Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Guide des golfs en France

Golf de Mortfontaine: Seul français dans le top-100 des plus beaux parcours mondiaux en 2015

Golf de Mortfontaine: Seul français dans le top-100 des plus beaux parcours mondiaux en 2015

Il est parfois difficile de s’y retrouver dans la jungle des classements de toutes sortes concernant les parcours de golf dans le monde. Un classement a toutefois retenu mon attention, et sur les 100 plus beaux golfs dans le monde aux côtés d’Augusta, Saint-Andrews, Pebble Beach, Pinehurst, Dornoch, Muirfield ou encore Birkdale, un seul golf en France : Mortfontaine !

Découvrez nos formules d'abonnements

Que peut-on attendre d’un classement ou d’une liste de parcours dans le monde ?

A mon sens, au moins trois choses : Objectivité, indépendance, et crédibilité pour au final délivrer une vérité, même éphémère ou plus durable sur une performance, résultant d’une action récente ou plus ancienne.

Le classement des 100 beaux parcours du monde est devenu la tarte à la crème de bons nombres de publications, tant et si bien, que n’importe quel parcours peut se référer à un classement dans un de ces ouvrages.

L’autre problématique liée à l’action de « sélectionner », c’est que généralement, tout le monde se sent l’âme d’un sélectionneur, c’est même naturel.

Le classement des 100 plus beaux parcours de golf proposé par le site britannique Top100Golfcourses.co.uk, un organisme indépendant existant depuis 2005, et alimenté par des dizaines de rédacteurs autour du monde a le mérite de répondre aux trois critères édictés ci-haut.

Objectif : Le classement prend en compte l’avis de rédacteurs chevronnés mais aussi celui de golfeurs amateurs qui ont joué sur les parcours cités dans le classement.

A la différence des classements produits par d’autres publications, il s’agit d’un travail de croisement de données entre des centaines d’avis de golfeurs sur des milliers de parcours dans le monde.

Indépendant : Cela est un peu induit par le premier point.

Comme il s’agit d’un site indépendant de tout système de réservation ou vivant de la publicité faite par les parcours, mais bien de la vente d’un ouvrage retraçant chaque année le classement des 100 plus beaux parcours, il n’y a pas à douter de l’honnêteté du classement, entre d'une part un éditeur de contenu, et d'autre part, des lecteurs.

Crédible : Au final, le classement proposé correspond à une logique qui ne choquera pas réellement les amateurs du monde entier, y compris les français. Retrouver Augusta, Saint-Andrews, Pine Valley, Dornoch ou encore Muirfield dans le top-10 n’a rien d'aberrant.

Le fait que le classement soit évolutif d'une année sur l'autre sur la base de critères objectifs renforce encore cette crédibilité.

Si des centaines de golfeurs notent la progression d'un parcours, cela se retrouve dans le classement.

Maintenant, dans un sport pratiqué par une grande majorité d’anglo-saxon, et plus particulièrement d’américains, quelle est la vérité de ce classement en 2015, et alors qu’il est produit chaque année depuis 10 ans ?

48 parcours sur 100 sont américains, 12 sont écossais, 11 anglais, 7 australiens, 5 Irlandais, 3 canadiens, 2 néo-zélandais, 2 nord-irlandais et 1 Gallois !

90% des plus beaux parcours dans le monde sont situés dans des pays où on parle majoritairement anglais…

Rien de bien choquant alors que sur 50 millions de golfeurs, plus de 70% parlent anglais !

Cela permet de relativiser la performance des autres parcours dont le Golf de Mortfontaine, situé à 10 kilomètres de Senlis, classé 34ème, sa meilleure performance depuis 10 ans.

Un classement très largement revu à la hausse cette année puisque le golf de Morfontaine a progressé de 19 places par rapport à 2014.

De l'aveu des auteurs de l'étude, il s'agit surtout d'une action correctrice, car le parcours français était trop bas par rapport à son attrait réel.

Premier parcours français, seul parcours français dans le top-100, et même premier parcours pour le vieux-continent, Morfontaine est un peu notre « Victor Dubuisson des parcours » !

Un classement dont l'intérêt est aussi de révéler ce que pensent les golfeurs du monde entier, et pas seulement, ce que nous français, pensons de nos golfs, surtout que parfois, en qualité de français, nous n'avons pas forcément accès à tous les parcours, comme par exemple, Les Bordes, privatisés pour des anglais.

