Posté par le dans Mieux jouer au golf - Nos conseils techniques

Kit de pratique d’un golfeur confiné - Partie 1

Comme tout le monde, les golfeurs se retrouvent coincés à domicile, privés de leurs habituelles parties dominicales. Mais toute contrainte peut aussi avoir son lot d’opportunités, il s’agit aussi de se mobiliser, d’être un peu créatif et de garder le moral. Votre golf peut progresser pendant cette période! Dans cette nouvelle série d'articles de circonstances, moi-même concerné, je vous rapporte mes différentes expériences pour un golfeur confiné... Dans cette première partie, je vous partage mon entretien avec Benjamin Anorga, préparateur physique de nombreux golfeurs, dont Benjamin Hebert et Gregory Havret, sur comment s'entretenir physiquement, pendant une période de confinement.

Découvrez nos formules d'abonnements

Le confinement : Une situation qui s'impose à nous...

Après le passage Samedi 14 Mars, au stade 3 de l’épidémie de Covid19, il fallait comprendre: rester chez vous! En conséquence de nombreux golf ont fermés.

En effet, étant des ERP (Etablissement Recevant du Public) ils n’ont pas eu le choix dans le respect des règles gouvernementales. 

La mise en oeuvre des fermetures a été plus ou moins rapides, selon les golfs, permettant à certains golfeurs de pouvoir pratiquer Dimanche dernier.

D’autres golfeurs ont décidé d'outrepasser les fermetures, et de faire quelques parties sauvages.

Le partage sur les réseaux sociaux de ces opérations de “Gaulois Réfractaires” n’ont pas manqué de créer de vives tensions dans les groupes de discussions où cela était partagé… 

Loin d’être un épiphénomène, la situation a nécessité la réaction de la FFGolf, qui à travers un montage de vidéos de plusieurs personnalités du golf a essayé de faire passer le message: “je respecte l’étiquette: je reste chez moi”. 

L’allocution du Président de la République Lundi soir a fini d’accélérer le mouvement… en effet prendre le risque d’amende élevées à très vite incité tout le monde à rester chez soi. 

Le confinement de la population des golfeurs à l’aube de l’ouverture de la saison, et alors que les températures commençaient à rendre les entraînements en extérieur agréables est vécu comme une grande frustration.

Très vite a émergé sur les réseaux sociaux une multitude de solutions destinées à mobiliser le golfeur impatient à travers différents axes possibles. 

J'ai pu repérer 4 grands champs d'applications :  

la préparation physique

le travail technique “dans le jardin”

le travail technique “dans son salon”

les trick shots ou coups pour s'amuser...

Sur le sujet de la préparation physique que je veux traiter dans ce premier sujet, Benjamin AÑORGA qui est notamment le préparateur physique de Benjamin Hebert a partagé sur Instagram, une proposition d’exercices pour se maintenir en forme.

Il s’agit de 3 séries d’exercices à alterner tous les 3 jours, que vous pouvez télécharger ci-après: “lien de téléchargement / copie des images”

Ci-dessous, les illustrations du premier plan d'entraînement

Si vous n’avez pas de poids à la maison, vous pouvez les remplacer par des bouteilles d’eau, un pack de lessive… si vous n’avez rien de suffisamment lourd, une solution est d’augmenter le nombre de répétitions pour compenser l’absence de poids adaptés. 

A l’inverse, si cela fait un moment que vous n’avez pas été actif, vous pouvez réduire les durées d'exercices (30 secondes au lieu de 45 secondes par exemple), le nombre de répétition ou le nombre de fois où vous réalisez l’exercice.  

Le but reste de se remettre en forme progressivement, mais surtout de ne pas se blesser.

Une fois votre corps “réveillé” par les premiers jours d’exercices, vous pourrez faire la séance complète ou augmenter les charges. J'ai contacté Benjamin afin qu’il nous explique l’intérêt de cette préparation physique. 

Yannick Baduel - JeudeGolf : Peux-tu nous dire un mot sur toi? Ton parcours? Ton métier? Et en particulier sur ta relation au golf? 

Benjamin Anorga : Durant mon enfance, j’ai très tôt pratiqué le golf, ainsi que d’autres sports, avant de me consacrer uniquement au vélo vers l’âge de 17 ans.

