Posté par le dans Guide des golfs en France

Revue du Golf des Ormes, en Bretagne

Situé entre Saint Malo, Rennes, et le Mont Saint-Michel, en Bretagne, le golf de 18 trous des Ormes, se veut être un parcours qui vous offrira « du plaisir et de la détente », quel que soit votre niveau de jeu, même si cette appréciation soit toute relative étant donné les réelles difficultés qui vous attendent. Si les fairways sont larges et peuvent mettre les golfeurs en confiance, cela reste cependant un parcours long de 5915 mètres, avec un grand nombre de difficultés qui peuvent être stimulantes pour les meilleurs joueurs, mais ne sera pas une simple promenade de santé pour les golfeurs débutants.

Découvrez nos formules d'abonnements

Le golf des Ormes est situé dans un grand domaine, à quelques minutes en voiture de Saint Malo. Sur place, vous trouverez un hôtel, des gîtes, des appartements, et aussi des cabanes dans les arbres, c’est une option d'hébergement originale, bien que restant toutefois assez luxueuse.

Sur 200 hectares, le domaine propose une vaste gamme d'installations de loisirs et de restauration sur place, et c'est ainsi bien plus qu'un simple parcours de golf. Le complexe est parfaitement adapté aux familles dont les membres ne sont pas tous des golfeurs, chacun pouvant y trouver des activités à son goût.

En dehors du parcours, la pièce maîtresse de ce grand complexe d’activité est sans aucun doute, l’immense dôme tropical de 4500 mètres carré qui recouvre piscines, rivière, toboggans, bassins pour enfants, piscine à vague, et plages.

Des piscines extérieurs chauffées ou pas, permettent de pratiquer des activités nautiques adaptées à tous les âges pour les résidents de tous les hébergements du domaine.

Un téléski nautique permet de s’adonner au ski nautique et au wakeboard. Un centre équestre permet aux non golfeurs, ou aux golfeurs avant ou après une partie, de pratiquer l’équitation avec 90 chevaux et poneys, en balade dans le domaine, ou sous le manège couvert.

L’histoire des Ormes a commencée en 1977 par la création d’un camping sur un terrain agricole, puis en 1989 par l’ouverture du parcours de 18 trous. En 1994, ce sont deux hôtels qui sont venu compléter l’offre d’hébergement, et en 1995 le parc aquatique a donné le ton de ce qui allait devenir un centre de loisirs unique en Bretagne.

Plus qu’un simple parcours de golf, le domaine des Ormes est a considérer comme un pôle d'aventure et d’activités, où l’on peut envisager de passer un séjour entre amis ou en famille, chacun pouvant y trouver de quoi se satisfaire.

Les Ormes, le parcours de golf

Niché dans la campagne bretonne, l'endroit est calme et bucolique. Ce parcours est l'occasion de se mettre un peu au vert pour une partie amicale, avec ses trous boisés, ses obstacles d'eau et ses parterres de fleurs.

Le practice sur herbe avec des cibles et des obstacles divers permet de se préparer agréablement au parcours, avec en toile de fond le club-house, et le dôme tropical qui surmonte le domaine.

Joué fin mai 2021, nous avons trouvé un parcours avec des fairways parfaitement entretenus. Dommage que quelques départs et quelques greens, ne soient pas au même niveau de qualité que ces fairways.

La plupart des trous traversent la forêt, avec quelques obstacles d'eau et des bunkers soigneusement placés. Il est à noter que le sable des bunkers et de bonne qualité, et permet à certaines occasions de les préférer au rough pour réussir ses approches autour des greens.

Pour la mise en bouche, le trou N°1 est un Par-5 long de 518 mètres, sans grandes difficultés en dehors de sa longueur, si ce n’est les quelques bunkers de fairways. Le fairway en léger dogleg vers la droite est large, c’est un trou idéal pour se mettre en confiance avant d’affronter les difficultés qui ne manquent pas d’arriver par la suite.

Le trou N°2, un Par-3 long de 158 mètres avec un green protégé par deux bunkers sur sa droite, vient s’insérer entre les deux Par-5, dont le trou N°3 long de 469 mètres qui donne le signal des premières difficultés de ce parcours.

Le coup de départ doit être bien droit pour passer entre les arbres, et ensuite passer l’obstacle d’eau qui traverse le fairway, pour emprunter la porte qui nous ramène vers le château, et semble représenter l’accès vers de nouvelles aventures...