L’histoire du Golf de Morfontaine

L’origine de ce parcours remonte à 1913 quand le Duc de Guiche, Armand de Gramont, a obtenu de son père de pouvoir transformer le terrain de polo en un parcours 9 trous exclusivement réservé à son usage et celui de ses amis.

Le duc qui adorait le travail de l’architecte Tom Simpson lui confia d’ailleurs le dessin du 9 trous du Parc de la Vallière, terrain qui fut inauguré par Arnaud Massy et Jean Gassiat.

Vue sur le trou 7

En 1927, le duc ouvrit le parcours à la notion d’association et de club de golf.

Simpson dessina un nouveau 18 trous, et Madame Lacoste eut l’honneur de taper le premier coup d’inauguration.

Dès la création et le dessin d’un parcours primé parmi les plus beaux du monde, on retrouve la signature d’un très grand architecte.

Tom Simpson n’était pas un inconnu. Il a signé la réalisation du Royal Lytham & Saint-Annes, ainsi que Ballybunion, respectivement 57ème et 20ème du classement que je cite dans ce sujet.

De même que la beauté du dessin de Mortfontaine n’est pas une découverte. Dès sa sortie de terre, ce parcours dit de « Parkland » par opposition aux links, et en fait un parcours en pleine forêt, a recueilli les avis les plus favorables de la part des connaisseurs.

En 1930, trois ans après son ouverture, le club accueillait déjà 350 membres de toutes nationalités.

25 ans après la mort du Duc, en 1987, le golf est finalement devenu la propriété des membres, et reste à ce jour, l’un des clubs les plus fermés de France.

En près de 85 ans d’histoire, le club n’a d’ailleurs accueilli que 100 membres de plus pour en compter 450 à ce jour, seuls golfeurs habilités à pouvoir jouer sur ce terrain.

Vue sur le trou 8

Pour avoir la chance de jouer sur ce parcours, il faut y être invité par un des membres.

Bien que le parcours soit très fermé, cela ne veut pas pour autant dire qu’il n’a pas évolué.

Très récemment, un autre architecte de renom, Kyle Philips a procédé des ajustements sur les trous 10 et 12, pour les allonger d’une cinquantaine de mètres.

Pourquoi ? Pour respecter l’ambition de Simpson, à savoir, en faire un parcours de championnat qui représente toujours un challenge pour les golfeurs.

Mortfontaine est en quelque sorte notre « Augusta » National !

Cependant, avec une longueur de 5836 mètres, ce n’est pas le parcours français le plus long surtout au regard des 6718 mètres du Golf National, 5ème du classement français. En réalité, la difficulté est dans le jeu d’approche, et la capacité à choisir les bons clubs et les bons coups pour arriver sur des greens très bien défendus, et ondulés.

La présence des arbres tout du long du terrain est LA difficulté.

Pour les golfeurs étrangers qui ont noté ce club, parfois, ils ont eu du mal à trouver les mots pour décrire l’effet whaouh que leur a fait Mortfontaine. Certains golfeurs allant même à se demander s’ils étaient bien en France !

Tout du moins, Mortfontaine évoque ce que la France peut faire de mieux en matière de classe, et de conditions de jeux.

Vue sur le trou 9

Au classement de Top100Golfcourses.co.uk, Mortfontaine devance Les Bordes, Chantilly, Fontainebleau, Le National, Prince de Provence, Terre Blanche, Kempferhof, Sperone et le Médoc, sans qu’aucun autre ne figure dans le top-100.

Les Bordes étant pourtant le 5ème plus beau parcours du vieux-continent.

Mortfontaine, Les Bordes, deux parcours au sommet de la hiérarchie française que pourtant très peu auront la chance de fouler un jour.

Les plus beaux parcours sont-ils forcément privés ?

Pas nécessairement puisque Chantilly se classe troisième (le parcours est accessible pour les visiteurs en semaine)

En revanche, les plus beaux parcours sont souvent ceux qui ont les origines les plus anciennes, et les plus glorieuses, dessinés par des architectes qui ont marqué comme Tom Simpson, Robert Trent Jones ou encore Robert Von Hagge.

Crédit photo : Golf de Mortfontaine

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.