Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Guide des golfs en France

Le Golf de la Boulie tourné vers les Jeux Olympiques de 2024 à Paris

Le Golf de la Boulie tourné vers les Jeux Olympiques de 2024 à Paris - crédit photo :©Samoa/Béraud

Quelques jours après la Ryder Cup à Paris, le golf de la Boulie situé à 20 minutes de Paris en voiture (temps donné hors bouchon) accueille mi-octobre une étape du circuit senior professionnel européen, disputé notamment par le français Jean Van de Velde. L’occasion pour le club de nous adresser un communiqué complet sur son histoire, son actualité, et son ambition : Préparer une transformation dans la perspective des Jeux Olympiques de 2024.

Découvrez nos formules d'abonnements

Le Racing Club de France est une association sportive prestigieuse en France. Un des membres de notre rédaction a eu l’occasion d’être invité à quatre reprises pour jouer sur le parcours de la Forêt au cours des dernières années.

A l’occasion de ce sujet, il témoigne d’un très beau parcours, abordable techniquement, et apaisant à seulement quelques kilomètres de la capitale, ce qui pourrait presque être antinomique.

Dans son souvenir, l’ambiance du club était très chic, mais pas nécessairement pesante.

Aujourd’hui, le RCF de la Boulie, c’est 1500 membres qui veulent concilier loisirs et beaucoup de compétitions, à en juger par l’impressionnant palmarès du club, notamment pour la section golf.

Le club est auréolé de nombreux titres pour les hommes comme pour les dames.

Sur son site Internet, le club ne fait pas mystère de son ambition pour les membres qui seraient amenés à le rejoindre : Adhérer aux valeurs d’art de vivre, d’éthique, de bien-être physique et moral, de fair-play, et aussi de convivialité.

Bien que l’aspect de la pratique loisir soit exprimé, très vite, l’ambition de la compétition et de la performance sont très clairement mis en avant à travers les notions d’efforts, de dépassement de soi, et d’esprit d’équipe.

Julien Tanguy et Baudouin de Laforcade, du comité du golf du RCF-La Boulie, soulignent que 60 nouveaux membres ont rejoint les rangs du club en 2018, signe pour eux, d’un renouveau.

Il s’agit d’environ 4% de nouveaux membres sur l’effectif total du club.

Un renouveau revendiqué, notamment dans la perspective des JO de 2024 à Paris, car quelques jours après la tenue de la Ryder Cup au Golf National, non loin de la Boulie, le club espère sans doute que le prochain grand rendez-vous du golf avec la France, sera un nouveau tremplin pour son développement.

Sur ce point, il convient de rester prudent et d’attendre les premiers chiffres de licences 2019, pour constater si oui ou non, un grand événement sportif de rayonnement international joue positivement sur la création de nouveaux golfeurs en France.

Autrement dit, est-ce que l’offre golf exprimée au moment de la Ryder Cup a bien correspondu à la demande latente des non-golfeurs ?

Depuis le dernier jour de la Ryder Cup, le golf en France a retrouvé son relatif anonymat.

Les Jeux Olympiques pourront peut-être permettre une bonne piqûre de rappel.

En attendant des analyses quantifiées et objectives, le club semble se tourner vers cet objectif positif, finalement tout naturel.

Le Racing ne compte pas moins de 11 médaillés olympiques tout au long de sa longue histoire commencée à la fin du 19eme siècle, sous l’impulsion de Ferdinand de Lesseps en 1882.

Le golf a été initié en 1901 par Pierre Deschamps, qui justement a acquis une ferme aux Portes de Versailles pour y construire le premier golf parisien.

En 1906, le Golf de la Boulie accueillera son premier Open de France. L’année suivante, Arnaud Massy, pro du club, remporte l’Open national et le British Open, le plus haut fait de gloire du golf tricolore.

Ce week-end, à l’occasion du Paris Legends Championship 2018, Jean Van de Velde et une cinquantaine de golfeurs professionnels du circuit senior européen ont justement l’occasion de marcher sur les traces de la légende.

Remesy, Sabarros, Farry sont également de la partie pour tenter de succéder à Paul Broadhurst.

Au-delà du tournoi senior, le club veut nous mettre en avant ses actions pour les jeunes avec notamment son club Junior ouvert pour les 3 ans, et son école de golf réputée.

L’équipe des ciels et blanc anime très régulièrement la Coupe Gounouilhou, sous l’impulsion du capitaine Christophe Ravetto, avec cette année des joueurs comme Frédéric Lacroix, Pierre Pineau, Thomas Burou ou encore Hugo Rouillon.

