Faut-il plus d’aptitude ou plus de technique pour progresser au golf ?

SI vous êtes comme moi, la première question… que cette question va rapidement soulever dans votre esprit sera « Mais quelle est la différence entre aptitude et technique ? » suivi de « Qu’est-ce que cela veut dire ou sous-entendre ? » … Séduit par les préceptes d’Adam Young, un enseignant de golf américain qui a du « fond », qui sait écrire sur le golf, et qui n’hésite pas à partager ses connaissances, et faire avancer la cause de l’apprentissage du golf, j’ai découvert que d’autres enseignants de golf réputés, s’étaient aussi emparés de ce thème « Aptitude ou technique », à l’image de Chris Ryan ou encore Dan Abrahams. Je vous propose d’explorer ce thème, et de décrypter leurs écrits :  Faut-il développer plus d’aptitudes ou plus de technique pour progresser au golf ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Les experts en parlent : D’Adam Young à Dan Abrahams

Adam Young est un des enseignants de golf de référence depuis plusieurs années, régulièrement cité sur le site de référence aux Etats-Unis, GolfWRX, entre 2012 et 2017, il officie en Californie (Santa Barbara), et fait partie d’un mouvement, d’une nouvelle génération d’enseignants de golf qui n’hésite pas à sortir de son territoire naturel, le golf, pour se former à d’autres techniques, et compétences connexes, dans le but d’être un meilleur pédagogue.

Adam Young a certainement eu le nez creux en étudiant particulièrement les moteurs de l’apprentissage, et en particulier le fonctionnement du cerveau.

Il revendique le fait d’avoir développer différents champs de compétences pour apporter au golfeur, une vision d’ensemble sur le jeu, et la progression.

Pour lui, le golf est bien plus que la manière dont vous swinguez le club.

Il l’a d’ailleurs écrit dans son livre « The Practice Manual – The Ultimate Guide for Golfers »

Il est donc l’un des premiers à vouloir illustrer l’importance de développer des aptitudes (skills) au même titre que la technique du golfeur, pour construire le jeu de golf comme un tout, ce qui inclut la stratégie, et la force psychique.

Pour lui, le débat entre aptitude et technique n’est justement pas assez posé sur la table.

« Je pense intimement que le développement d’aptitudes pour jouer au golf devrait la prochaine « big thing » dans le golf. C’est certainement le moyen le plus puissant d’améliorer son jeu de golf, et très peu de golfeurs et d’enseignants s’y sont intéressés jusqu’à présent. »

Et ce n’est pas faux, avec Adam Young, mes recherches m’ont vite amené à constater qu’ils n’étaient pas très nombreux à en parler.

Toutefois, Adam Young n’est pas complètement seul.

Chris Ryan, qui est un excellent coach de golf, avec une belle facilité d’expression sur les réseaux sociaux traite aussi ce sujet.

Chris Ryan, c’est 60 000 abonnés à sa chaîne Youtube, et depuis 2010, un membre de l’équipe des meilleurs enseignants du magazine britannique reconnu au Royaume-Uni « Today’s Golfer »

Il écrit des articles, et réalise donc des vidéos qui ont un certain impact, en plus d’être physiquement installé comme Directeur du Coaching à la HIT Golf Academy du Marriott Forest of Arden dans le Warwickshire.

Et encore un autre expert britannique s’est lui aussi intéressé à ce sujet, il s’agit d’une autre référence, Dan Abrahams, un psychologue du sport basé, lui-aussi, au Royaume-Uni, et de réputation mondiale.

Ancien golfeur professionnel, diplômé en psychologie, Master en psychologie du sport, reconnu par le corps médical, auteur de best-sellers dans son domaine, il s’est distingué en démystifiant la psychologie dans le sport, et le fait de développer des outils simples à utiliser pour être performant.

Il a comme référence des expériences réussies dans le domaine du golf, du football, et du rugby. Steve McLaren, ou Eddie Jones, de célèbres entraîneurs, respectivement dans le football anglais, et le rugby témoignent de son apport auprès des sportifs de haut niveau.

Vous pourrez retrouver ses écrits dans plusieurs livres, dont « Soccer brain » ou encore « golf tough », et lui aussi a écrit sur la distinction entre aptitudes/habileté pour le golf ou technique de golf.

Pour rentrer dans le vif du sujet : Que faut-il savoir ?

Adam Young nous challenge ! « Avez-vous déjà essayé d’améliorer votre swing, et finalement, vous êtes seulement arrivé à empirer les choses ? »

Pour lui, le développement des aptitudes ou habiletés n’est pas vraiment différente de l’entraînement à la technique pour le golf. Toutefois, il précise que les deux approches peuvent se retrouver en opposition.

Par exemple, une approche beaucoup trop technique de l’entraînement peut en fait nuire à votre niveau de compétence, vos aptitudes, et de bien des manières.

Young voit ce phénomène chez beaucoup d’amateurs.

