro a les hanches pratiquement deux fois plus tournées vers la cible à l’impact. Idéalement, les bras, et le club devraient passer à la fin de la séquence de swing, pas au début.

Selon SwingTRU, les professionnels ouvrent les hanches à l’impact en moyenne de 36 degrés alors que les débutants n’ouvrent les hanches que de 19,5 degrés.

Pour essayer de sentir ce mouvement de rotation des hanches plus prononcé, vous pouvez essayer de mettre votre boucle de ceinture, non pas en face de la balle, mais face à la cible à l’impact tout en essayant de dissocier la rotation des genoux.

En somme, créez du retard entre la rotation des hanches, et celle des genoux sur un très bref instant.

Quatrième élément : Position des hanches à l’impact

La plupart du temps, un amateur essaie de « rester dans la balle » à l’impact pour générer un maximum de consistance.

Malheureusement, par conséquent, il ne porte pas assez de pression sur la jambe avant pendant le downswing.

Ainsi, il ne génère par le maximum de sa vitesse de swing.

Les meilleurs joueurs ont au contraire déplacé leurs hanches en avant par rapport à leur position initiale, ce qui leur permet de mieux compresser la balle au sol.

Les débutants sont en arrière de la balle, ce qui les empêche de compresser correctement la balle.

SwingTRU indique que les pros décalent les hanches en moyenne de 4 centimètres vers la cible à l’impact alors qu’un débutant ne décale les hanches que de 1 centimètre.

Si le fait de déplacer les hanches vous semble trop abstrait, pensez à déplacer votre genou avant vers la cible pendant le downswing, pour qu’il se dépasse sensiblement la position du pied avant.

Ce simple changement favorise la création d’une plus grande vitesse de swing.

Cinquième élément : Rotation des épaules à l’impact

Au backswing, on a vu qu’il fallait incliner les épaules vers le sol. A la fin du downswing, c’est l’inverse.

Le swing de la plupart des amateurs a tendance à générer un plan des épaules relativement horizontal.

Les pros présentent quant à eux une épaule arrière significativement plus basse que l’épaule avant l’impact.

Selon l’étude GolfTech, c’est sur ce point que SwingTRU a trouvé la plus grosse différence entre un golfeur classé entre 0 et 5 d’index par rapport à un pro.

L’inclinaison du plan des épaules est donc une caractéristique forte chez les professionnels.

En moyenne, ils inclinent les épaules de 39 degrés à l’impact alors qu’un débutant n’atteint que 27,5 degrés.

Pour schématiser, cela signifie avoir la boucle de ceinture sur le pied avant à l’impact, tout en ayant la tête au milieu du stance, comme si cette dernière s’éloignait de la cible à l’impact.

Sixième élément : Le buste en avant pendant le follow-through

La façon la plus simple de réaliser un bon mouvement consiste à essayer de se tenir le plus droit possible, comme si vous étiez le plus fier possible avant le finish.

Les bons joueurs finissent avec la poitrine très en avant, la colonne vertébrale étendue alors que les débutants ont tendance à rester penché à l’impact, ce qui limite la création d’un effet de levier favorable à la vitesse.

Selon SwingTRU, les pros présentent en moyenne 32 degrés de courbure au niveau du dos contre seulement 3,2 degrés pour un débutant.

Les chiffres clés à retenir :

Les hanches des pros se déplacent en moyenne de 10 centimètres vers la cible pendant le backswing, alors que les hanches des débutants bougent de seulement 6,5 centimètres.

Les pros inclinent les épaules de près de 36 degrés au sommet du backswing alors qu’un débutant ne les inclinent que de seulement 29,6 degrés.

Les pros ouvrent les hanches à l’impact en moyenne de 36 degrés alors que les débutants n’ouvrent les hanches que de 19,5 degrés.

Les pros décalent les hanches en moyenne de 4 centimètres vers la cible à l’impact alors qu’un débutant ne décale les hanches que de 1 centimètre.

Les pros inclinent les épaules de 39 degrés à l’impact alors qu’un débutant n’atteint que 27,5 degrés.

Les pros présentent en moyenne 32 degrés de courbure au niveau du dos contre seulement 3,2 degrés pour un débutant.

Remerciement à Nick Clearwater, vice-président de GolfTech

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.