Ex-coureur cycliste, titulaire d’un Master en aéronautique, j’ai repris mes études universitaires, à la fin de ma carrière dans le vélo.

J’ai effectué ma formation universitaire à Poitiers dans l’université de George Cazorla.

Ensuite, j’ai travaillé pendant plusieurs saisons, en tant que préparateur physique dans le rugby, avant de me spécialiser dans la biomécanique et le FMS-Functional Movement System (TPI), en suivant plusieurs formations aux États-Unis durant trois années.

Durant cette période, j’ai été sollicité par plusieurs joueurs de golf, garçons, filles, pros et amateurs, afin de les conseiller dans leur entraînement physique pour la performance.

Aujourd’hui, je travaille avec différents joueurs, garçons, filles, pros et amateurs (une douzaine sur le circuit pro et une dizaine de jeunes en formation).

Je travaille également avec différents sportifs, et nous avons ouvert un centre d’entraînement de performance (l’Atelier de la Performance) sur Bordeaux.

Y.B. - JeudeGolf : Tu as partagé une présentation physique générale sur instagram. Comment t’es venue cette idée? A quoi sert une PPG, quel est le but recherché? 

Benjamin Anorga : Durant cette période de confinement, je pense qu’il est important d’occuper les gens, en particulier pour rester en bonne santé.

Dans ce but, je pensais que partager quelques séances de Préparation Physique Générale (PPG) était une bonne idée.

Le but recherché est de rester actif, et donc de minimiser les faits de la sédentarité dû au confinement.

La PPG est un panel d’exercice permettant de renforcer l’ensemble du système musculaire tendineux, et articulaire du sportif.

L’objectif principal est de prévenir un risque de blessures.

En général, cette préparation précède une Préparation Physique Spécifique (PPS) où l’on se rapprochera un peu plus des gestes techniques du sport pratiqué. 

Y.B. - JeudeGolf : Dans les exercices que tu proposes il y a trois blocs: du gainage, un travail des cuisses, un travail du haut du corps...Pourquoi ces exercices? Quel est l’objectif? Pourquoi 18 jours? En quoi, cela va améliorer la performance du golfeur? Quel bénéfice en attendre ? 

Benjamin Anorga : Dans les séances proposées, il y a du travail isométrique type gainage et du travail dynamique (en mouvement) sur tous les groupes musculaires du corps.

L’objectif étant d’être le plus complet possible durant ce cycle de travail 6 × 3 séances (18) permet d’obtenir des résultats.

Suite à ça, nous pourrons passer à un autre type de travail, et se rapprocher un peu plus de la discipline pratiquée.

Dans le cadre du golf par exemple, nous pouvons inclure des exercices plus spécifiques type exercices d’accélération en rotation.

Le fait de mobiliser tous les groupes musculaires quotidiennement permettra d’être plus rapidement performant, et surtout de pouvoir rejouer au golf rapidement, suite à ce confinement, en ayant limiter les problèmes dus à l’inactivité.

Y.B. - JeudeGolf : Avant de démarrer cette interview tu m'expliquais que cinq jours d'inactivités avaient de lourdes conséquences sur le métabolisme du sportif, et sur sa possible performance. Peux-tu nous en dire un mot?

Benjamin Anorga : Oui, tout à fait, lors d’une interruption ou d’un arrêt d’activité physique plusieurs phénomènes se passent.

Tout d’abord la capacité aérobie (V02Max) baisse, favorisant la sensation de fatigue.

Ensuite, au niveau physiologique et musculaire, il y a une perte de tonus musculaire et de force.

Enfin, il y a une baisse du métabolisme et une possible prise de poids (graisse).

C’est pour éviter tout cela que nous conseillons de maintenir une activité physique quotidienne, et une alimentation adaptée.  

Y.B. - JeudeGolf : En quoi cette PPG diffère de ce que tu peux proposer à Benjamin Hebert ou Grégory Havret? Y-a-t-il un travail spécifique que tu mènes avec eux? Comment cela s’inscrit dans leur saison? Est ce que tu les vois uniquement en début de saison ou mènes-tu également un travail quotidien, hebdomadaire avec eux? Utilises-tu des outils spécifiques ou des applications pour échanger avec eux, lorsqu’ils sont à l’autre bout du monde? 

