Posté par le dans Guide des golfs en France

Les Bordes inaugure le « New Course ». Vous ne pourrez sans doute jamais y jouer, pourquoi ?

Il y a de fortes chances que vous n'ayez jamais joué sur ce qui est depuis de nombreuses années considéré comme l'un des meilleurs parcours de golf d'Europe continentale : Les Bordes. Et cela risque de ne pas changer à l’avenir. Niché dans la vallée de la Loire, à quelques heures de route au sud de Paris, c'est l'un des clubs de golf les plus exclusifs et les plus difficiles à jouer au monde. Il propose désormais 46 trous aux très rares privilégiés qui auront la chance de pouvoir y jouer. Pourtant, nous avons reçu un communiqué à ce sujet… Le golf serait-il disposé à s’ouvrir au reste du monde ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Le 12 juillet 2021, « Les Bordes Golf Club » annonce enfin l’inauguration du très attendu parcours de 18 trous, le New Course, conçu par l'architecte de renom Gil Hanse, venant compléter les 18 trous du prestigieux Old Course conçu par Robert Von Hagge, et le Wild Piglet, un parcours de 10 trous en Par-3, également créé par Gil Hanse et ouvert en 2020.

Gil Hanse est venu donner le coup de départ inaugural avant que les « très rares membres » ne viennent du monde entier pour découvrir sa nouvelle création.

À l’origine des Bordes, le baron Marcel Bich, propriétaire multimillionnaire de la société de stylos et de rasoirs Bic, a construit le parcours avec un ami japonais, et n'a rien épargné dans la construction. Les Bordes ont ouvert leurs portes en 1987.

Le résultat a été un parcours qui a été considéré comme incroyablement beau mais aussi incroyablement difficile, avec une multitude de plans d’eaux. Au départ du parcours, il fallait prévoir une bonne douzaine de balles.

Il était géré pour le plaisir des propriétaires et de leurs amis, avec des possibilités d’accès aux autres joueurs extrêmement limitées.

Pendant des années, il était ainsi pratiquement impossible de jouer aux Bordes, puis il y a eu une courte fenêtre pendant laquelle les visiteurs pouvaient y jouer, ce dont nous avons pu bénéficier à l’époque, Laurent et moi, pendant un week-end de deux jours au début des années 2000, accompagnés de Franck Morineau, notre enseignant de golf et ami.

Ce dont je me souviens des Bordes, c'est que c’est un parcours de golf qui peut ravir visuellement, et punir mentalement et physiquement.

C'est probablement le parcours de golf le plus étroit que je n’ai jamais joué. Il suffisait de manquer le fairway ou le green pour ne plus jamais retrouver sa balle.

C'était aussi le rough le plus épais que l’on puisse imaginer, et quand elles y pénétraient, les balles disparaissaient pour toujours dans la plupart des cas.

Robert von Hagge a utilisé les lacs de Sologne pour obtenir des effets spectaculaires, avec des greens en île et de l'eau qui entrait en jeu sur pas moins de douze trous.

Cela ne veut pas dire que je regrette d'y être allé, bien au contraire. Le Old Course est un parcours phénoménal et c’était vraiment un privilège d’avoir pu y jouer, même si à l’époque, je n’avais encore jamais payé un green-fee aussi élevé (autour de 160 euros de mémoire).

Et tout autour, l’environnement était fait pour une évasion totale, depuis l’hébergement dans les cottages, jusqu’à la terrasse du club-house avec vue sur les biches qui s’appropriaient le parcours à la tombée du jour. 

Hélas, l’excellence n’est pas à la portée de tous, et c’est dommage, le club est à nouveau fermé aux visiteurs maintenant.

Vous devrez donc trouver un membre pour vous y inviter, et pour jouer sur ces parcours.

En 2008, le baron Marcel Bich et Yoshiaki Sakurai étaient décédés, et de nouveaux investisseurs ont pris le contrôle de la propriété.

Les visiteurs ont été interdits, et le parcours a été maintenu dans un état impeccable pour que seuls les quatre membres locaux et vingt joueurs internationaux puissent en profiter quand ils le souhaitaient.

Il semble qu’il ne soit pas si évident d’assurer une pérennité à un tel projet golfique basé exclusivement sur la participation financière d’une poignée de membres, même si pendant une courte période, Les Bordes ont tenté en complément de s’ouvrir aux visiteurs avec des green-fees à 300 €… Ainsi, la société d’exploitation a publié en 2015 un résultat net négatif de 12 M€, et précipité son déclin.

En 2018, c’est Driss Benkirane et son fonds d’investissement RoundShield Partners qui deviennent propriétaires du Golf des Bordes, et lancent le projet du nouveau tracé du New Course.

Cependant, et dans l’esprit de certains de plus célèbres golf américains, Les Bordes restera totalement privé et donc réservé à ses membres, soit une centaine de membres fondateurs de plusieurs nationalités.

Pour Driss Benkirane : « Je souhaite que Les Bordes soient un club international offrant à ses membres des prestations exclusives et très haut de gamme, comme cela se fait couramment aux Etats-Unis ». Source Le Figaro le 11-12-2019.