Le Racing est tombé en demi-finale contre l’équipe de Chantilly, finalement elle-même battue par Biarritz en finale de l’édition 2018 au golf du Prieuré.

En 2014, le club avait réalisé le doublé Coupe Gounouilhou-Golfer’s.

Le pétillant Franck Lorenzo-Vera a ouvert un centre de formation pour accompagner les équipes et les jeunes vers le haut niveau. Il apporte son expérience du haut niveau, et sa bonne humeur bien connue.

Bien entendu, parler de la Boulie sans parler des parcours, ce serait passé à côté de l’essentiel pour ceux d’entre vous qui aimeraient pouvoir arpenter les fairways.

Il faut préciser que le Golf de la Boulie est un véritable golf de membres ! Le golf leur est exclusivement réservé le week-end. Il est toutefois possible de jouer au Green-fee en semaine, en réservant à l’accueil 48 heures en avance.

Cela étant, le meilleur moment pour jouer à la Boulie reste l’été (Juillet et août) où le parcours est accessible au green-fee, semaine et week-end.

Comme précisé plus haut, le club accepte de nouveaux membres. Il n’y aurait visiblement pas de conditions particulières pour présenter sa candidature.

Un entretien est alors organisé avec la commission d’admission pour cerner le profil et les motivations du demandeur.

De là, le golf affirme mettre en place des offres adaptées pour une intégration facile et rapide.

 Un practice couvert composé de plus de trente postes, deux putting-greens et une zone de chipping parmi les plus grandes d’Europe sont à la disposition des membres.

Les trois parcours (La Vallée, la forêt, et le coteau) sont tracés autour du club house. Un practice couvert composé de plus de trente postes, deux putting-greens et une zone de chipping parmi les plus grandes d’Europe sont à la disposition des membres.

La vallée, par 72 est en fait le premier parcours construit près de Paris. Son tracé est sinueux et vallonné. Il a été dessiné par l’un des plus célèbres architectes du début du 20eme siècle, Willie Park Jr.

Le parcours a été détruit pendant la guerre pour être reconstruit en 1951. Il a reçu des golfeurs prestigieux comme Ballesteros, tenant du record du parcours (61), Tiger Woods, Jack Nicklaus, Arnold Palmer, ou encore Fred Couples.

Pas forcément long, le parcours est étroit et technique.

On n’y joue jamais les pieds à plat ! Les greens vastes et profonds autorisent de multiples positions de drapeaux, des plus simples aux plus complexes. Ils sont défendus par de nombreux bunkers profonds demandant un petit jeu performant.

La vallée, par 72 est en fait le premier parcours construit près de Paris. Son tracé est sinueux et vallonné.

A l’inverse, la Forêt est plus long (6122 mètres contre 5918 pour la Vallée). Ce second parcours a été inauguré en 1968.

Son tracé relativement plat serpente au milieu d’arbres de centaines d’essences différentes, donnant au parcours une atmosphère champêtre, rare dans la région.

Ses fairways sont assez étroits et ses immenses greens sont presque systématiquement défendus par de larges et profonds bunkers.

Quelques par-4 sont extrêmement longs, nécessitant des mises en jeu puissantes et droites, et plusieurs trous en dog-leg comme les numéros 7, 8 et 15 complètent les difficultés de ce parcours long et exigeant.

Moins prestigieux que La Vallée, le parcours de La Forêt semble tout aussi intéressant et agréable à jouer.

Plus qu’un simple second parcours, La Forêt propose un véritable challenge golfique sur plus de six kilomètres. Il faut surtout le découvrir à l’automne lorsque les arbres se parent de leurs couleurs automnales.

Le Coteau est un compact de 1086 mètres, composé uniquement de par-3.

Il est tracé en plein cœur du site, à flanc de colline, tout près de la zone de petit jeu et du club-house.

Composé exclusivement de par 3 de 81 à 170 m, ce petit parcours sert de support pédagogique pour l’école de golf qui y organise régulièrement des compétitions de classement pour tous les petits équipiers “Ciel et Blanc”.

D’ici à 2024, le Golf de la Boulie pourra donc capitaliser sur ses infrastructures et son histoire pour peut-être former des golfeurs tricolores qualifiés pour les Jeux Olympiques à Paris. La France aura cette fois à minima deux golfeurs dans le champ des candidats à une médaille.

Le Racing n’aimerait rien de moins que d’ajouter une douzième médaille olympique à son palmarès, surtout en golf.

Crédit photo : ©Samoa/Béraud

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.