Posté par le dans Guide des golfs en France

Le parcours de l’Albatros (Golf National) toujours théâtre d’un intense débat

Le parcours de l’Albatros (Golf National) toujours théâtre d’un intense débat

Quelques jours après la tenue de la Ryder Cup en France, l’américain Phil Mickelson, battu en simple et en double, avait concédé que le fait de jouer un parcours préparé comme le Golf National (parcours de l’Albatros) était une perte de son temps. A 48 ans, il ne voulait plus jouer sur des terrains avec des roughs injouables, pour au contraire, privilégier l’attaque, et la possibilité de faire beaucoup de birdies. Toujours à l’occasion de la Ryder Cup, Frank Giordano, essayiste pour la revue Golf Course Architecture a consacré un article sur la réelle paternité du parcours entre Hubert Chesneau et Robert Von Hagge. Si nombreux ont salué la qualité de l’organisation et le travail des équipes terrains, il semble que le Golf National ait marqué les esprits, en bien ou en mal, et semble voué à alimenter les débats encore longtemps…

Découvrez nos formules d'abonnements

Après avoir concédé une large défaite à Paris, l’équipe américaine a quitté le sol français le moral dans les chaussettes. Alors que la victoire à Hazeltine, deux ans plus tôt avait considérablement regonflé l’équipe à bloc, cette nouvelle lourde défaite en Ryder Cup a semblé ramené les américains, quatre ans en arrière.

De nombreuses raisons ont été évoquées, comme une possible mésentente entre joueurs, et même un conflit entre Koepka et Johnson. Patrick Reed a sorti la sulfateuse contre son capitaine Jim Furyk et son ex-coéquipier Jordan Spieth. Le manque d’énergie de Tiger Woods

Ils vous reste 90% de l'article à lire...

Contenu exclusif JeudeGolf.org

Le reste de l'article est protégé, connectez-vous pour lire 100% de toutes nos pages.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Paiement sécurisé

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 0 sur votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.