Et c’est pourquoi, il veut provoquer chez nous une réaction : Celle de différencier ce qui est de l’aptitude, et ce qui est de la technique, pour justement apprendre à segmenter l’entraînement, et être bien plus efficace.

C’est valable pour un débutant, comme pour un expert.

Définir les aptitudes et la technique

J’aurai aimé commencer cet article immédiatement par cette partie, car cela aurait tout de suite levé l’ambiguïté. Cependant, je devais déjà placer le sujet, et présenter les références.

Pour Adam Young, c’est justement l’une des choses les plus difficiles que de définir en une seule phrase, ce qu’est une aptitude ou habileté.

Il s’y risque pourtant « Une aptitude est une habileté pour transformer une action désirée en réalité/résultat. »

Il nous donne des exemples « Habileté à toucher un fairway, à contrôler un coup, à faire courber la balle, à contrôler la vitesse du swing… »

Tous ces exemples dont des exemples d’aptitudes.

La partie « résultat » de la définition ne se suffit pas à elle-même…Le résultat, c’est aussi ce qui a créé ce résultat.

Par exemple, quand il parle du contrôle de la direction de la balle, il parle aussi du contrôle de la direction de la face du club…

Pour Adam Young, un golfeur qui serait capable de taper une balle en pointe, en talon ou au centre de la face intentionnellement, et pour créer une trajectoire aurait bien développer une forte aptitude, et même si un seul des trois points dans la face correspond… à la bonne technique.

Il définit alors justement la technique de la manière suivante : « Selon ma propre philosophie, la technique est définie comme méthode employée ou alors comme qu’est-ce qui a été utilisé « techniquement » pour faire… »

Il nous donne à nouveau des exemples « Deux golfeurs touchent régulièrement 75% des fairways en régulation, et en utilisant des techniques radicalement différentes.

On pourrait dire des deux qu’ils ont des aptitudes, et sont même aussi doués l’un que l’autre… alors que d’une autre façon, on pourrait justement distinguer le fait qu’ils utilisent des méthodes très différentes ou qui paraissent très différentes.

La technique, c’est par exemple « Quelle est la rotation des épaules chez un joueur ? De combien est le transfert de poids ? Le bras gauche déplace-t-il le club selon un angle plus vertical ou plus horizontal ? Où la balle est-elle contactée dans la face ? Le chemin de club est-il neutre ?

Adam Young veut illustrer ici que la plupart du temps au golf, on parle bien plus de technique que d’aptitudes, bien plus du comment que du combien.

Je crois deviner où il veut nous emmener. « La technique est un sujet (trop) dominant quand on parle d’améliorer son jeu »

De son côté Dan Abrahams pointe du doigt le fait que beaucoup de golfeurs, professionnels ou amateurs, ont peur de faire des changements techniques.

« Il y a une autre manière d’améliorer son jeu, et de baisser son score de manière conséquente. »

Lui aussi veut vanter la question des aptitudes plutôt que de la technique.

Lui aussi explique qu’aptitude et technique sont en relation, mais qu’il ne s’agit pas de la même chose. Il l’a écrit dans son livre « Golf Tough ».

Sa définition est donc « La technique est la capacité à performer dans le cadre de la réalisation d’une tâche physique, alors que l’aptitude est une habileté à réaliser une tâche dans le cadre d’un jeu ou d’un match »

Dan Abrahams reconnait que la différence est subtile.

Comme Adam Young, il explique que le fait de développer la technique de golf est différente de celle qui consiste à développer des aptitudes ou habiletés pour le golf.

La technique est une composante de l’aptitude, et c’est tout.

« Ce n’est pas la technique qui gagne des trophées, et pas plus qu’elle ne réduit votre handicap de 5 coups. La technique ne rentre pas les putts, et elle n’aide pas les joueurs à se rapprocher du niveau des professionnels. La technique est seulement une partie du chemin. »

Oui, mais concrètement, de quoi s’agit-il ?

Dan Abrahams poursuit « Le golf demande l’aptitude de contrôler la balle sur un terrain qui change tout le temps, et dans un environnement qui change tout le temps. A cela, il faut ajouter que le golf en compétition vous demande la même chose dans un environnement pressurant. Travailler la technique en l’isolant de ces paramètres n’est pas la formule qui mène au succès. »

Il enfonce le clou « Vous entraîner à taper depuis un point unique, avec le même mouvement, et vers la même cible n’est pas un développement d’une aptitude. C’est au contraire développer l’aptitude pour le practice »

Dan Abrahams affirme que trop de golfeurs pensent que pour baisser l’index, il faut améliorer la technique. Trop de golfeurs imaginent le fait de rendre des cartes de scores plus basses dépend seulement d’une amélioration de la technique.

Pour Dan Abrahams, « c’est faux et archi-faux ».

Au contraire, il veut nous encourager à développer une multitude d’aptitudes.