Aventures qui commencent dès le départ du trou N°4, un Par-4 long de 321 mètres et qui est le Hdc1 du parcours des Ormes. Ce dogleg gauche est étroit et il faudra éviter le bunker sur la droite du fairway, avant d’atteindre le green en hauteur, bien protégé par des bunkers devant à gauche, et derrière sur toute la largeur.

Le départ très étroit met sous pression quel que soit le niveau de jeu, alors que la suite du trou est beaucoup plus golfique, et finalement ouvert jusqu’au green.

Le trou N°5, un Par-4 long de 262 mètres est un joli dogleg vers la gauche, avec une zone de réception du coup de départ suffisamment large pour se placer idéalement pour le coup suivant.

Le green est en hauteur, il est protégé par des bunkers devant et à sa gauche, et il n’y a aucune marge d’erreur derrière, sauf à compter sur un rebond de la balle sur le mur en bois, vous ramenant sur le green avec générosité.

La qualité du green n’était pas trop en rendez-vous. C’est un peu le bémol surprenant au regard de toute la qualité du reste du parcours. Les greens ne sont pas toujours réguliers, alors qu’ils ont été récemment carottés. Du fait des pluies récentes, on peut en revanche accepter des greens très lents.

Décidément, de nombreux trous sont en dogleg aux Ormes, et c’est le cas du trou N°6, un Par-4 long de 411 mètres. Ne vous trompez pas, si ce trou semble facile, ce n’est pas le cas, la zone d’atterrissage du coup de départ va en fait déterminer la réussite de ce trou, ou pas…

De chaque côté du fairway, la forêt est prête à engloutir vos balles hasardeuses.

Il faut essayer de jouer la corde sur la droite, car à gauche, les arbres arrivent plus vite que prévu, le risque d’un coup trop long est réellement très pénalisant, et avec une grande chance de ne pas retrouver sa balle.

Vient ensuite le trou N°7, un Par-5 long de 521 mètres, qui offre une perspective qui semble infini, et invite à attaquer en dépits des bunkers de fairways qui peuvent interrompre une belle ambition de longueur absolue vers un green bien protégé par deux grands bunkers.

Le trou N°8 vient rompre cette impression de très ou trop longues distances. C’est un Par-3 long néanmoins de 152 mètres, avec un joli green en pente bien protégé par trois bunkers. Il est vraiment impératif de s’appuyer sur la gauche du green.

Pour terminer l’aller de ce parcours des Ormes, le trou N°9 est un Par-4 long de 342 mètres, qui ne présente pas de grandes difficultés, jusqu’à l’arrivée vers le green qui est protégé par de grands bunkers devant et sur sa gauche.

Le retour commence par un Par-4, le 10, long de seulement 296 mètres, et si son Hcp2 le destine à être un trou difficile, ce n’est pas encore à cause du départ qui impose de survoler un obstacle d’eau, les vraies difficultés viennent ensuite.

En réalité, il faut placer un coup suffisamment long et précis, soit le plus droit possible au départ, pour se créer un second coup plus simple. Si vous y parvenez, la régulation est possible, et finalement le trou récompense deux bons coups pour atteindre le green.

En revanche, sliceur ou hooker, vous serez vite en difficulté, et le double-bogey ou plus sera tout à fait possible.

La plus grosse difficulté se situe devant le green, avec un bassin à passer faisant barrage sur toute la longueur du fairway.

Soit votre premier coup vous rapproche suffisamment du green pour l’attaquer en sécurité, ou bien votre premier coup est plus court, et il ne faudra pas alors hésiter à vous placer devant l’obstacle pour assurer ensuite l’attaque du green, et sur ce trou, un bogey sera une belle performance.

Le trou N°11 est un petit Par-3 long de 120 mètres, si la distance semble en faire un trou facile, il faut cependant compter avec les bunkers qui entourent le green, et en profiter pour remercier les greenkeepers pour le travail réalisé sur ces bunkers, et la qualité du sable qui est à noter comme un des points forts de ce parcours.

Nous continuons par le trou N°12 qui est un Par-4 long de 326 mètres. Si le départ nécessite de survoler en partie un plan d’eau sur la gauche, c’est l’approche du green qui nécessite le plus d’attention, avec les deux bunkers qui protègent le devant de ce green, la position du drapeau sera déterminante pour la prise du risque à prendre.

Le trou N°13 est un joli Par-4 long de 401 mètres, là aussi un plan d’eau devant le départ peut impressionner un joueur débutant, mais c’est davantage la tombée de drive assez étroite qui est à prendre en considération sur ce dogleg à droite, pour ensuite trouver un green bien protégé par deux bunkers.