Et puis en juillet 2021, l’ouverture du nouveau paquet cadeau

Le 12 juillet 2021, l'emballage cadeau a été retiré au dessus du très attendu New Course des Bordes, l'architecte Gil Hanse prenant le temps de dévoiler son premier projet de conception de parcours de golf en Europe continentale.

On lui doit par exemple la réalisation du Trump Golf Course à Dubaï ou encore le Golf Olympique de Rio de Janeiro en 2016. Il est considéré comme l'un des architectes de parcours de golf « minimalistes » les plus influents de la fin du 20e et début du 21e siècles.

En contraste direct avec le Old Course des Bordes, le New Course présente un style de lande plus traditionnel.

En combinaison avec le parcours de 10 trous courts, le Wild Piglet, les membres du « Les Bordes Golf Club » ont maintenant à leur disposition l'une des plus grandes expériences de golf au monde.

Jalonné de grands bunkers, de subtils changements d'élévation et d'incroyables greens complexes à souhait, le tracé mesure près de 6600 mètres à partir des tees arrière.

Gil Hanse a déclaré : « Nous n'avons jamais rien construit en Europe continentale et nous voulions nous assurer que notre premier projet serait quelque chose de spécial, et Les Bordes nous ont donné cette opportunité. J'ai toujours aimé visiter la France, et avoir la chance de créer ce parcours et de laisser un héritage durable dans une si belle partie du monde me rend particulièrement fier ».

« Avec les trois parcours de golf et les équipements déjà en place et à venir, je ne vois pas en quoi Les Bordes ne seront pas considérées comme l'une des plus belles destinations golfiques d'Europe ou du monde ».

Destination ? Pour qui, si le parcours reste fermé ?

Peut-on parler de destination de golf, pour pas plus de 150 personnes ?

Le New Course doit s'intégrer harmonieusement dans la forêt magique de Sologne, les fairways se fondant parfaitement dans la végétation naturelle et les arbres, et le maximum de soin et d'attention a été apporté par Gil Hanse et son équipe pour préserver l'environnement naturel.

L'ouverture du New Course marque trois années d'investissement aux Bordes, avec l’objectif de développer une communauté où tous les membres de la famille ont des possibilités infinies de s'amuser et de s’aventurer. 

Les installations complètes sur place comprennent des lacs et des piscines naturelles, des plages, des sports nautiques, du karting, de la pêche, des sports équestres, une ferme pédagogique et des pistes cyclables et pédestres.

Les futurs projets d'investissement comprennent un partenariat annoncé avec Six Senses pour la transformation du « Château Bel Air » du XIXe siècle en un hôtel de luxe et un spa, une place de village avec commerces et restaurants et une variété de maisons résidentielles de styles variés, ainsi qu'un centre équestre, une ferme biologique, une galerie d'art et un amphithéâtre extérieur.

Ce projet très ambitieux et certainement passionnant, n’est au demeurant pas clair. Pour qui ? Pour 150 personnes dans le monde, pourquoi perdre son temps à nous envoyer, comme à l’ensemble de la presse française et européenne, un communiqué annonçant l’inauguration du New Course ?

En quoi cela peut concerner le million de golfeurs francophones auxquels nous nous adressons ?

« Venez-voir notre superbe golf sur lequel vous n’aurez jamais le droit de jouer ? » De mémoire, la route est un peu longue depuis Paris pour voir un golf derrière les grillages ?

Ou au contraire, toutes ces installations et ce nouveau parcours sont imaginés dans un souci d’ouverture au reste du monde ?

Et dans ce cas, effectivement, si des golfeurs anonymes, même pour plus de 150 euros, peuvent arpenter un parcours aussi mythique que magnifique, alors pardon chers lecteurs, nous pourrions vous inciter à en faire une fois dans votre vie l’expérience… 

Le problème, c’est qu’il ne nous semble pas que ce soit l’information que l’on veuille nous transmettre. 

Si le parcours devait s’ouvrir pour un tarif de green-fee plus réaliste que 300 euros (Les Bordes, ce n’est pas Torrey Pines. Le parcours n’a jamais accueilli l’US Open), il pourrait bien rencontrer un succès incroyable au niveau financier.

Après tant d’années de fermetures, le fait de rendre accessible un tel parcours pourrait créer un véritable engouement. Et j’imagine volontiers que des golfeurs iraient jusqu’à payer 150 ou 180 euros le green-fee, pour accéder à un pareil bijou.

Si le parcours doit rester fermé pour une poignée de golfeurs, nous sommes très heureux de savoir que dans leur jardin, ils se sont construits quelques trous sympas, mais nous avons, pour notre part, d’autres histoires à raconter sur des lieux où s'écrit une histoire qui rassemble davantage de passionnés.

Crédit photos : Les Bordes by Azalea

Restez informé

Recevez notre newsletter

(Note moyenne de 5 sur 1 votes)

Commentaires   

mhezkia@gmail.com
0 #1 Ah Ah !mhezkia@gmail.com 21-07-2021 19:12
Belle démocratisation... Pour les s...... de pauvres ! Ah Ah... Ok, ok, je sors ! Plus sérieusement, tout à fait d'accord avec vous, s'il n'y a pas "d'ouverture", aucun intérêt...

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.