Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Adapter son swing de golf à son corps et pas l’inverse !

Adapter son swing de golf à son corps et pas l’inverse ! - Crédit photo : Mark Newcombe

Pendant de nombreuses années, l’enseignement de golf a été basé sur le principe d’apprendre à synchroniser, et répéter des gestes, parfois non-naturels pour réaliser un coup de golf. Ce principe a tendance à s’inverser depuis une petite décennie, où justement les enseignants et moniteurs de golf s’évertuent à adapter le swing de golf à l’élève.

Découvrez nos formules d'abonnements

Une nouvelle méthode d'enseignement pour le golf ?

Dans ce cadre, intéressons-nous aujourd’hui à la méthode de Dominique Fournet, Ralph Hippolyte, et l’organisme Axel Golf.

Le principe moteur de cette approche consiste dans le fait de partir des caractéristiques physiques du golfeur pour déterminer le type de swing qu’il va pouvoir apprendre et répéter avec efficacité.

Ceux qui ont déjà pris des leçons de golf en individuel ou en groupes, savent qu’en matière de swing, on parle souvent de « golf pourcentage » !

Il est en effet très difficile de répéter avec perfection le même swing pour le même résultat sur une dizaine de balles de golf tapées au practice.

En fait, le golf pourcentage consiste dans le fait de toucher une cible le plus grand nombre de fois possible, en sachant que 100% est une utopie.

Tout enseignement de golf tient compte de cette hypothèse, et Axel Golf tend à l’améliorer avec son approche qui se veut innovante.

Elaborer un swing de golf à partir de la nature propre de la personne

Pour Dominique Fournet, chaque individu dispose de préférences de fonctionnement innées, et il faut justement s’en servir dans l’enseignement du golf, et ne surtout pas aller contre, au risque de connaitre l’échec.

Ce coach de golf opère donc d’abord par une identification du profil de chaque élève golfeur pour déterminer son profil.

Sa prestation démarre par un diagnostic Action-Types® inspiré du sport de haut niveau qui évalue vos préférences motrices (base du swing), puis s’intéresse aux faiblesses mentales et physiques du golfeur, pour ensuite aiguiller l’élève vers ses forces spécifiques.

Pour Dominique Fournet, il s’agit de découvrir son swing naturel en partant de la motricité de l’individu!

Les concepteurs de ce nouveau mode d’entrainement pour le golf ont découvert que tous les êtres humains disposent d’un « câblage génétiquement prédisposé » influençant directement nos habiletés physiques et mentales.

En somme, pour être bon au golf, il faut respecter le mode de fonctionnement de la personne ET les lois mécaniques du swing.

Il ne faut surtout pas les opposer !

Où découvrir ce nouvel enseignement sur le golf ?

Pour les golfeurs amateurs, cette méthode peut être découverte au golf de Noisy-le-Roy.

Des forfaits sont proposés afin de réaliser toutes les études nécessaires à l’élaboration de votre profil.

On peut trouver des enseignants formés à la méthode dans d’autres golfs français comme Joel Bernard ou Bruno Petit à Bondue, Céline Satger à la Boulie, Virginie Requier à Valcros, Adrien Leuren au Golf des Flandres, Nicolas Mussy à la Bresse et enfin Philippe Guy à Ableiges.

Cette analyse Action-Types® peut aussi être utilisée par un préparateur physique comme Xavier Longa au Golf de Chantilly Vineuil, et par un club maker comme Jean-Michel Queva qui se servira des résultats dans la conception de club de golf parfaitement adapté.

Comment développer sa typologie de swing ?

La méthode développée par Axel Golf se fonde sur au moins plusieurs étapes :

Déterminer votre posture idéale

Synchroniser votre swing

Avoir le sens du mouvement

Pour illustrer cette approche, remarquez que la plupart des golfeurs professionnels n’ont pas le même swing.

De Jim Furyk à Miguel Angel Jimenez, en passant par Tiger Woods et Ernie Els, vous trouverez une grande variété de types de swing de golf.

Alors si les meilleurs joueurs du monde ont leur propre swing, pourquoi pas vous ?

Qu'est-ce que la posture idéale ?

Pour Dominique Fournet, une bonne posture engendre une bonne réaction en chaîne des différentes parties du corps lors de l'exécution du swing.

Le grand principe commun à tous les bons joueurs est une inclinaison du buste au niveau des hanches.

Cependant si vous voulez être vraiment performant, il faut adapter cette position à votre morphologie et tout particulièrement la position de votre centre de gravité.

Partant de ce principe, il détermine deux postures :

La posture N : votre centre de gravité est légèrement en AV (antérieur), il en découle une posture où la courbure de la colonne vertébrale est moins prononcée, les genoux sont légèrement vers l'intérieur, l’équilibre est contrôlé par les ischio-jambiers, l'action est initiée par l’utilisation des mollets et la motricité est de type rotatoire.

Quelques exemples de golfeurs célèbres qui adoptent cette posture de manière naturelle : Tiger Woods, Vijay Singh, Tom Watson, Phil Mickelson, Colin Montgomerie, ou encore Thomas Levet

La posture S : votre centre de gravité est légèrement en AR (postérieur) , il en découle une posture où les courbures de la colonne vertébrale sont plus prononcées, les genoux sont déverrouillés (légèrement vers l'extérieur), l’équilibre est contrôlé par les psoas, l'action est initiée par l’utilisation des cuisses, et la motricité est de type linéaire.

Quelques exemples de golfeurs célèbres qui adoptent cette posture de manière naturelle : Seve Ballesteros, Ernie Els, Annika Sorenstam, Nick Faldo, ou encore Jack Nicklaus.

A quoi penser quand on veut synchroniser un swing de golf ?

Pour les deux fondateurs de cet enseignement de golf, sur le practice il est nécessaire de séparer le geste en différentes séquences pour bien comprendre l’ordre dans lequel se déroule le swing, alors que sur le parcours, le geste doit être libre et synchronisé.

Ce qui réunit les différentes étapes d’un mouvement, c’est le rythme. La fluidité et l’harmonie tant enviées dans le swing des meilleurs golfeurs qui résultent de la coordination entre les actions du haut et du bas du corps.

Pour Dominique Fournet et Ralph Hippolyte, cette recherche de coordination est différente en fonction de son profil moteur :

Les golfeurs de type « NF » doivent se concentrer à faire travailler ensemble leur pouce droit et leur orteil gauche.

Les golfeurs de type « NT » doivent se concentrer à faire travailler ensemble leur pouce droit et leur orteil droit.

Les golfeurs de type « SF » doivent se concentrer à faire travailler ensemble leurs 2 pouces et leurs 2 orteils (dans la ligne de l’objectif).

Les golfeurs de type « ST » doivent se concentrer à faire travailler ensemble leurs coudes et leurs genoux (dans la ligne de l’objectif).

Découvrez cette méthode sur le site Axel golf.

Crédit photo : Mark Newcombe

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.