Il nous donne un exemple de test d’aptitudes à réaliser : « Créer un fairway imaginaire devant vous, et réduit à seulement 20 mètres de large. Prenez 10 balles… votre objectif est d’atteindre dans 80% des cas la surface de ce périmètre imaginaire. Une fois que vous avez atteint cet objectif, vous pouvez soit réduire la surface autorisée, soit augmenter le nombre de balles qui doivent toucher cette zone »

Dan Abrahams explique « Les tests d’aptitudes permettent de focaliser votre esprit sur un but concret à atteindre. Cela vous aide à performer sous pression. »

Bien entendu, il sait relativiser le fait que ces « tests d’aptitudes » ne sont pas encore des tests sous pressions comme en compétition, mais ils s’en rapprochent, et aident à construire de la confiance.

Le fait de réaliser des tests d’aptitudes permet justement de construire des aptitudes.

« Vous apprenez à votre cerveau comment réagir par rapport à un objectif. Vous vous entraînez à coordonner vos muscles, à frapper une balle de golf dans des conditions qui s’apparentent le plus à la concentration nécessaire, ou à la pression subie en situation réelle. »

Finalement, et ainsi, nous ne lions pas notre progression à la question de la technique. Cependant, Dan Abrahams ne veut pas passer pour un anti-technique, bien au contraire.

« Je veux vous inciter à vous entraîner de façon à créer de la confiance, pas seulement à bien taper une balle de golf. »

Même aptitude, techniques différentes ou différentes aptitudes et même technique ?

Adam Young compare Dustin Johnson et Tiger Woods. Les deux golfeurs peuvent poser une balle à quelques centimètres d’un drapeau. C’est le même résultat… pourtant, ils n’utilisent pas du tout la même technique.

Leurs swings sont très différents. Ils sont pourtant tous les deux capables de scorer très bas sous le par.

A l’inverse, Adam Young illustre deux amateurs qui tapent deux balles trop près du talon avec un fer. C’est la même technique… mais elle ne produit pas le même résultat. Un des golfeurs va réussir à contrôler la trajectoire de la balle, et pas l’autre.

Avec ces deux situations, Adam Young veut illustrer le fait qu’il y a des passerelles, des croisements incessants entre aptitudes et techniques.

« Une meilleure technique peut assurément permettre de démontrer plus facilement certaines aptitudes. De même que de meilleures aptitudes peuvent vous aider à créer une meilleure technique. »

Il insiste « C’est plus facile de frapper le sweet spot si vous avez déjà l’habileté ou la capacité à frapper une balle en pointe, en talon, et donc au centre de la face. »

Pourquoi les aptitudes sont importantes ?

Pour Adam Young, si votre apprentissage du golf n’est pas basé sur l’apprentissage des aptitudes, vous manquez une réelle opportunité de vous améliorer pour devenir un très bon joueur de golf.

Ou alors, vous êtes, nous sommes, comme tous les amateurs qui vont au practice, seulement dans le but d’améliorer… leur technique.

Les aptitudes, c’est ce qui permet aux golfeurs de mieux calibrer la technique, de plus rapidement résoudre des problèmes qui vous font rater des coups, obtenir de meilleurs résultats sur la base de votre technique actuelle, et s’adapter à la demande de diversité exprimée par un parcours de golf.

Pour conclure, comme l’exprime Adam Young et Dan Abrahams, et avant de vous mettre le lien d’une vidéo de Chris Ryan sur ce sujet, pour maximiser son potentiel, débutant ou golfeur expérimenté, il semble que le fait d’améliorer ses aptitudes demande une approche de l’entraînement différente par rapport à l’idée d’améliorer sa technique.

Si Dan Abraham nous explique qu’il faut se challenger dans des tests d’aptitudes, Adam Young met en avant un concept similaire basé sur la variabilité de l’entraînement (cf. mon précédent article consacré à Adam Young).

Adam Young propose contre paiement un programme avec différents exercices à travailler. Je vous recommande d’aller voir votre enseignant de golf local, et de lui demander de justement vous concocter votre programme personnalisé.

Pour vous donner des idées d’aptitudes essentielles à travailler… que devons-nous faire au golf ? Toucher plus de fairways en régulation ? Toucher plus de greens en régulation ? Sauver plus de chips-putts autour du green ? Rentrer plus de putts depuis différentes positions sur le green ?

C’est autant de tests d’aptitudes à créer…tout en pensant variabilité des difficultés.

En attendant, et pour boucler ce sujet, je vous propose ci-après la vidéo de Chris Ryan sur ce sujet « aptitude ou technique ».

En espérant après le déconfinement, demandez à Guillaume et Xavier de MyGolfLab de vous proposer une prochaine émission sur JeudeGolf.tv, justement pour approfondir encore ce sujet.

Crédit photo :Brian Rothmuller/Icon Sportswire

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 5 sur 1 votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.