Benjamin Anorga : Ces athlètes effectuent également des cycles de PPG à chaque reprise.

Ensuite, chaque séance est individualisée en fonction du profil du joueur et de ses attentes (calendrier, objectif...) et ce, lors de la mise en place du calendrier de la saison (avec les différents membres du staff et les joueurs) définissant les objectifs et les tournois à jouer.

Suite à cela, je mets en place des cycles d’entraînements comprenant une phase de PPG, puis différents cycles de travail spécifique (hypertrophie, force, puissance etc.).

Pour cela, j’utilise un logiciel de planification d’entraînement sur lequel j'inscris les séances quotidiennes.

Les athlètes les reçoivent tous les jours et inscrivent le travail qu’ils réalisent.

Ensuite, je reçois en retour les différentes données via mon logiciel pour les analyser (quantification de la charge d’entraînement, sensations, données cardio etc.)

L’utilisation de ce logiciel me permet de rester en contact quotidiennement avec les athlètes, quelque soit leur position géographique, et de pouvoir réajuster les programmes, suivant les sensations du moment.  

Y.B. - JeudeGolf : Tiger Woods a popularisé la préparation physique dans le golf. Est-ce que cette pratique est aujourd'hui généralisée dans le golf professionnel, et quelle part a t-elle dans une journée d'entrainement type?

Benjamin Anorga : Effectivement le Golf a beaucoup changé depuis l'arrivée de Tiger Woods.

La dimension physique a pris une part très importante.

Aujourd’hui, tous les joueurs pros, quelque soit leur niveau, ont un entraînement physique quotidien.

En fonction des périodes de la saison, nous pouvons aller jusqu’à 16 heures d’entraînements physiques hebdomadaires.

Lors d’une journée type, en tournoi, nous avons une partie physique le matin (30 à 60 minutes) puis une partie en fin de journée (20 à 60 minutes). 

Y.B. - JeudeGolf : La préparation physique chez le joueur amateur semble peu intégré dans la culture golfique contrairement à d’autres sports, notamment dans les sports collectifs où la notion est souvent déjà intégrée même à un niveau loisir. Quel regard portes-tu sur cette situation? As-tu une idée sur ce qui bloque? Les bénéfices sont-ils mal compris? Pourquoi ne montre-t-on que les échauffements techniques des joueurs lors des tournois? 

Benjamin Anorga : Effectivement, une partie des joueurs amateurs peuvent négliger cette partie au profit d’un échauffement technique.

Je pense qu’ils n’ont pas été suffisamment sensibilisés à cela.

C’est ce que nous essayons de faire avec les plus jeunes, notamment sur les compétitions régionales et nationales, en mettant en place des ateliers où nous les sensibilisons à l’échauffement et la récupération.

Il faut garder à l’esprit que le golf est un sport, un échauffement physique est donc indispensable pour éviter les blessures, et envisager une meilleure performance.

Regardez ce qui se fait au plus haut niveau, les joueurs passe autant de temps sur leur échauffement  « physique » que « technique » toujours dans un but d’amélioration de performances et de prévention des blessures.  

Y.B. - JeudeGolf : Pour finir, aurais-tu quelques conseils nutritions, en cette période de confinement? Quel type d'ajustement devons-nous faire? 

Benjamin Anorga : Durant cette période de confinement, Il faut réduire les apports calorique liés au fait d’une activité physique plus faible qu’habituellement.

Soyez également vigilant au type d’apport que vous pouvez avoir.

On diminue considérablement l’apport de glucides (féculents), surtout le soir pour éviter de prendre du poids durant cette période (stockage de graisse).

Cependant, on veillera à équilibrer les apports de protéines, ainsi que de légumes (on peut consommer des légumes en conserves ou surgelés durant cette période).

Pensez également à vous hydrater tout au long de la journée avec de l’eau ou des infusions (2 litres par jour environ). 

Bon entrainement à tous, et on se retrouve bientôt pour parler de l'entraînement technique “dans le jardin”. 

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 5 sur 2 votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.