Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

A quoi faut-il penser au moment de démarrer son downswing?

Comment améliorer la phase de transition entre le backswing et le downswing?

La phase de transition entre le sommet du backswing et la relance du downswing est l’étape la plus critique d’un swing de golf, que l’on soit amateur ou golfeur professionnel. Je vous propose de passer en revue la meilleure façon de gérer cette phase du swing.

Sommaire de l'article sur la phase de transition entre le backswing et le downswing

Pour aborder cette étape clé du swing, je vais tout d’abord séparer la phase de transition en trois familles de solutions qui peuvent être améliorées pour obtenir un swing plus performant dans la zone d’impact.

En fonction de vos affinités, et de votre façon de joueur, vous pourrez vous servir de trois pensées distinctes au moment de lancer la phase de transition :

  • Lancez les hanches
  • Déplacez l’épaule droite en arrière, et vers le bas
  • Aplanir le plan de swing

Quelle action des hanches au moment de relancer le club vers la balle ?

Vous avez peut-être déjà entendu à propos du swing de golf, qu’il faut démarrer le downswing à partir du point le plus haut atteint par le club au sommet du backswing…Mais qu’est-ce que cela veut vraiment dire ?

Ce conseil s’adresse plus particulièrement aux golfeurs qui sont à l’aise avec l’idée que la phase de transition se déclenche par la partie basse du corps.

Il faut comprendre que pendant les toutes dernières millisecondes du backswing, les hanches commencent à déplacer du poids du dos vers le pied arrière, et ce faisant, votre corps exerce une force de levier sur le sol au moment de réaliser le downswing, et de contacter la balle.

rotation des hanches

Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessus, le club est sur le point d’arriver au sommet du backswing, et pendant ce temps, les hanches vont croiser la ligne verticale de jeu à la balle.

A la relance, la hanche gauche va croiser en premier la ligne verticale au sol, et bien avant le shaft. Cela démontre que les hanches déclenchent en premier et avant les épaules, les bras, et le club qui suit, permettant un chemin intérieur-extérieur.

suite rotation des hanches au downswing

Si vous regardez bien les différences entre le premier et le deuxième cliché, vous verrez que c’est surtout le déplacement des hanches vers l’avant qui est important, et premier dans l’ordre de croisement de la ligne de jeu, bien avant la ligne virtuelle dessinée par le shaft.

Ce faisant, le poids du joueur se déplace de la droite vers le pied gauche où justement se situe la balle de golf, tandis que l’épaule droite descend pendant cette phase de transition pour délivrer l’énergie nécessaire pour propulser la balle.

en résumé

Pour résumer,

  1. En premier, les hanches se déportent rapidement vers l’avant au départ du downswing
  2. Le poids du corps se déplace vers le pied gauche
  3. L’épaule droite descend pour accompagner le downswing
  4. Le club suit le mouvement
  5. Le chemin de club est de l’intérieur vers l’extérieur

Quelle action de l’épaule droite vers le sol pour déclencher la phase de transition ?

Une autre importante croyance concernant la phase de transition est le fait de garder le dos le plus longtemps possible dans la direction opposé à la cible pendant le downswing, en maintenant l’épaule droite en arrière au démarrage de la descente, et/ou en autorisant cette même épaule à tomber vers le bas pour déclencher le mouvement !

La partie haute du corps est dominante dans le ressenti du joueur, et c’est bien cette épaule droite qui dirige la manœuvre.

En soi, l’exact inverse d’une transition qui voit l’épaule droite avancer vers l’avant, une erreur très répandue chez certains amateurs qui déplacent le club « over the top », ce qui créé un release très tôt dans le swing, et une faible accélération au moment de contacter la balle.

Quel est le secret pour réussir une bonne phase de transition quand on est un joueur par le haut ?

Il faut chercher à sentir que l’on arrête de jeter l’épaule droite en avant, et en dehors du bon plan de swing.

jeter l'épaule en avant

Au moment du release, le joueur doit donc ressentir que les épaules sont toujours en train de pointer à droite, et vers le sol, plutôt que de sentir les épaules partir vers l’avant, et à gauche.

Quand un joueur qui joue par le haut du corps arrive à contrôler cela, il a le sentiment que ses épaules sont fermées par rapport à la cible sur un temps plus long pendant le downswing. C’est exactement le feeling recherché pour un golfeur dit déclencheur par l’épaule droite.

Quelle action sur la trajectoire du club ?

Troisième manière de déclencher un downswing…chercher à amener le club bas et tard vers le sol.

Des golfeurs pros comme Nick Price ou Nick Faldo étaient très connus pour adopter ce style de swing.

Si vous regardez leurs swings, vous pourrez distinguer un plan de swing beaucoup plus aplani que pour d’autres joueurs de golf.

Pour quantifier cela en degrés, on peut dire qu’avec l’aide d’un radar de swing, le « club path » de ce type de release est de l’ordre de 2,5° à 3° quand un « club path » plus classique peut être mesuré à 5°.

Alors que le shaft suit une trajectoire plane pendant le downswing, les épaules ne tournent pas en avant trop vite, permettant aux bras, et au shaft du club de descendre vers le sol comme démontré dans la vidéo ci-jointe.

Observé dans la vidéo, comment Nick Faldo amène son club vers le sol. Club qui suit un chemin assez aplani pour que le « butt » pointe en direction de l’extérieur de la balle.

Si le shaft est amené sur un chemin trop raide au moment de l’impact, ce dernier va vous forcer à envoyer sur la gauche.

La clé pour réussir à utiliser cette technique consiste à s’assurer que l’on a une transition assez lente depuis le sommet, car, si vous jetez le club trop vite, cela va vous forcer à envoyer l’épaule droite en avant, et vous faire sortir du bon plan de swing.

Avec ces trois techniques, j’espère que vous pourrez mieux identifier si vous êtes un joueur par le haut ou le bas du corps, si vous préférez déclencher votre phase de transition par une action des hanches, ou de l’épaule droite, ou encore par le fait d’agir sur votre club

En travaillant sur votre ressenti, vous pourrez mieux contrôler votre downswing, et ainsi gagner en consistance pour vos coups de golf.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.