Le jour de notre passage, la position du drapeau était très « challenging », intéressante pour un bon joueur, et à l’inverse plus intimidante pour un débutant. Le centre du green reste une bonne option.

Le Par-5 qui suit est là encore un dogleg vers la gauche, le départ de ce trou N° 14 long de 435 mètres est enclavé au milieu de ces grands arbres qui sont la signature de ce parcours des Ormes.

Le coup de départ peut sembler délicat du fait de l’étroitesse du chemin entre les arbres, pour atteindre une zone de tombée de balle finalement assez large malgré le bunker de parcours situé à sa gauche.

Le 15 est un Par-3 long de 175 mètres, le Hcp12 qui est attribué à ce trou semble un peu sous estimer la difficulté de ce long Par-3. Pour atteindre le green il faudra éviter le plan d’eau à sa droite, puis les 3 trois bunkers qui le protège devant et sur les deux côtés.

Le trou N°16, un Par-5 long de 506 mètres est un dogleg vers la droite conduisant jusqu’à un petit green en pente entouré par trois grands bunkers. Il faudra bien tenir compte de ces bunkers pour se positionner avant le dernier coup d’approche.

L’avant dernier trou, le 17, est un Par-3 long de 171 mètres en descente, et qui surplombe le green, il faut à la fois être long et précis pour éviter les trois bunkers qui entourent le green.

On en termine par un Par-4, le 18, qui est à nouveau un dogleg à droite, mais cette fois à pratiquement 90°. Le départ incite les longs frappeurs à aller chercher dans l’angle, la meilleure position pour avoir ensuite à jouer le coup le plus direct vers le green.

Ce trou en forme de haricot est finalement un des trous mémorables du parcours, si ce n’est un des trous signatures. Il peut paraître faussement abordable, et finalement, sans trop se méfier, même un bon joueur peut y lâcher un bogey ou un double, faute à un mauvais coup de départ. Soyez concentré jusqu’au bout…

Pour toucher le green de ce 18e trou, il faudra essayer d’éviter un des trois bunkers qui l’entoure de toute part. 

Les Ormes, un parcours de golf au sein d’un complexe de loisirs

Avec ses nombreux doglegs, le parcours des Ormes est relativement plat, et même si quelques liaisons entre les trous sont un peu longues, il peut se parcourir assez facilement à pied. Il est cependant possible de louer une voiturette ou un chariot électrique.

Nous avons regretté que la gestion des départs ne tienne pas compte du niveau des joueurs, et surtout de leur nombre par partie. Alterner des parties de quatre joueurs avec des joueurs solitaires entraîne inévitablement des difficultés pour la fluidité des parties. Mais, hélas, on rencontre trop souvent cette gestion erratique des départs sur de nombreux autres parcours.

Nous avons aimé le cadre arboré et la qualité générale du parcours, particulièrement les bunkers et les fairways parfaitement entretenus. Il est dommage que quelques greens et aires de départs ne soient pas au même niveau de qualité lors de notre passage, pour un green fee à 75 €.

C’est d’autant plus dommage que l’ensemble n’est pas loin d’être une superbe expérience de golf, dans un cadre magnifique, calme, avec une majorité de trous vraiment mémorables, mis à part le trou numéro 4 et son départ trop étroit. A l’inverse, le trou numéro 18 donne envie de revenir pour le jouer autrement. C’est plutôt bon signe quand on éprouve ce type de sentiment à la fin d’une partie de golf.

Pour ceux qui choisissent de séjourner au domaine des Ormes, des packs résident golf à volonté sont proposé à 110 € pour 2 jours, 150 € pour 3 jours, et 250 € pour 7 jours, des prix pour le coup beaucoup plus accessibles.

Au cœur d'une région pleine de charme, en plus de son parcours, le domaine des Ormes peut être un point de départ pour un week-end ou des vacances de golf en famille ou entre amis, pour visiter la région et jouer sur les autres parcours de golf tout proches, comme Saint Malo, Dinan, Dinard, ou encore ceux tout autour de Rennes.

Incorporer un parcours de golf de qualité dans un domaine proposant toute une gamme d’hébergements et d’activités, est un vrai plus pour ceux qui souhaitent passer un séjour en famille ou entre amis, et c’est sans doute certainement une formule qui devrait davantage se développer pour attirer les golfeurs et leurs familles, surtout quand tous ne jouent pas au golf.

Restez informé

Recevez notre newsletter

(Note moyenne de 0 sur votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.