Labo Golf: Améliorer la connexion bras-buste pour contrôler son swing

Labo Golf: Améliorer la connexion bras-buste pour contrôler son swing

Depuis l’acquisition du Trackman 4 dans le cadre de nos tests clubs de golf, j’ai eu l’occasion de découvrir certaines fonctionnalités très utiles, comme le fait d’enregistrer une vidéo de son swing, et de la comparer, étape par étape, à celui de golfeurs professionnels. Ce n’est pas en soi quelque chose de révolutionnaire. Parfois, ce n’est pas que la technologie qui est intéressante, mais la façon d’analyser une séquence, et d’en tirer un bénéfice concret pour son jeu. Ci-après, je vous propose une expérience sur l'amélioration de la connexion bras-buste, dans le cadre d’un swing au drive. Sur l’aspect purement technique, je me suis basé sur la méthodologie d’un coach de golf PGA.

Découvrez nos formules d'abonnements

Pourquoi un sujet sur la connexion bras-buste ?

En explorant les différentes fonctionnalités du trackman 4, et en prévision de prochains articles sur la séquence de swings de golfeurs professionnels, je me suis intéressé aux vidéos des golfeurs professionnels pré-enregistrés dans le radar.

Des vidéos qui ont la particularité d’être des enregistrements de swings couplées avec des mesures chiffrées telle que la vitesse de swing, la vitesse de balle, le smash factor, l’angle de décollage, la distance, la roule, etc.

Bref, tout ce qui permet de comprendre la performance d’un golfeur professionnel.

Parmi les différents noms proposés, on retrouve Bernd Weisberger, Justin Thomas, Darren Clarke, Nick Faldo, Luke Donald, et beaucoup d’autres.

Par hasard, j’ai sélectionné le drive de l’anglais Paul Casey swingué à 115 mph pour une distance de 286 mètre.

Sans se prendre pour quelqu’un d’autre, je cherchais à mieux visualiser l’écart entre ce que je produisais naturellement, et l’idéal d’un swing de golf par un professionnel.

En faisant étape par étape des copies d’écrans des deux swings capturés au même moment, passé la vision d’effroi sur tous les défauts de mon swing, c’est surtout la dissociation des bras avec le buste qui a retenu mon attention, et l’envie d’y consacrer un sujet, avec le modeste espoir de

Ils vous reste 90% de l'article à lire...

Contenu exclusif JeudeGolf.org

Le reste de l'article est protégé, connectez-vous pour lire 100% de toutes nos pages.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Paiement sécurisé

Restez informé

Recevez notre newsletter

(Note moyenne de 0 sur votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.