Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Comment rendre sa séance au practice plus intéressante et motivante?

Comment rendre sa séance au practice plus intéressante et motivante?

En tant que moniteur de golf, et en ayant discuté avec mes collègues, je constate que beaucoup de golfeurs ont bien du mal à organiser leurs temps au practice, de manière productive, et surtout amusante. Ci-après, je vous propose mes conseils pour améliorer votre expérience du practice, en tirer plus de bénéfices pour votre jeu sur le parcours, et enfin, en tirer plus d'amusement.

L’un des principaux freins à la pratique du golf est certainement le fait que beaucoup d’amateurs ne trouvent pas cela très amusant, surtout quand il s'agit du practice.

Je vous propose d’y remédier avec quelques conseils simples, mais qui vont changer à jamais votre façon de vous entraîner.

Le constat que je fais est qu’une fois arrivé au practice, 95% des amateurs n’ont pas de plan prédéfini de ce qu’ils vont faire, et finalement, ne comprennent pas ce que le mot « practice » veut réellement dire.

La plupart du temps, ils vont au practice, achètent un seau de balle, et commencent à taper des balles.

Au bout de dix minutes, ils commencent à s’ennuyer ou pire à se sentir frustrés par leurs frappes de balles.

Je voudrai rappeler à cette occasion ce qu’est le practice, et son intérêt pour le jeu de golf.

Qu'est-ce que le practice ?

Le practice est le lieu où l’on peut répéter les coups que l’on va devoir réaliser sur le parcours.

LES coups, et non pas le coup de driver ou un coup de fer 7 répétés des centaines de fois.

Chaque zone du practice doit être utilisée pour répéter toutes les situations que l’on va trouver sur le parcours.

Comme nous vivons tous dans un environnement où le temps est de plus en plus précieux, nous devons impérativement nous assurer que nous l’utilisons de manière efficace.

Pour ce faire, je vais vous proposer quatre conseils qui devront impérativement devenir votre nouveau mode de fonctionnement au practice :

  • Premièrement, vous devez toujours vous fixer un objectif précis.
  • Deuxièmement, vous devez préparer le déroulement de votre séance de practice.
  • Troisièmement, vous devez analyser votre séance à posteriori.

Avoir un objectif précis en tête

Vous n’arrivez jamais au practice par hasard !

Vous avez toujours une idée derrière la tête.

Avoir un objectif au moment d'aller sur le practice

Soit vous voulez préparer une prochaine partie. Soit vous rencontrez une difficulté sur un coup…Bref, consciemment ou inconsciemment, vous avez toujours un projet de practice.

Il faut que vous bannissiez le fait d’aller au practice pour aller au practice, c’est le meilleur moyen de se frustrer, et de s’ennuyer.

Il est donc indispensable de se fixer un objectif précis pour chaque séance.

Cet objectif doit être non seulement précis, mais aussi atteignable. C’est-à-dire que vous devez tenir compte de vos possibilités du moment.

Cela peut être quelque chose d’aussi simple que d’améliorer son alignement ou plus élaboré comme le fait de travailler l’angle d’attaque au drive.

Sans objectif précis, un petit tour au practice est toujours un petit tour de plus pour pas grand-chose !

Il y a bien longtemps, un de mes instructeurs m’avait demandé de m’acheter un petit calepin qui devait toujours rester dans mon sac pour que j’y marque mes buts recherchés dans ma progression.

C’est le meilleur conseil que j’ai jamais reçu.

Afin d’y noter mes progrès, j’inscrivais la date et le type d’exercices que j’avais effectué.

Toujours dans cette logique d’objectifs à se fixer avant d’aller au practice, n’emmenez pas tout votre sac, mais seulement les clubs dont vous avez besoin pour votre séance.

C’est le meilleur moyen de ne pas dévier de votre…route.

Maintenant que vous êtes convaincu de la nécessité de se fixer un objectif, il est temps de préparer et organiser cette session d’entraînement.

Préparez en amont le déroulé de votre session de practice

Il existe une multitude de practice.

Par exemple, dans ma région (nord de Lyon), vous avez le practice du golf du Beaujolais où on trouve un grand bunker pour de longues sorties, et des zones très importantes pour le practice sur herbe avec un green en jeu.

A Mionnay, vous avez un centre Golflower qui permet de travailler tous les coups possibles et imaginables.

Sans détailler tous les practices de la région ou de France, vous avez l’embarras du choix à condition de savoir ce que vous voulez faire.

Avant de poursuivre, rappelons les points d’intérêts d’un bon practice : il propose des cibles, des outils d’aides à l’alignement, des distances, et des zones d’impacts.

Le practice et ses aides à l'entrainement

La plupart du temps, par la force de l’habitude, je suis sûr que vous n’y prêtez même plus attention.

Pourtant, ce sont ces aides qui vous procurent des données et des feedbacks sur la qualité de vos coups !

Avoir des informations ou des feedbacks sur ce que vous produisez au practice est la chose la plus importante. Vous voyez immédiatement ce que vous faites de bien ou de mal !

Il ne s’agit pas seulement de s’entraîner, mais surtout d’accélérer le processus d’apprentissage.

Après vous être fixé un objectif précis, imaginez quel practice et quels outils vous allez utiliser précisément durant vos exercices, organisez votre temps d’entraînement de manière pertinente.

C’est essentiel pour atteindre un bon résultat.

Isolez l’entraînement cadré du practice de l’entraînement à la réalité du parcours

Séparez votre séance en deux temps : entraînement pré-défini et entraînement aléatoire.

L’entraînement pré-défini correspond au fait de vous fixer un objectif, et à ne pas en dévier.

Pendant cette partie de votre séance, vous ne travaillez qu’un seul nouveau mouvement, et vous utilisez toutes les aides fournies par le practice.

L’entraînement aléatoire doit au contraire vous sortir d’un environnement déterminé pour vous mettre en situation réelle.

Dans la première partie de votre séance, vous apprenez à vous aligner sur des cibles, à contrôler vos wedges à différentes distance, etc.

Dans la deuxième partie, vous mettez en pratique votre apprentissage en quittant les béquilles.

Vous changez de zone. Par exemple, vous quittez le tapis de practice pour aller sur une zone de gazon. Etc...

Cette étape est indispensable pour vous prémunir du fait de devenir un excellent joueur de practice, et un mauvais golfeur sur le parcours !

La différence entre le parcours et le practice, c’est que le premier nommé vous met sous pression avec des situations inédites sur chaque coup.

Alors que le practice vous met dans votre zone de confort avec des situations répétitives.

Enfin, souvenez-vous que votre séance de practice n’a que pour objectif d’atteindre le seul but fixé initialement.

Cela peut vous permettre d’identifier par la suite de nouveaux objectifs de progressions.

Vous êtes alors dans une logique d'apprentissage..

Prenez votre petit calepin, et notez alors quelques commentaires sur vos buts, et si vous les avez atteint. Si ce n’est pas le cas, notez ce que vous devriez faire pour progresser.

Soyez honnête avec vous-même !

Avec un minimum d’organisation, vous allez radicalement changer votre façon de vous entraîner, y trouver un intérêt, et du plaisir pour au final, véritablement progresser.

La grande raison pour laquelle 95% des amateurs ne progressent pas tient dans le fait qu’ils n’ont pas un plan d’entraînement. Ils n’en ont même pas conscience.

Sortez du lot !

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.